L'heure du bilan

Bonjour les amis

Nous en sommes déjà arrivés au mois d’août!! 

Bon, je vais plutôt vous parler de mon mois de juillet, hein, d’accord?

Il a été rempli de toutes sortes de choses. D’abord, c’était mon mois de vacances. Oubliés les réveils, et les horaires à respecter. C’est ce que j’aime le plus dans le principe de congés, même quand il n’y a rien de spécial au programme.

J’ai commencé mes vacances avec la réfection complète de la chambre à coucher de ma fille. De bleu turquoise et meubles dépareillés, on est passés à du rose tendre pailleté et meubles blancs (incluant un coin bibliothèque!).

Ayant trois éclopés parmi ma nichée, il était exclus d’organiser des virées à la mer, ou à la piscine, et encore imaginer copier le Mondial (que l’on a suivi, famille belge, avec une grande ferveur!). A la place, nous sommes plutôt rester bien tranquille, surtout avec le temps caniculaire que nous avons eu.

Un jeu, élaboré par chéri, m’a permis de faire des découvertes littéraires durant tout le mois. En effet, il avait préparé une liste de 30 livres, comprenant mes services presses et des livres piochés dans ma Pal. Au compte goutte, il me faisait choisir un numéro et me donnait le titre correspondant. Très chouette jeu, que j’ai adoré!! Il m’a en plus permis de sortir des livres qui attendaient depuis environ 3 ans! Avouez que c’est sympa, non? Je pense que nous reprendrons ce jeu l’été prochain hihi

J’ai aussi travaillé sur mon autre grande passion: le point de croix. Je vous montre cela un peu plus bas dans mon article.

Et j’ai également eu le temps de visionner plein plein de choses.

Bref, passons à mes lectures

29

livres lus

8928

Pages tournées

22

livre ajoutés à la Pal

Ce qui fait donc un

– 7 à ma Pal!

Mes coups de coeur

J'ai beaucoup aimé

Je suis déçue

Les sorties littéraires qui me tentent

Comme toujours, plusieurs livres me font bien envie!!! C’est pour ça que mon calendrier est là pour vous montrer touuuuuut ce que j’ai bien envie de lire ou de me procurer dans les prochaines semaines

J'ai regardé...

Accrochez-vous à vos baskets, parce que comme nous étions calfeutrés à la maison, en espérant un peu d’air, et que mon meilleur copain le ventilo me suivait partout, j’ai eu le temps de regarder vraiment pleiiiiiiiiiiiiiin de choses!!

The coup de coeur du mois (et peut-être même de l’année) pour ce film musical!!

J’aime beaucoup Hugh Jackman (et on sait toutes pourquoi, non?). Mais je ne l’avais encore jamais vu dans ce genre de rôle. Waouh, il est épatant.

Mais c’est loin d’être tout. Les décors sont magnifiques, on en prend plein la vue. Les musiques sont à tomber, et je dois d’ailleurs dire que la chanson de Jenny Lind m’est restée en tête plusieurs jours, tant je l’ai aimée.

Les acteurs sont tous vraiment top et l’histoire (même si elle est beaucoup plus romancée que la véritable histoire du Mr Barnum) est belle et pleine de magie.

Une comédie musicale que je recommande absolument!!

J’ai terminé la saison 2 de la Servante au tout début de mes vacances. Argh!! Kouuua?!? Il va falloir attendre plusieurs mois maintenant avant de découvrir la suite de l’histoire???

Oui oui, je respire… Zen… Mais quand même, le scénario nous laisse, là, à l’abandon, à un moment crucial tout de même!!

Je ne suis absolument pas fan de Dwayne Johnson, ouh là non!

Mais chéri avait envie de le regarder, et je me suis laissée convaincre de tenter le coup avec lui.

Je m’attendais à pire. A bien pire même , à vrai dire.

Je suis fan de l’ancienne version, et c’est donc avec un oeil vraiment très critique que j’ai regardé ce film.

Mais au final, les acteurs sont convaincants, les répliques sont drôles, et ça passe très bien

J’ai terminé également la saison 2 de treize reasons why. La première saison avait déjà été très très percutante. Cette seconde partie bouscule un peu plus encore, et met le pied tout entier dans un fameux nid de guêpes. 

De quoi faire bien réfléchir. Hâte maintenant de voir la saison 3.

Alors, celui-là, je suis vraiment vraiment très contente de ne pas avoir payé un ticket de cinéma pour le voir!

Je l’ai trouvé totalement sans intérêt, insipide et la fin est au-dessous de tout!

Ca c’était le flop du mois…

Merci Netflix, la fan de série que je suis a encore trouvé son bonheur.

Une mini série anglaise en 6 épisodes relate le parcours d’une jeune femme qui cherche à comprendre le passé de sa mère.

