L'heure du bilan

Bonjour les amis

Hello tout le monde!

Décembre est déjà terminé, et avec lui les jolies lumières de Noël!

Ce mois aura été pour moi  une bonne période, comme souvent d’ailleurs. J’ai retrouvé mon rythme de lecture, mon plaisir de découvrir et un peu de mon énergie.

Allez, je vous montre tout ça

29

livres lus

9142

Pages tournées

12

livre ajoutés à la Pal

Ce qui fait donc un

-17 à ma Pal!

Mes coups de coeur

J'ai beaucoup aimé

Je vous ai retrouvé pour d'agréables rendez-vous

Joyeux Noël!!

La lettre au Père Noël du Petit Nicolas Comme chaque année depuis que je sais écrire, et ça fait un drôle de tas d’années, j’ai dit à papa et à maman que j’allais vous envoyer une lettre pour vous demander des cadeaux pour Noël. Là où j’ai été embêté, c’est quand papa m’a pris contre ses genoux et qu’il m’a expliqué que vous n’étiez pas très riche cette année, surtout après le coup auquel vous ne vous attendiez pas : l’argent que vous avez dû payer pour arranger votre traîneau, quand l’autre imbécile est venu de droite avec son traîneau à lui, mais même s’il y avait des témoins, ce n’est pas vrai ce qu’a dit la compagnie d’assurances, et vous étiez déjà engagé. La même chose est arrivée à mon papa avec son auto la semaine dernière, et papa n’a pas été content du tout. Et puis, papa m’a dit que je devais être généreux et chouette, et qu’au lieu de demander des cadeaux pour moi, je devrais vous demander des cadeaux pour tous ceux que j’aime bien et pour mes copains. Moi, j’ai dit que tant pis, d’accord, alors maman m’a embrassé, elle m’a dit que j’étais son grand garçon à elle, et qu’elle était sûre que malgré le coup du traîneau, il vous restait peut-être assez de sous pour ne pas m’oublier tout à fait. Elle est un peu chouette, ma maman. Donc pour moi, je ne vous demande rien. Pour mon papa et ma maman, ce qui serait bien, c’est que vous leur donniez une petite auto dans laquelle je peux me mettre dedans, et qui marche toute seule, sans qu’on ait besoin de pédaler et qui a des phares qui s’allument, comme ceux de l’auto de papa, avant l’accident. L’auto, je l’ai vue dans la vitrine du magasin qui est un peu plus loin que l’école. Si vous donniez cette auto à mon papa et à ma maman, ce serait très bien, parce que je jouerais tout le temps dans le jardin, c’est promis, et je ne ferais plus enrager maman, qui n’aime pas que je sois tout le temps à courir dans la maison et à faire des bêtises dans la cuisine. Et puis, papa, il pourrait lire tranquillement son journal, parce que quand je joue à la balle dans le salon il se fâche et il demande qu’est-ce qu’il a bien pu faire pour mériter ça, et que quand il a passé une journée au bureau, il aimerait bien être un peu tranquille à la maison. Si vous leur donnez la petite auto, à mon papa et à ma maman, achetez celle qui est rouge, s’il vous plaît. Il y en a une bleue aussi, mais je crois qu’ils aimeront mieux la rouge. Pour la maîtresse, qui est si gentille et si jolie quand nous ne faisons pas trop les guignols, j’aimerais avoir la réponse de tous les problèmes d’arithmétique de l’année. Je sais qu’à la maîtresse, ça lui fait toujours beaucoup de peine de nous mettre des mauvaises notes. « Tu sais, Nicolas, elle me dit souvent, ça ne me fait pas plaisir de te mettre un zéro. Je sais que tu peux mieux faire. » Alors, si j’avais la réponse de tous les problèmes d’arithmétique, ça serait très chouette, parce que la maîtresse me mettrait des tas de bonnes notes, et elle serait contente comme tout. Et moi, s’il y a une chose que j’aime bien, c’est faire plaisir à ma maîtresse ; et puis aussi, Agnan, qui est un chouchou, il ne serait plus tout le temps le premier de la classe, et ça serait bien pour lui, parce qu’il nous embête, c’est vrai, quoi, à la fin. Geoffroy, un copain, il a un papa très riche et qui lui achète tout ce qu’il veut, et il vient de lui acheter un costume de mousquetaire terrible, avec une épée, tchaf, tchaf, un chapeau avec une plume, et tout. Mais il est tout seul à avoir un costume de mousquetaire, alors, quand il joue avec nous, Geoffroy, ce n’est pas drôle, surtout pour le coup des épées ; nous on prend des règles, mais ce n’est pas la même chose. Alors, si j’avais aussi un costume de mousquetaire, Geoffroy, il serait content, parce qu’il pourrait vraiment jouer avec moi, tchaf, tchaf, et les autres, avec leurs règles, on pourrait les prendre tous et les vainqueurs ce serait toujours nous. Pour Alceste, un autre copain, c’est facile ; Alceste aime beaucoup manger, alors, si je pouvais avoir des tas de sous, je l’inviterais tous les jours à la sortie de l’école, dans la pâtisserie pour manger des petits pains au chocolat, que nous aimons beaucoup. Alceste aime bien la charcuterie aussi, mais c’est des petits pains au chocolat qu’il aura, parce qu’après tout, c’est moi qui paie, et si ça ne lui plaît pas, il n’a qu’à aller se l’acheter lui-même sa charcuterie. Sans blague ! Joachim, il aime beaucoup jouer aux billes. Et il faut dire qu’il joue très bien ; quand il tire, bing ! Il ne rate presque jamais. Alors nous, bien sûr, on ne veut plus jouer avec lui, parce que comme on joue pour de vrai, on perd toutes nos billes ; Et il s’ennuie Joachim, à la récré. « Allez quoi, les gars, allez quoi !