Edition: Sarbacane

Nombre de pages: 240 pages

Résumé: La rentrée en sixième, tu parles d’un événement ! Surtout pour Marlène, débarquée de son village du Languedoc Roussillon, Oms, dans un collège où elle ne connaît personne. Couvée par sa mère hyper anxieuse, jugée trop ronde par son père prof de judo, et s’entendant comme chien et chat avec son frère, et ayant été récemment par sa meilleure amie, Marlène vit un véritable cauchemar. Jusqu’au jour où Amir, le plus beau garçon de la Terre, débarque dans sa classe, tout droit arrivé de… Homs, un village de Syrie ravagé par la guerre. Etrange coïncidence, et si cette rencontre était le début d’un grand A…tchoum !

Merci à l’édition pour 

Mon avis: Marlène voudrait bien un peu plus de liberté. Sa mère, véritable mère poule abusive, a du mal à lâcher prise, et a laisser sa fille grandir.

Lorsqu’il arrive d’ailleurs l’entrée au lycée, elle n’a trouvé de mieux que de l’inscrire dans un lycée plus éloigné, dans lequel ses amies n’iront pas, mais dont la directrice est une amie proche, et qui pourra donc la surveiller.

Mais Marlène veut grandir, veut se sentir autonome, veut pouvoir faire ses propres choix. Dans cette nouvelle école où elle ne connaît personne, elle pourtant bien perdue. Difficile de se créer sa place quand tous les autres élèves ont déjà suivi le collège ensemble.

Mais un matin, un adolescent à la peau basanée apparaît dans son univers : Amir. Jeune réfugié venant de la Syrie, il vit dans un refuge, et a dû apprendre la langue française pour pouvoir suivre les cours. Marlène a le cœur qui bat à cent à l’heure, rien qu’à le regarder….

Dans ce nouveau roman de chez Sarbacane, deux mondes différents se croisent. Marlène, jeune fille choyée et très couvée qui aspire à son indépendance ; Et Amir, réfugié d’un pays en guerre, qui pleure sa famille disparue, et qui est obligé aujourd’hui de se débrouiller par lui-même.

Le comparatif est assez flagrant, et pourtant amené avec douceur. Il s’agit tout de même d’une lecture jeunesse. Mais je dois dire que j’ai apprécié ma lecture.

Entre ces deux jeunes gens, il y a une foule de choses qui sont différentes. Et différents exemples sont pointés au fil des pages.  Ces deux adolescents doivent apprendre à se comprendre. Ce qui fait rire l’un peut blesser l’autre, à cause de leurs vécus différents. Et certaines réactions peuvent sembler disproportionnée… forcément.

C’est l’ouverture d’esprit dont on a tous besoin de faire preuve qui est ciblé dans ce roman. L’acceptation d’un bagage différent, d’histoires différentes, de cultures différentes.

Ce petit duo est enfantin, surtout en ce qui concerne Marlène. Mais en même temps, quoi d’étonnant ? Après tout, elle n’a que 12 ans, et découvre tout juste le vaste monde. Et elle ouvre d’ailleurs les yeux sur des choses qui lui semblaient si lointaines, comme les guerres qui ravagent les pays étrangers.

Je n’ai pas été aussi conquise que par  les précédents livres que j’avais lu de cette édition. Je l’ai trouvé certainement un peu moins abouti, moins profond, avec un peu moins de matière. Mais le sujet abordé m’a beaucoup plu, par contre. Ma fille va pouvoir se régaler par sa lecture !

Donnez moi votre avis

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager :

WordPress:

J'aime chargement…
%d blogueurs aiment cette page :