Intrigant, ésotérique et sombre à souhait!

Mon collègue m’en avait parlé. Je me suis laissée convaincre.

Je ne suis pourtant pas une grande fan en général de ce genre de film. Mais celui-ci met la barre très haut et nous offre un visionnage très intéressant.

Ca m’a vraiment beaucoup plu.

Un classique pour les bonnes répliques, évidemment.

Il y avait bien longtemps que je ne l’avais plus regardé, et cela m’a fait un bien fou de le revoir.

Encore sur Netflix, je suis tombée sur cette sympathique petite comédie romantique, qui m’a bien fait rire, et m’a beaucoup plu.

J’ai eu, durant toute une journée, l’envie de comédie romantique. Alors je me suis lâchée. 

Etant donné que le second opus est arrivé au cinéma, j’ai eu très envie de me refaire le premier. J’avais adoré la première fois, j’aime toujours autant!

Histoire de complèter ma journée romantique, j’ai terminé le tour avec ce film, qui date lui aussi de quelques années.

Mais l’actrice principale est belle comme un coeur, le lieu de tournage est superbe. Je ne pouvais que le regarder, évidemment!

Ensuite, j’ai testé cette nouvelle série qui débarque.

Aaah une série comme je les aime: époque victorienne, histoires sombres voire un peu glauque, et des explications scientifiques.

Tout cela avec des acteurs à la hauteur.

Triple hélas, par contre, je pense que l’aventure s’arrête après cette première saison, ce qui est bien dommage, parce que je trouvais qu’on venait seulement de bien installer les protagonistes pour d’autres aventures!

Pfff, du coup je suis déçue!

La bande-annonce m’avait vraiment intrigué. Du coup, dès que j’en ai eu l’occasion, je me suis penchée sur ce film.

J’aime énormément le jeu d’acteur, qui réussissent grâce à des regards et à quelques gestes, à faire passer énormément de messages.

Le scénario est original et l’histoire tout à fait hors du commun!

J’ai adoré!

On en a tous entendu parler. Un film tiré d’un livre qui avait fait pas mal de bruit.

Mmmmoui… mais non…

Le sujet est pas mal, mais je l’ai trouvé très plat, sans réel intérêt.

Anne et sa saison 2 m’ont également accompagné.

Bien que respectant de très loin la série littéraire éponyme, elle reste très sympa à regarder.

J’ai lu qu’une saison 3 est prévue, il ne me reste qu’à attendre…

Et enfin, j’ai entamé cette nouvelle série.

J’avais A-DO-RE Gilmore Girls. Et l’idée de retrouver Lauren Graham dans une autre série me plaisait tout autant.

Dans celle-ci également, elle joue le rôle d’une mère célibataire, mais cette fois bien entourée par sa famille. 

Quelques épisodes m’ont convaincue, je pense que je vais regarder la suite dans les prochaines semaine

J'ai travaillé...

J’ai décidé de vous parler de mon autre loisirs dans mon bilan mensuel: le point de croix.

C’est un loisir qui me délasse et qui me permet en même temps de créer. Des décorations, des cadres de naissances ou de mariage, des cadeaux, il y a une foule de choses que je peux faire.

Ce mois, j’ai travaillé sur deux toiles différentes, destinées toutes les deux à mon intérieur. 

Je vous ai retrouvé pour d'agréables rendez-vous

La minute point de croix #8

C’est la minute point de croix! A côté de ma toute grande passion qui est la lecture, j’aime m’occuper les mains en créant diverses choses au point de croix. Aujourd’hui je vous en parle un peu plus longuement Bonjour les loulous! Ces dernières semaines, je vous avoue ne pas avoir pris mon aiguille. Les réceptions de service presse m’ont occupée à plein temps, durant mon temps libre. Mais samedi dernier, mon aiguille m’appelait à grands cris, et pour rattraper mon retard sur Game of Thrones, que je veux revoir en entier avant la dernière saison qui arrive, j’ai pris quelques heures pour les toiles que j’avais délaissé! J’ai d’abord pris ma grande folie, dont je ne me lasse, et j’ai fait une bonne moitié de pages. Le dimanche, je me suis installée avec mon autre toile en cours. C’est tout pour cette semaine. Mais comme je veux boucler ma série d’ici le 14 avril, vous aurez un nouvel article la semaine prochaine! Articles similaires

Lire plus »

Ma semaine à lire: Une occasion de dézinguer la Pal!