… », il nous dit Joachim ; c’est très triste. Alors, si je pouvais avoir des tas de billes, moi je serais d’accord pour jouer avec Joachim, parce que même s’il gagne tout le temps, ce sale tricheur, j’aurais toujours des billes. Eudes, qui est très fort et qui aime donner des coups de poing sur le nez des copains, m’a dit qu’il fallait vous demander des gants de boxe, comme ça on rigolerait bien à la récré. Eh bien, pour Eudes, le meilleur cadeau à lui faire, ce serait de ne pas les lui donner, les gants de boxe. C’est vrai, parce que je sais comment ça va se passer : Eudes viendra avec ses gants, il va se mettre à donner des coups sur nos nez, alors, nous, on va saigner, on va crier et le surveillant va venir, il va punir Eudes, et nous, ça nous embête quand un copain a une retenue. Alors, si vraiment il faut que vous les donniez à quelqu’un les gants de boxe, donnez-les plutôt à nous, comme ça, Eudes n’aura plus d’ennuis. Clotaire, lui, c’est le dernier de la classe. Quand la maîtresse l’interroge, il est toujours privé de récré, et quand on donne les livrets, ça fait des histoires chez lui, et il est privé de cinéma, de dessert et de télé. Il est toujours privé de quelque chose, Clotaire, et le directeur, en classe, il est venu lui dire devant tout le monde qu’il finirait au bagne et que ça ferait drôlement de la peine à son papa et à sa maman, qui se privaient de tout, eux aussi, pour lui donner une bonne éducation. Mais moi, je sais pourquoi Clotaire est le dernier et pourquoi il dort tout le temps en classe. Ce n’est pas parce qu’il est bête ; il n’est pas plus bête que Rufus, par exemple, c’est parce qu’il est fatigué. Clotaire s’entraîne sur son chouette vélo jaune, pour faire le Tour de France, plus tard, quand il sera grand. Alors, bien sûr, à cause de l’entraînement, il ne peut pas apprendre ses leçons ni faire ses devoirs, et comme il ne les fait pas, la maîtresse lui donne des lignes à faire et des verbes à conjuguer, et comme il a de plus en plus de travail, ça le gêne pour son entraînement, et ça l’oblige à travailler même les dimanches. Alors que pour Clotaire ne soit plus privé de cinéma, de dessert et de télé, le mieux, ça serait de lui enlever son vélo. De toute façon, si ça continue, il ira au bagne, comme dit le directeur, et on ne le laissera sûrement pas sortir pour courir le Tour de France. Le vélo, si vous voulez, je suis d’accord pour le garder jusqu’à ce que Clotaire soit grand et qu’il n’ait plus besoin d’aller à l’école. Pour le Brouillon, c’est notre surveillant, mais ce n’est pas son vrai nom, il faudra être très gentil. C’est vrai, il est tout le temps à courir dans la cour de récré, pour nous séparer quand on se bat, pour nous empêcher de jouer à la balle au chasseur – depuis le coup de la fenêtre du bureau du directeur – pour nous attraper quand on fait les guignols, pour nous envoyer au piquet, pour nous mettre en retenue, pour nous donner des lignes à faire, pour aller sonner la fin de la récré. Il est très fatigué, le Brouillon. Alors, vous devriez lui donner tout de suite des vacances, pour qu’il puisse partir chez lui, en Corrèze, et rester très longtemps là-bas. Et, pour être juste, vous devriez aussi donner des vacances à M.Mouchabière, qui remplace le Brouillon, quand le Brouillon n’est pas là. Et puis, pour Marie-Edwige, qui est une petite voisine, et qui est très chouette, même si c’est une fille, avec sa figure rose, ses yeux bleus et ses cheveux jaunes, j’aimerais savoir faire des galipettes terribles. Elle aime beaucoup voir faire des galipettes, Marie-Edwige, alors, si vous pouviez faire que mes galipettes soient les meilleures de toutes, Marie-Edwige dirait : « Nicolas, c’est le champion de tous les champions. » Et elle serait très contente. Voilà, je vous ai demandé des choses pour tous ceux que j’aime bien. Il y en a peut-être que j’oublie, parce qu’il y a des tas de gens que j’aime bien, alors, donnez-leur à eux aussi des tas et des tas et des tas de cadeaux. Pour moi, comme je vous l’ai dit, je ne veux rien. Même s’il vous reste encore des sous, et que, je ne sais pas, vous auriez tout de même envie de me faire une surprise, comme de m’apporter l’avion qui est dans la vitrine du même magasin que celui où vous trouverez l’auto de papa et maman. Mais attention en passant dans la cheminée, parce que l’avion est rouge, comme l’auto, et c’est très salissant. En tout cas, je vous promets d’être le plus sage que je pourrai, et je vous dit : « Joyeux Noël ! » Menu Accueil Qui suis-je? En conversation avec… Bullet journal Contact Vue d’ensemble Catégories Autre Bilans Biographies C’est lundi, que lisez-vous? Documentaires Documents Expression et proverbes hommage In my mailbox interview La bibliothèque de Fanny Le temps d’un café Bullet journal Littérature jeunesse littérature enfantine Young adult Romans sorties littéraires Une tranche d’histoire Articles similaires

