Edition: Casterman

Nombre de pages: 188 pages

75%
Note
Résumé: « Nous, les moins de 21 ans, nous ne pouvons pas faire entendre notre voix via le suffrage universel. Comment pouvons-nous alors montrer que nous avons des idées pour changer la société ? Réponse : grâce à notre imagination ! »

Dans son journal intime, Madeleine raconte avec exaltation sa vie d’étudiante, ses révoltes mais aussi ses espoirs… Elle donne à voir de l’intérieur les événements de mai 68, où un vent de liberté sans précédent soufflait sur la France.

Un dossier documentaire apporte un éclairage sur cet épisode essentiel de l’histoire du XXe siècle.

Merci à l’édition Casterman pour cette lecture instructive 

Mon avis: Madeleine commence l’université. Elle a eu le droit de pouvoir avoir son propre petit appartement. Sous les combles peut-être, mais c’est la vraie vie qui commence.

Dans son journal, elle raconte son quotidien. Ses premiers jours dans les amphithéâtres, le manque de place pour l’ensemble des étudiants, l’envie de changer les choses, la découverte de l’amour, la recherche du changement par rapport aux générations précédentes, l’envie d’être entendu.

Sur plusieurs mois, elle relate les dessous d’une révolution qui s’est inscrite dans les annales, propulsée par les étudiants en recherche d’écoute.

Mai 68… Tout le monde connaît cette date. Mais on ne sait pas toujours pourquoi certains étudiants se sont mis à arracher des pavés de la route, pourquoi il y a eu des manifestations, pourquoi la France s’est retrouvé à feu et à sang.

Il s’agit en réalité d’une nouvelle mentalité qui a émergé, de la recherche de l’indépendance, de la révolution des sexes, du pouvoir de choisir et de décider.

A travers les écrits de Madeleine, on découvre l’euphorie, mais aussi la peur, de se trouver parmi tous ces manifestants. C’est réaliser aussi, à travers son regard, le choc que cela a pu provoquer sur l’ensemble de la population : les parents et grands-parents ont du mal à comprendre, les étudiants proclament leurs idées haut et fort, les petits frères et petites sœurs voudraient pouvoir ajouter leurs voix au vacarme ambiant.

Pour moi, cela a été un véritable voyage dans le temps. Lorsque je suis née, tout cela paraissait déjà si loin. Et pourtant, si aujourd’hui, les femmes ont droit à la pilule contraceptive, ont le droit d’aller à l’université comme les hommes, c’est aussi  grâce à cette période de révolution. Notre vie d’aujourd’hui a été en partie façonnée par les volontés qui se sont exprimées à cette époque.

Un voyage dans le temps, comme je le disais, hautement intéressant et très instructif !

Laisser un commentaire

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager :

WordPress:

J'aime chargement…
%d blogueurs aiment cette page :