Coucou mes loupiots! Comment s’est déroulée votre semaine à lire?  Pour ma part, j’ai oscillé entre jour de congé, week-end et jours de travail. Mais je ne suis pas trop mécontente de ma semaine.  Venez voir! Vendredi 15 mars Je suis prête, ma pile établie. Mais juste avant 19h, il me prend l’envie de faire un dessert. Hop, je file en cuisine préparer une crème pudding, pour le grand plaisir de mes louveteaux. Une fois accompagnée de mon bol de crème, 19h est déjà dépassé, et je peux donc m’installer avec ma première lecture. J’avais commencé dans la journée Esprits maléfique de chez Nathan jeunesse. La lecture m’attendait donc, et j’ai décidé de poursuivre cette lecture-là avant d’entamer autre chose. 22h : Esprits maléfiques est terminé. Un second tome à la hauteur du premier. Frissons garantis ! Et j’inscris mes 149 premières pages à mon compteur. Je commence à fatiguer (je me suis entre-temps glissée sous ma couette), mais j’ai envie de piocher dans la Pal prévue pour le challenge. Je choisis Signé Versailles, puisque j’en avais parlé avec une autre participante qui avait hâte de voir mon avis sur le livre. Hélas, le sommeil me rattrape vite, et j’abandonne donc au bout de 45 pages. Samedi 16 mars Je me réveille assez tard (plus tard que 8h30 hihi). Après le déjeuner, la vérification des devoirs faits la veille, et le rangement de la maison, je reprends Signé Versailles. Mais je l’abandonne assez rapidement, puisque je suis prise d’une envie particulière de nourriture asiatique. Je profite de la sortie pour passer chez ma petite boutique gourmande préférée, histoire de prendre des cupcakes pour le week-end. 14h : Rassasiée, réinstallée au chaud, je reprends ma lecture. 3h plus tard, clap de fin : Non, c’est une déception. L’impression de voir transporter la mentalité d’adolescentes au lycée se faisant les pires vacheries durant et se réconciliant durant le bal de promo dans un décor versaillais. C’est une lecture jeunesse, c’est vrai. Mais quand même…. Je comptabilise 360 pages supplémentaires. 17h30 : Les louveteaux n’ayant pas faim, et étant tous bien occupés, je décidé de choisir un deuxième titre dans ma Pal. Je change d’horizon, avec un livre que j’ai vraiment très envie de découvrir : Si près des étoiles, de l’édition Archipel. 23h30 : Mes yeux clignent, mes mains se fatiguent, je clos mon voyage au bout de 152 pages. Dimanche 17 mars Je décide de flemmarder. Et chéri me fait même un petit-déjeuner aux petits oignons !!! Je dévore ma lecture sur la matinée ! Si près des étoiles, est un véritable coup de cœur ! Une pépite, une vraie !! Je note 324 pages de plus pour mon challenge. Ma dernière lecture m’a tellement fait forte impression que j’ai besoin de faire un peu autre chose avant d’entamer un autre livre. Du coup, hop, repas de midi, un petit jeu, des papotes… Me voilà ensuite repartie. Je choisis un tout autre style, toujours présent dans ma Pal prévue : Les suppliciées du Rhône. Le rythme est totalement différent, et l’histoire est plutôt intéressante. En soirée, je lis également un chapitre de la lecture du soir des louveteaux : La pyramide rouge, de Rick Riordan, ce qui nous vaut 20 pages. Je termine la journée en ayant repris un peu mes suppliciées, et je l’abandonne après avoir passé la moitié du livre. Lundi 18 mars Cette journée n’est pas sous le signe de la lecture. J’ai pris congé et je me rends à un rendez-vous important avec ma petite sœur. Les formalités administratives effectuées, nous allons ensuite manger un morceau ensemble. Etant à proximité de notre librairie préférée, évidemment, nous allons y faire un tour. J’en repars avec deux livres !! La reprise des enfants à l’école, le souper, les devoirs, les bains, et enfin je m’installe pour lire. Mais l’un de mes achats me fait trop de l’œil pour que j’y résiste ! Aberrations me tombe dans les mains, et je l’entame aussi sec ! Un intermède pour la lecture des petits louveteaux (19 pages), et je reprends ma lecture. A la fin de la soirée, j’en suis à 196 pages lues d’Aberrations, que je trouve très accrocheur. Mardi 19 mars Ma fille se fait opérer aujourd’hui d’un ongle incarné. L’opération est prévue pour 11h, mais nous devons nous présenter dès 8h. Le délai d’attente étant long, et étant toutes les deux lectrices, nous avons chacune pris nos lectures pour passer le temps. 