Lire plus »

Semaine à lire de Noël 2018: C’est partiiiii!

Bonjour bonjour les accros!! Pour la dernière fois de l’année 2018, Lili Bouquine nous réunit pour un événement littéraire que nous adorons: la semaine à lire de Noël! Ca commence demain soir, et on a jusqu’au 28 décembre pour se faire super plaisir! Je suis ravie, enchantée, et je danse déjà mentalement (non, pas physiquement, je ne suis pas douée pour ça). Je suis en congé justement la semaine prochaine! Du coup, je me lâche complètement!  J’ai très envie de me reposer, de relâcher un peu toutes les tensions qui me tombent dessus en ce moment, et je me dis que cette semaine passée à lire autant que possible ne pourra que me faire du bien! En jetant un oeil sur ma Pal, il y a eu des dizaines de livres que je voudrais sortir et découvrir! Du coup, je me lâche un peu sur mes choix. Je fais un mix de service presse, de challenge Livraddict et de pure envie. Je vous montre ce que j’ai choisi? Deux ans après l’accession de Donald Trump à la Maison-Blanche, on pensait tout connaître du 45E président des Etats-Unis. Erreur ! Il fallait encore analyser l’impact de ses déclarations et de ses « pensées » sur l’humeur du monde. De tweet en tweet, de discours en aboiements, il ne laisse personne indifférent et il n’a pas contribué à rassurer la planète sur le rôle nouveau qu’il entend faire jouer à son pays. Du chaos philosophique au désordre idéologique, en passant par de curieuses dérives comportementales, Trump a suscité bien des interrogations, bien des indignations, bien des dégoûts, voire une véritable sidération. Jean-Luc Hees, fin connaisseur des Etats-Unis, a voulu mettre en scène l’impact de « l’effet Trump » sur les grands et les petits de ce monde. De la reine d’Angleterre à Clint Eastwood, du pape François à Vladimir Poutine, de Melania Trump au général de Gaulle, de Bob Dylan au travailleur mexicain clandestin, de Robert de Niro à Abraham Lincoln, chacun réagit, avec son cœur, son instinct et ses angoisses. Avec l’esprit mordant qu’on lui connaît et une bonne dose d’imagination, l’auteur nous entraîne dans des situations cocasses et invraisemblables qui sont en quelque sorte des fables des temps modernes. Il dresse ainsi un tableau drolatique et cruel du Commandant en chef, qui détient entre ses mains l’image et l’avenir de la Grande Amérique. Un pamphlet, à charge, aussi décapant qu’hilarant. C’est aussi, en filigrane, une chronique des deux premières années au pouvoir de ce président qui, décidément, ne ressemble à aucun autre dans l’histoire des Etats-Unis. 277 pages Bienvenue dans le Dinosaurium.Ce grand musée de papier vous propose un extraordinaire voyage dans le passé ! Partez à la découverte des monstres du Mésozoïque, du terrifiant tyrannosaure à l’impressionnant tricératops, du minuscule prédateur à plumes au gigantesque brachiosaure qui faisait trembler la terre sous ses pas. Au cours de cette incroyable exploration, vous apprendrez tout ce que vous rêvez de savoir sur le fascinant monde des dinosaures,Bonne visite!   98 pages Quand l’auteure Eliza Fontaine est découverte au fond de la piscine d’un hôtel, sa famille présume que ce n’est que l’une de ses nouvelles tentatives de suicide. Mais Eliza jure qu’elle a été poussée… Motivée à l’idée de trouver son assaillant, Eliza décide de mener l’enquête. Mais alors que la date de publication de son premier roman se rapproche, les questions se font plus nombreuses que les réponses… Pourquoi son éditeur, son agent et sa famille mélangent-ils les événements qu’elle raconte dans son roman et ceux de sa vie ? Son livre n’est que fiction, non ? Plus Eliza avance dans sa recherche, en essayant de retrouver des pans entiers disparus de sa mémoire, plus elle se rend compte que sa vie ressemble étrangement à celle de son héroïne, jusqu’à ce que la frontière entre réalité et fiction se brouille complètement, et qu’elle ne puisse plus savoir où finit la vie de Dot, son personnage, et où la sienne commence… 428 pages Entre la guerre d’Afghanistan et l’atlantique nord, un page-turner qui vous plonge dans la tempête des âmes et une mer rouge sang. Au large des côtes du Finistère, un chalutier à la dérive est localisé. Lors de l’opération de sauvetage, une femme est retrouvée dans une remise, prostrée, terrorisée et amnésique. Le reste de l’équipage a disparu. Parmi eux se trouvaient trois anciens militaires français.Xavier Kerlic, Franck Lecostumer et Paul Brive avaient embarqué sur le Doux Frimaire à Concarneau, encadrés par le lieutenant Emily Garcia, des services sociaux de la Défense. Celle-ci devait expérimenter avec eux une méthode de lutte contre le stress post-traumatique en les insérant dans un groupe d’hommes soudés par de rudes conditions de travail – les marins du Doux Frimaire.  » Je ne le sens pas, ce coup.Qu’est-ce qu’on vient faire dans cette galère ?  » avait lancé Franck en montant à bord, avant que le chalutier ne lève l’ancre en direction de la mer d’Irlande et ne disparaisse des radars…   313 pages Je m’appelle Cléo, et j’aurai bientôt 15 ans, 1 mois et 20 jours? Cette date est importante pour moi, car c’est à cet âge-là que tu es morte, ma chère Anne Franck. Tu es mon écrivaine préférée ! Alors j’ai décidé de m’adresser à toi dans ce nouveau carnet. Je vais te raconter ce qui m’interroge, me fait rire ou bouleverser. 173 pages Archie Greene, qui a le don de parler aux livres, continue à se former au Musée des Collections magiques. Seulement il apprend que le Livre des Charmes, le recueil qui protège le Musée, est en train de s’effacer ! Il faut le réécrire de toute urgence, sans quoi tous les livres magiques disparaîtront. Avec ses cousins et d’autres apprentis, Archie va fonder le club des Alchimistes. Ensemble, ils vont essayer de reconstituer la formule de l’Azoth, cette encre indélébile qui permet d’écrire de la magie.. 383 pages Maintenant conservateur de livres, Archie Greene est confronté aux Rapaces qui ont volé le Livre de la nuit, le plus dangereux des sept Terribles tomes. Il devra combattre aux côtés du plus grand magicien, Fabian Grey, pour vaincre les sorciers du mal.   372 pages Et vous? Dites-moi tout, qu’avez-vous prévu de lire? <nav itemtype= »http://schema.org/SiteNavigationElement » itemscope= »itemscope » > <button aria-controls= »18a6544-menu » aria-expanded= »false »> Menu </button> <ul id= »menu-interviews-2″><li><a href= »http://au-fil-des-pages.be » >Accueil</a></li> Qui suis-je? En conversation avec… Bullet journal Contact Vue d’ensemble Catégories Autre Bilans Biographies C’est lundi, que lisez-vous? Documentaires Documents Expression et proverbes hommage In my mailbox interview La bibliothèque de Fanny Le temps d’un café Bullet journal Littérature jeunesse littérature enfantine Young adult Romans sorties littéraires Une tranche d’histoire Articles similaires