9h30 : Je termine Aberrations qui, malgré quelques petites faiblesses, m’a vraiment beaucoup plu ! Je vais donc pouvoir suivre les sorties des prochains tomes de cette nouvelle série. Me voilà donc avec 341 pages de plus au compteur. C’est le calme plat au niveau de l’intervention, on nous laisse bien tranquille, du coup je reprends les suppliciées. 12h15 : Ma fille est emmenée pour son opération. Pendant ce temps, je rends visite à ma belle-mère, hospitalisée au même endroit. Le temps de manger une salade, et me voilà revenue dans la chambre de ma fille, qui revient vers 13h30. L’opération s’est bien déroulée, l’anesthésie fait toujours effet. C’est l’heure de rentrer à la maison…. Une fois réinstallée à la maison, ayant à portée tout ce qu’il lui faut, je fonce faire l’achat des peintures nécessaires à la rénovation de 3 chambres à coucher, prévue pour Pâques. Ensuite, c’est préparation du repas du soir, récupération des petits louveteaux, devoirs, etc.. etc… 20h : On s’installe, mes louveteaux et moi, pour un nouveau chapitre de la pyramide rouge (8 pages) Je termine ma soirée avec les suppliciées. Bien que le sujet soit très intéressants, j’ai fini par me lasser un petit peu. Je note 440 pages sur mon carnet…. Et j’éteins la lumière. Mercredi 20 mars Je travaille aujourd’hui. J’attends donc mon temps de midi avec impatience pour pouvoir entamer ma lecture suivante, toujours prise dans ma Pal de challenge : Le trône des étoiles, de chez Nathan jeunesse. 70 pages défilent pendant que je mange… Le soir, la pyramide rouge nous offre 24 pages supplémentaires. Ayant à nouveau envie de varier les plaisirs, je décide de prendre un titre qui n’est pas dans la pal prévue : La mystérieuse lady de chez Casterman. C’est léger, et à la fois mystérieux, tout ce qu’il faut pour m’accrocher pour la soirée. Je dépose le livre, fatiguée, au bout de 132 pages. Jeudi 21 mars Je travaille aussi aujourd’hui. Mon temps de midi me permet donc d’avancer de 90 pages dans mon trône des étoiles. En soirée, nous allons au resto, avec mon beau-frère, ma sœur et chéri. Bon moment détente, qui nous permet de discuter de toutes sortes de choses, de pouvoir jouer aux critiques culinaires, et de goûter d’agréables choses. En fin de soirée, je lis 40 pages de la mystérieuse lady. < p style= »text-align: center; »>Vendredi 22 mars C’est le dernier jour du challenge. Il fait beau, on nous promet une belle journée. Et c’est VENDREDI, que diable ! Je suis décidée à profiter de cette dernière journée de la semaine. Après ma journée de boulot, c’est enfin le week-end! A la maison, on vit toujours ce vendredi soir comme une libération. Chacun fait un peu comme il a envie: Qui la console, qui la série télé qui attend depuis quelques jours, qui des jeux de société, qui de la lecture. Hop, on se glisse dans nos pyjamas, et nous voilà prêts pour une soirée de détente. Pour ma part, je l’ai commencée avec les deux chapitres hebdomadaires de mon challenge Outlander. Un bonbon que je savoure chaque fois! Et hop, 40 pages supplémentaires. Ensuite, j’ai repris La mystérieuse lady dont il me restait moins de 100 pages à découvrir. Au final, c’est une très belle lecture. J’avais beaucoup aimé le premier tome, j’ai tout autant apprécié celui-ci. Je note donc 264 pages de plus à mon challenge. Le temps de me glisser dans les couvertures, et voilà que je reprends Le trône des étoiles, dont j’avais lu 90 pages ce midi.  Les yeux commencent à fatiguer, mais j’arrive tout de même au bout de cette lecture également. Un second tome qui termine l’histoire, même si je reste un peu sur ma faim. C’est 378 pages de plus pour ma semaine à lire. Ensuite, la curiosité aidant, je pioche encore un livre qui était prévu dans ma Pal de la semaine: L’asile du Nord, de l’édition Kennes.  Mes yeux disent stop au bout de 50 pages… Mais je sais que le lendemain, je m’y replongerai. Pour faire les comptes, voilà donc ce qu’a donné ma semaine à lire, au point de vue des chiffres: 7 livres terminés, 1 commencé, et 2 encours. Pour un total de 2417 pages. Et pour vous, qu’est-ce qui s’est passé? Articles similaires

Lire plus »

Un concours, pour Pâques?

Bonjour les aminautes! Il y a déjà un bon moment que je ne vous ai rien proposé comme petit cadeau, pas vrai? J’y remédie, grâce à l’édition Archipel, qui me permet de vous gâter! Ce n’est pas un, mais deux livres que je vous propose de remporter! Rappelez-vous, je les ai lu il y a déjà quelques temps (je suis en train de lire le 3ème tome qui vient de paraître). Je sais donc que ce sont des lectures bien agréables à découvrir. Histoire de bien vous gâter, je vous propose donc un joli package de Pâques: 2 livres 1 ou 2 goodies 1 ou 2 gourmandises Pour avoir une chance de les remporter, c’est tout simple, vous allez voir! Il suffit de vous abonner au site, ou à la page Facebook, et de me laisser en commentaire en me disant votre destination la plus lointaine. Une main innocente de mon entourage (et vous savez que j’en ai quelques-unes à portée) tirera au soir parmi les destinations ! Et je donnerai le nom du gagnant durant les vacances de Pâques. C’est à vous! Articles similaires

Lire plus »

La semaine à lire: tout en douceur et café

Bonjour mes petits cupcakes!! Ca y est, nous voilà arrivés à la première semaine à lire de l’année!! Par chez moi, il fait moche, gris, pluvieux, venteux.. bref, un temps qui donne envie d’hiberner… Ou d’investir une bibliothèque à l’ancienne, avec du bois, des abats-jours et des fauteuils confortables. C’est d’ailleurs ce que j’ai prévu pour cette semaine. Bien que je travaille, je compte bien profiter de ce week-end et de mes soirées pour me pelotonner avec mes lectures, et mon kit douillet. Pour bien commencer, je me suis sélectionné une jolie pile de titres qui me font envie dans ma Pal plus urgente. Il s’agit donc principalement de services presses, et je suis impatiente de tous les découvrir!! Ensuite, j’ai prévu de piquer le plaid de ma fille (rose et bien chaud hihi), de préparer une jolie tasse pour mon café et d’aller rafler deux ou trois cupcakes dans la petite boutique, pas loin, dont la patronne fait des merveilles! Bon allez, je vous montre ce que je compte lire. Lyon, 1897. Alors que des corps exsangues de jeunes filles sont retrouvés dans la ville, pour la première fois des scientifiques partent à la recherche du coupable, mettant en pratique sur le terrain toutes les avancées acquises en cette fin de XIXe siècle. Autopsies des victimes, profils psychologiques des criminels, voilà ce que le professeur Alexandre Lacassagne veut imposer dans l’enquête avec son équipe, mais sait-il vraiment ce qu’il fait en nommant à sa tête Félicien Perrier, un de ses étudiants aussi brillant qu’intrigant ? Entouré d’Irina, une journaliste pseudo-polonaise, et de Bernard, un carabin cent pour cent janséniste, Félicien va dénouer, un à un, les fils enchevêtrés de cette affaire au coeur d’un Lyon de notables, d’opiomanes et de faiseuses d’anges. Jusqu’à ce que le criminel se dévoile, surprenant et inattendu, conduisant le jeune médecin au-delà de ses limites. La guerre gronde dans la galaxie. Pour assurer la paix, Rhiannon, devenue impératrice, renonce à dénoncer l’assassin de ses parents, Nero, pour s’allier avec lui. Ce que certains de ses alliés ne lui pardonnent pas car il est à l’origine de la persécution des Wraetans. Alyosha et Kara sont plongés quant à eux au cœur de la révolte. Alors qu’ils tentent de s’éloigner des combats, ils sont surpris par une explosion. Croyant Kara morte, Alyosha se retrouve seul et rejoint les siens pour s’engager dans la rébellion wraetane contre Nero. Julie Crawford n’a qu’un rêve en tête : rejoindre Hollywood pour devenir scénariste ! Ainsi décide-t-elle de quitter sa ville natale de l’Indiana pour gagner les prestigieux studios et leurs stars glamour. Mais, sur place, ses rêves se heurtent à la dure réalité des plateaux. Renvoyée par le très célèbre réalisateur d’Autant en emporte le vent, Julie croise par chance la route de l’actrice Carole Lombard, dont la liaison avec Clark Gable, toujours marié, fait grand bruit dans la presse à scandale. Devenue l’assistante de Carole, Julie est aux premières loges de ce scandale qui éclabousse tout Hollywood et pourrait nuire à la publicité du film à succès que promet d’être Autant en emporte le vent… Les passions tumultueuses du couple Gable-Lombard donneront-elles à Julie le courage