Lire plus »

Il était six fois Noël: Vive les films de Noël!

Il était six fois Noël! C’est Noël! Pendant tout le mois de décembre, grâce aux lutins de Noël Vie de conte de fées et La planque à libellules, nous allons savourer cette période de l’année qui est toujours magique! Aux travers de rendez-vous journaliers présentant des thèmes et des supports divers et variés, nous allons pouvoir partager nos préférences de Noël. Allez vous préparer un chocolat chaud, ajoutez-y quelques marshmallows et prenez au passage votre plaid préféré. Venez vous installer confortablement. Nous pouvons y aller! Coucou!! Comme chaque année, dès le 1er décembre, je m’installe devant plein plein de films de Noël. Cette année, je me suis jusque-là vraiment fait plaisir! Et vous, qu’avez-vous regardé, qui vous fasse rêver de Noël? Menu Accueil Qui suis-je? En conversation avec… Bullet journal Contact Vue d’ensemble Catégories Autre Bilans Biographies C’est lundi, que lisez-vous? Documentaires Documents Expression et proverbes hommage In my mailbox interview La bibliothèque de Fanny Le temps d’un café Bullet journal Littérature jeunesse littérature enfantine Young adult Romans sorties littéraires Une tranche d’histoire Articles similaires

Lire plus »