d’ouvrir ses ailes et de se libérer de son passé ? En ces années 1790, la vie de couple de Demelza et de Ross, déjà pleine de péripéties, traverse une de ses périodes les plus orageuses au moment où le dernier pari en date de Ross, une spéculation minière, semble aboutir à un échec. Les relations de Ross avec Elizabeth, veuve de son cousin Francis, deviennent telles que Demelza, poussée par le chagrin et la colère, se laisse dangereusement tenter par un bel officier écossais, et doit faire un choix dramatique entre celui-ci et sa fidélité à Ross. D’autres personnages surgissent autour d’eux, notamment Drake, l’un des frères de Demelza, qui aime d’un amour partagé, mais apparemment impossible, Morwenna, une nièce d’Elizabeth. En contrepoint de ces événements, il y a la haine qui oppose depuis toujours Ross à George Warleggan, et la périlleuse expédition que Ross entreprend pour délivrer son vieil ami, le docteur Dwight Enys, d’un camp de prisonniers de guerre anglais en France. Peu de temps après la mort de sa grand-mère, à l’aube de l’an 2000, une jeune fille de seize ans est internée à l’hôpital psychiatrique. Son diagnostique: schizophrénie paranoïde. Pourtant, certaines personnes de la ville sont convaincues que la petite n’est pas folle, que ce qui l’affecte n’a rien d’humain. Existerait-il quelque chose d’invisible à l’homme qui peut s’emparer de lui et détruire sa vie? Enfermée entre les quatre murs de cet hôpital, que fera Camille quand elle constatera que sa vie ne lui appartient plus? Pour quoi, ou plutôt pour « qui » vit-elle? La paix est enfin revenue à Pyrrhia. Les Dragonnets du Destin fondent l’école de la montagne de Jade, qui rassemble des dragons de toutes les espèces. Lune Claire s’apprête à y faire son entrée, bien à contrecœur. Cette jeune Aile de Nuit, élevée en secret par sa mère au royaume de Pluie, redoute que ses camarades découvrent ses étranges pouvoirs de divination. Bientôt de terrifiantes visions l’assaillent et un dragon, qui pourrait se révéler dangereux, entre en contact avec elle. Lorsque des élèves sont attaqués, Lune doit choisir: se taire et rester en sécurité ou prendre des risques pour aider ses amis. L’aventure continue! Une nouvelle quête palpitante au cœur d’un univers fabuleux. Sunshine a réussi son test, oui… mais son aventure est loin d’être terminée. Les pouvoirs de Sunshine sont à leur apogée, les esprits la suivent partout. Sunshine, qui espère apprendre à maîtriser ses capacités, accepte de suivre son mentor. Elle se retrouve dans un sinistre laboratoire, au fin fond du désert texan. Là-bas, le travail se révèle bien plus terrifiant – plus flippant, on peut le dire – qu’elle ne l’avait imaginé. A des milliers de kilomètres de Kate et Nolan, Sunshine se sent très seule… jusqu’à sa rencontre avec Lucio, un aël-mat novice, comme elle. Mais peut-elle lui faire confiance ? Le travail d’aël-mat, son amitié pour Lucio, les recherches de Nolan la prépareront-ils à affronter l’inquiétante femme qui hante ses rêves ? Saura-t-elle dénouer les fils de la vérité quand à cette menace qui plane sur l’avenir des aël-mats et des humains ? Trouvera-t-elle sa place sur cette échiquier ? Nous sommes en 1700. Lorsque Jeanne, jeune provinciale de 16 ans arrive à Versailles pour vivre chez sa cousine, elle voit son rêve de petite fille sur le point de se réaliser : celui d’entrer à la Cour, d’assister à ses fêtes fastueuses, de rencontrer de jeunes nobles beaux et fortunés, de devenir leur amie, et peut-être, même de tomber amoureuse… Naïve, Jeanne découvre très vite l’envers du décor : la cour est un univers d’intrigues et de mesquineries, un monde de superficialité. Rejetée et humiliée par ces jeunes nobles dont elle espérait tant, la jeune fille décide de se venger, et se lance dans la rédaction de billets anonymes, prête à tout pour faire tomber ceux qu’elle considère désormais comme ses ennemis. Mais comment entreprendre une telle chose sans se perdre soi-même ? Je ne suis pas certaine de pouvoir tout lire, mais c’est en tout cas dans ceux-ci que je piocherai. Je vous retrouverai en tout cas sur les réseaux sociaux, pour vous présenter au jour le jour ce que je lis, et pour aller voir ce que vous lisez également. Laissez-moi un message avec vos liens, j’irai vous visiter avec plaisir! Articles similaires

Lire plus »

Masse critique Babélio 2019: On se la joue mauvais genre

Bonjour les loustics! Babélio nous a offert, ce matin, la possibilité de se faire plaisir! Eh oui, c’est la masse critique Spécial Mauvais Genre! Je vous avoue tout de suite qu’il y a eu plusieurs titres qui m’ont appelé à cor et à cri! Je vous montre? L’imitation est la plus terrifiante forme de flatterie. Quand une vieille amie la contacte sur Facebook, Sarah Havenant découvre que deux profils existent à son nom. Un seul est le sien. Pourtant, tout est terrifiant de précision sur l’autre. Elle y découvre des photos de son mari, de leurs enfants et même de l’intérieur de leur maison. Et ce n’est que le début. Car celui qui a créé le second compte n’attendait qu’une chose : que Sarah le découvre. À partir de cet instant, sa vie ne lui appartient plus… Au plus froid de l’hiver, Vassia adore par-dessus tout écouter, avec ses frères et sa sœur, les contes de Dounia, la vieille servante. Et plus particulièrement celui de Gel, ou Morozko, le démon aux yeux bleus, le roi de l’hiver. Mais, pour Vassia, ces histoires sont bien plus que cela. En effet, elle est la seule de la fratrie à voir les esprits protecteurs de la maison, à entendre l’appel insistant des sombres forces nichées au plus profond de la forêt. Ce qui n’est pas du goût de la nouvelle femme de son père, dévote acharnée, bien décidée à éradiquer de son foyer les superstitions ancestrales. Inspiré de contes russes, L’Ours et le Rossignol a su en garder toute la poésie et la sombre cruauté. C’est le premier roman de Katherine Arden.  1643. Richelieu est mort, Louis XIII aussi. Mazarin préside désormais aux affaires de la France. Dans l’ombre, les redoutables dragons poussent leurs pions. Mais Richelieu a légué à son successeur son plus formidable atout : les Lames du Cardinal, une troupe de bretteurs et d’aventuriers qui a déjà mis les dragons en échec par le passé. Reformées autour du comte de Clément-Lefert, les Lames se lancent sur la piste d’un trafic sans précédent de substances draconiques, susceptible de mettre à mal le trône de France… Dix ans après avoir quitté sa ville natale de Virginie, ayant échappé au tueur en série dit le marié, Sasha Keaton y revient pour reprendre l’auberge familiale. Même sous la protection du FBI, ce nouveau départ lui donne l’impression de se retrouver. Mais dans l’ombre, quelqu’un l’observe et l’attend. À la suite d’un terrible accident de la route qui met en cause des adolescents, le commandant Karen Pirie est chargée d’enquêter sur une affaire vieille de vingt ans. Des tests ADN réalisés sur l’une des victimes révèlent en effet que ce simple fait divers pourrait bien être lié à une enquête pour homicide non résolue. Spécialiste des cold cases, Karen Pirie est passée maître dans l’art de résoudre les dossiers les plus épineux. Sous ses yeux, les pièces éparpillées du puzzle s’emboîtent peu à peu et mettent au jour des secrets extrêmement dangereux. Des secrets que certaines personnes seraient prêtes à protéger à n’importe quel prix. Des machines gigantesques mues par la vapeur, des héros en hauts-de-forme et monocles, des héroïnes en crinolines et ombrelles… L’imagerie du steampunk ne cesse de fasciner depuis la création du genre dans les années 1980. Mais, quelles en sont les origines ? Et quelles sont les oeuvres majeures en littérature, au cinéma ou en bande dessinée ?  Rédigé par Étienne Barillier, spécialiste incontournable du genre, et Arthur Morgan, cofondateur de la communauté French Steampunk, ce guide dresse un état des lieux du steampunk aujourd’hui autour, notamment, de rencontres avec Tim Powers, K. W. Jeter, James Blaylock, Greg Broadmore ou Mathieu Gaborit. Février 1947, Basses-Pyrénées. Un petit garçon assiste à la pendaison de son père, chasseur de Juifs pendant l’Occupation. Soixante ans plus tard, une grande ville du sud découvre chaque jour le corps supplicié d’un vieillard. Très vite, l’enquête révèle l’origine juive des victimes. Le passé d’une ville remonte alors à la surface et lance un ex-flic, Sébastien Touraine, et une jeune psychanalyste, Emma Steiner, dans une course folle contre l’histoire refoulée de la Libération. Ils ont six jours. Six jours pour mettre la main sur le tortionnaire avant qu’il ait achevé sa mission. Le compte à rebours ne fait que commencer… Et si c’était dans votre ville… Et vous, sur quoi avez-vous craqué? Articles similaires

Lire plus »