Top ten tuesday #47: C’est l’hiver…

Bonjour mes petits bonhommes de neige! Frogzine nous rappelle que l’hiver est là, et qu’il est temps de s’installer avec des livres de saisons. Du coup, je vous présente 10 livres dont l’histoire se déroule en hiver… Vida Winter, auteur de best-sellers vivant à l’écart du monde, s’est inventé plusieurs vies à travers des histoires toutes plus étranges les unes que les autres et toutes sorties de son imagination. Aujourd’hui, âgée et malade, elle souhaite enfin lever le voile sur l’extraordinaire existence qui fut la sienne. Sa lettre à Margaret Lea est une injonction : elle l’invite à un voyage dans son passé, à la découverte de ses secrets. Margaret succombe à la séduction de Vida mais, en tant que biographe, elle doit traiter des faits, non de l’imaginaire. Et elle ne croit pas au récit de Vida. Dès lors, les deux femmes vont confronter les fantômes qui hantent leur histoire pour enfin cerner leur propre vérité… C’est Noël au zoo! Les pingouins découvrent près de leur enclos un traîneau débordant de paquets colorés. Tout excités, ils grimpent à bord et commencent à les ouvrir. Mais soudain, le Père Noël en personne arrive et démarre! Voilà Salto et ses amis embarqués vers une destination inconnue… Tremble, Provence ! Gurty est de retour pour les vacances d’hiver. À peine arrivée, elle part en vadrouille pour annoncer son retour. Hourra ! Ils sont tous là ! Fleur, Tête de Fesses ! L’écureuil qui fait hi hi. Tiens ! Il y a même un nouveau voisin bizarre… Les saisons changent, mais les vrais amis restent, même ceux qui énervent ! Avec eux, Gurty compte bien profiter des joies de l’hiver – et par la même occasion, se débarrasser de l’ATROCE petite amie de son maître, qui a l’impudence de vouloir s’installer sous leur toit ! Pas de souci : entre les batailles de neige, la chasse aux châtaignes et les roupillons devant la cheminée, avec Gurty, on s’éclate été comme hiver. Lorsque Carrie McClelland, auteur à succès, visite les ruines du château de Slains, elle est enchantée par ce paysage écossais, à la fois désolé et magnifique. La région lui semble étrangement familière, mais elle met de côté son léger sentiment de malaise afin de commencer son nouveau roman, pour lequel elle utilise le château comme cadre et l’une de ses ancêtres, Sophia, comme héroïne. Puis Carrie se rend compte que ses mots acquièrent une vie propre et que les lignes entre fiction et faits historiques se brouillent de plus en plus. Tandis que les souvenirs de Sophia attirent Carrie encore plus au coeur de l’intrigue de 1708, elle découvre une histoire d’amour fascinante, oubliée avec le temps. Après trois cents ans, le secret de Sophia doit être révélé. La mer en hiver de Susanna KEARSLEY Une enfant disparue un soir de Noël qui réapparait six ans plus tard. Une famille parfaite qui vole en éclats. Dans Le Cercle Belfond, un domestic suspense à l’anglaise aussi palpitant qu’addictif, dans la lignée des romans de P. D. James et de Lisa Gardner. En Angleterre, de nos jours. Emma le sait, il est des passés qui ne s’oublient pas. Mariée à David, directeur de banque traumatisé par la mort de sa première épouse et l’inexplicable disparition de sa fille Natasha la veille de Noël, six ans plus tôt, la jeune femme a appris à vivre avec les drames. Mais l’arrivée d’Ollie, leur fils de dix-huit mois, semble avoir redonné le sourire à David et renforcé leur couple. La promesse de jours meilleurs semble enfin possible… Mais le monde d’Emma se fissure lorsqu’une jeune fille apparaît un jour dans sa cuisine. Natasha. Alors que David est en joie, Emma, elle, s’interroge : où était-elle toutes ces années ? Comment l’intégrer dans leur vie de famille idéale ? Et pourquoi ce sentiment que l’adolescente pourrait représenter une menace pour elle et pour son bébé ? Que cache la disparue de Noël ? La disparue de Noël de Rachel ABBOTT A huit ans, Aurelia Vennaway trouve un bébé dans le parc du domaine familial recouvert de neige. Nous sommes dans le comté du Surrey, auprès d’une famille d’aristocrates anglais. La découverte est plutôt mal accueillie, et le bébé, une fille qu’Aurelia baptise « Amy Snow », est confié aux domestiques. Cela n’empêchera pas les deux enfants de se lier et de grandir ensemble. Dix ans plus tard, on diagnostique à Aurelia une maladie du coeur. Amy doit supporter une première séparation. Pendant un an, la jeune malade voyage puis revient au manoir, où elle meurt en 1844. Son testament impose à Amy une véritable chasse au trésor, sur les traces de cette amie irremplaçable et de son voyage mystérieux… Un premier roman délicieux au coeur de l’Angleterre victorienne. L’oiseau des neiges de Tracy REES À 19 ans, Wilhelm ne connaît pas son père. On lui a juré cent fois qu’il était mort ; il ne l’a jamais cru. Et si, après d’innombrables recherches, ce 24 décembre 1962, les efforts et les espoirs de ce jeune homme étaient enfin récompensés ? Parti pour réveillonner chez sa fiancée, Maurice laisse chez lui une bouteille de champagne dans le frigo. Il s’agit d’un oubli. Qui va sauver un être cher ! Anna-Maria, 76 ans, a décidé que, pour Noël, elle aurait une cuisine neuve. Et ne recule devant rien, pas même une prise d’otages… Donna, 55 ans, est ensevelie dans une tempête de neige. Quatre jours plus tard, on la retrouve indemne grâce à un chien… Incroyables, émouvantes ou drôles, voici « Les plus belles histoires vraies de Noël » glanées aux quatre coins du monde ! Laissez la magie de Noël entrer dans votre vie… 2330, une ville à l’abandon. Cinq adolescents vivent dans la même communauté : Josh, le dénicheur, les soeurs Nejda et Liv, Afick et le pauvre Babak. Ils n’ont jamais connu que la neige, le blizzard et la glace : le froid intense a envahi l’Europe depuis des années, décimant une grande partie de l’humanité . Coupés du monde, ils endurent des journées rythmées par l’emploi du temps que leur imposent les adultes : Ilvina, Tamund le médecin-cuistot, Hélène et le chef Kelsang. Ceux-ci vivent mal le déclin de la communauté. Kelsang, surtout, est obsédé par l’idée d’assurer une descendance à leur groupe. Mais cela fait longtemps que la procréation est devenue artificielle ; et, dans cet environnement hostile, il ne dispose pas des moyens technologiques pour créer des embryons… Les insoumis du blizzard de Fanny ABADIE À quelques kilomètres d’Oslo, l’hôpital psychiatrique de Gaustad dresse sa masse sombre parmi les pins enneigés. Appelée sur place pour un suicide, l’inspectrice Sarah Geringën pressent d’emblée que rien ne concorde. Le patient 488, ainsi surnommé suivant les chiffres cicatrisés qu’il porte sur le front, s’est figé dans la mort, un cri muet aux lèvres – un cri de peur primale. Soumise à un compte à rebours implacable, Sarah va découvrir une vérité vertigineuse sur l’une des questions qui hante chacun d’entre nous : la vie après la mort… Le cri de Nicolas BEUGLET Réveillée tard le matin de Noël, Holly se voit assaillie par un sentiment d’angoisse inexplicable. Rien n’est plus comme avant. Le blizzard s’est levé, les invités se décommandent pour le déjeuner traditionnel. Holly se retrouve seule avec sa fille Tatiana, habituellement affectueuse, mais dont le comportement se révèle de plus en plus étrange et inquiétant… Esprit d’hiver de Laura KASISCHKE Et vous, quel est votre top ten? Menu Accueil Qui suis-je? En conversation avec… Bullet journal Contact Vue d’ensemble Catégories Autre Bilans Biographies C’est lundi, que lisez-vous? Documentaires Documents Expression et proverbes hommage In my mailbox interview La bibliothèque de Fanny Le temps d’un café Bullet journal Littérature jeunesse littérature enfantine Young adult Romans sorties littéraires Une tranche d’histoire Articles similaires

Lire plus »

Marathon de lecture de Noël: le bilan

Il était six fois Noël! C’est Noël! Pendant tout le mois de décembre, grâce aux lutins de Noël Vie de conte de fées et La planque à libellules, nous allons savourer cette période de l’année qui est toujours magique! Aux travers de rendez-vous journaliers présentant des thèmes et des supports divers et variés, nous allons pouvoir partager nos préférences de Noël. Allez vous préparer un chocolat chaud, ajoutez-y quelques marshmallows et prenez au passage votre plaid préféré. Venez vous installer confortablement. Nous pouvons y aller! <p>Le week-end dernier, nous étions bien installés pour un marathon lecture. Deux consignes étaient données: se faire plaisir, et lire au moins un livre ayant rapport à Noël. J’ai bien respecté ces deux points, vous allez voir. J’ai commencé vendredi soir avec la lecture commune du challenge d’Il était six fois Noël: Noël à la petite boulangerie Une petite lecture de fête toute douillette, avec un personnage principal qui adore Noël, qui fait des gourmandises à longueur de temps. Sans être un livre absolument incontournable de Noël, il m’a fait passer un joli petit moment.  Il me restait 130 pages à lire. Ce fut chose faite vendredi soir. N’étant pas fatiguée ce jour-là, j’ai décidé d’embrayer directement sur ma seconde lecture. Qui était toujours dans l’air du temps, puisque l’histoire se déroule pile entre Noël et Nouvel an.  Une histoire qui a fait palpiter mon coeur! Les personnages, adolescents, se trouvent confrontés à une situation dramatique, et en réaction, ils ouvrent les yeux sur la nonchalance et la non-réactivité des êtres humains dans la société d’aujourd’hui. Une véritable très belle découverte! Je compte 360 pages de plus pour mon marathon. Ce livre-là m’a fait la journée de samedi. Samedi soir, j’avais très envie de découvrir le livre suivant. Alors, vous le ne le trouverez pas pour l’instant en librairie. J’ai eu la chance de le recevoir en avant-première par l’édition Casterman, il sort en mars. Mais soyez certains d’une chose: IL FAUT QUE VOUS LE LISIEZ!! Une jeune fille, rescapée d’une secte basée dans le désert texan, explique un peu à la fois son vécu dans cette secte. C’est bouleversant, prenant, intense, explosif!!  Un énoooooorme coup de coeur pour ce roman! Il fait 464 pages, que je comptabilise pour le marathon. Et enfin, pour boucler mon marathon, et atteindre les 1000 pages, j’ai décidé de sortir un petit roman que ma soeur m’avait prêté il y a déjà un moment, et qui se déroule également en hiver. J’ai lu 98 pages. C’est une petite romance young adult toute légère et sans prise de tête. < p style= »text-align: center; »>En résumé: 130 + 360 + 464 + 98 = 1052 pages! J’ai donc atteint le plus haut palier de ceux qui étaient prévu par les organisatrices. Palier”It’s the most wonderful time of the year” : 1000 pages <nav itemtype= »http://schema.org/SiteNavigationElement » itemscope= »itemscope » > <button aria-controls= »4a700e71-menu » aria-expanded= »false »> Menu </button> <ul id= »menu-interviews-2″><li><a href= »http://au-fil-des-pages.be » >Accueil</a></li> <li><a href= »http://au-fil-des-pages.be/qui-suis-je/ »>Qui suis-je?</a></li> <li><a href= »http://au-fil-des-pages.be/en-conversation-avec__trashed/ »>En conversation avec…</a></li> <li><a href= »http://au-fil-des-pages.be/category/un-peu-de-blabla/bullet-journal/ »>Bullet journal</a></li> <li><a href= »http://au-fil-des-pages.be/contact/ »>Contact</a></li> <li><a href= »http://au-fil-des-pages.be/entrez/ »>Vue d’ensemble</a></li> <li><a href= »http://au-fil-des-pages.be/category/autre/ »>Catégories</a> Autre Bilans Biographies C’est lundi, que lisez-vous? Documentaires Documents Expression et proverbes hommage In my mailbox interview La bibliothèque de Fanny Le temps d’un café Bullet journal Littérature jeunesse littérature enfantine Young adult Romans sorties littéraires Une tranche d’histoire Articles similaires

Lire plus »

Il était six fois Noël: Tout ce qui brille…

Il était six fois Noël! C’est Noël! Pendant tout le mois de décembre, grâce aux lutins de Noël Vie de conte de fées et La planque à libellules, nous allons savourer cette période de l’année qui est toujours magique! Aux travers de rendez-vous journaliers présentant des thèmes et des supports divers et variés, nous allons pouvoir partager nos préférences de Noël. Allez vous préparer un chocolat chaud, ajoutez-y quelques marshmallows et prenez au passage votre plaid préféré. Venez vous installer confortablement. Nous pouvons y aller! Bonjour les amis! Aujourd’hui, on s’en met plein les yeux! Le thème du jour est de présenter des photos de choses qui brillent. Et là, j’aime autant vous dire que je me suis lâchée! Le week-end dernier, je me suis promenée (avec un joli pull de Noël) dans un tea room que j’adore et un magasin de décoration de Noël. J’y ai emmené ma jeune soeur, à qui j’ouvre l’univers magique de Noël cette année. Du coup, j’ai pris plein de chouettes photos! Menu Accueil Qui suis-je? En conversation avec… Bullet journal Contact Vue d’ensemble Catégories Autre Bilans Biographies C’est lundi, que lisez-vous? Documentaires Documents Expression et proverbes hommage In my mailbox interview La bibliothèque de Fanny Le temps d’un café Bullet journal Littérature jeunesse littérature enfantine Young adult Romans sorties littéraires Une tranche d’histoire Articles similaires

Lire plus »

J'ai déjà prévu de lire beaucoup de belles choses en janvier!

Et vous, quel est votre bilan?

2 commentaires

  • ducotedechezcyan

    Tu as fini l’année avec plein de chouettes lectures! 🙂
    J’avais beaucoup aimé aussi Bal de Givre à New York et La Malédiction Grimm (Le Cauchemar Edgar Poe est le meilleur de la série à mon avisi, je te souhaite de l’apprécier autant que moi 😉 ).
    J’ai hâte de découvrir ton avis sur tes lectures de janvier 🙂
    Bonne année 2019 et bonnes lectures 😉

Donnez moi votre avis

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager :

WordPress:

J'aime chargement…
%d blogueurs aiment cette page :