Top ten tuesday #51: Le plus beau des cadeaux…

Bonjour bonjour mes lutins!! On parle de se faire plaisir aujourd’hui!!… Oui, je sais, on parle toujours de se faire plaisir quand on parle de livres… C’est vrai! Mais un peu plus aujourd’hui, puisqu’on peut faire un tir groupé! Et ça, c’est grâce à Frogzine, qui nous propose de présenter dix livres que nous avons reçu en cadeau!! Je vous présente donc des livres qui entrent dans cette catégorie, et qui en plus ont eu la chance de sortir rapidement de ma Pal (Clic clic sur les images pour les chroniques) Munich, juillet 1945. Un garçon erre parmi les décombres… Qui est-il ? Quel âge a-t-il ? D’où vient-il ? Il n’en sait rien. Il a oublié jusqu’à son nom. Les Alliés le baptisent « Josh » et l’envoient dans un orphelinat où Ida, directrice dévouée, et Wally, jeune soldat noir américain en butte au racisme de ses supérieurs, vont l’aider à lever le voile de son amnésie. Dans une Europe libérée mais toujours à feu et à sang, Josh et les nombreux autres orphelins de la guerre devront panser leurs blessures tout en empruntant le douloureux chemin des migrants. Si ces adolescents sont des survivants, ils sont avant tout vivants, animés d’un espoir farouche et d’une intense rage de vivre. Un roman saisissant qui éclaire un pan méconnu de l’après- Seconde Guerre mondiale et les drames liés au programme eugéniste des nazis, le Lebensborn. Devant la chute drastique de la fécondité, la république de Gilead, récemment fondée par des fanatiques religieux, a réduit au rang d’esclaves sexuelles les quelques femmes encore fertiles. Vêtue de rouge, Defred, « servante écarlate » parmi d’autres, à qui l’on a ôté jusqu’à son nom, met donc son corps au service de son Commandant et de son épouse. Le soir, en regagnant sa chambre à l’austérité monacale, elle songe au temps où les femmes avaient le droit de lire, de travailler… En rejoignant un réseau secret, elle va tout tenter pour recouvrer sa liberté. Laura se pose beaucoup de questions. Comment réussir sa vie ? Est-il possible de manger tout ce que l’on aime sans prendre dix kilos ? Comment trouver l’amour ? Trop de doutes pour être heureuse, trop d’envies pour se contenter du banal… Jusqu’au jour où un accident va complètement effacer sa mémoire. La voilà à nouveau débutante face à la vie, obligée de tout redécouvrir : les bonbons, les soutiens-gorges, les garçons, l’électricité et les lois qui gouvernent l’univers… Libérée des a priori, portée par un cœur affamé et un cerveau qui se cherche, Laura entame une aventure unique et hilarante. En ne sachant plus rien, elle a peut-être enfin une chance de devenir elle-même… Londres, 1729. Nora 17 ans, et Simon, un employé de son père n’ayant plus ni titre de noblesse ni fortune, sont éperdument amoureux. Le jeune couple, qui rêve d’îles lointaines, se voit opposer un refus catégorique. Quand Simon tombe malade, Nora fait fi des jugements et s’installe dans le logement insalubre du jeune homme pour le soigner. La tuberculose a malgré tout raison de lui. Trois ans plus tard, inconsolable, Nora accepte un mariage de raison avec Elias, un homme veuf beaucoup plus âgé qu’elle mais qui lui offre l’opportunité de vivre son rêve : quitter Londres pour la Jamaïque. Après un voyage éprouvant, elle découvre une île enchanteresse mais les conditions de vie des esclaves la choquent profondément. De nombreux défis attendent la jeune anglaise dans sa nouvelle vie. Nora parviendra-t-elle à les relever ? Londres, 2013. Peter, un adolescent sans histoire, échappe de justesse à un attentat. Il découvre que l’attaque le visait personnellement et qu’elle a été préméditée par de redoutables ennemis : les fés. Emmené à Lion House, la résidence d’un dénommé Noble, il fait connaissance avec les membres d’une société secrète qui lutte depuis huit siècles contre les fés : les Outrepasseurs. Ces derniers lui révèlent un héritage dont il ignore tout… Un archipel isolé au nord de la Norvège, battu par les vents. Et, au bord de la falaise, le corps nu et martyrisé d’une femme. Les blessures qui déchirent sa chair semblent être autant de symboles mystérieux. Quand l’inspectrice Sarah Geringën, escortée par les forces spéciales, apprend l’identité de la victime, c’est le choc. Le cadavre est celui de la Première ministre. Qui en voulait à la chef de gouvernement ? Que cachait-elle sur cette île, dans un sanctuaire en béton enfoui au pied du phare ? Sarah, très vite, le pressent : la scène du crime signe le début d’une terrifiante série meurtrière. Dans son enquête, curieusement, quelqu’un semble toujours la devancer. Comme si cette ombre pouvait lire dans ses pensées… De la Norvège à la vieille cité de Byblos, et jusqu’au cœur même du Vatican, c’est l’odeur d’un complot implacable qui accompagne chacun de ses pas. Et dans cette lutte à mort, Sarah va devoir faire face à ses peurs les plus profondes. à ses vérités les plus enfouies… Abigail Rook, 17 ans, débarque en Amérique. La tête pleine de rêve d’ailleurs, elle espère vivre l’aventure avec un grand A. Elle fait la connaissance d’un étrange personnage, Jackaby, qui lui offre un emploi. Détective doué de facultés de médium, il est capable de voir les phénomènes surnaturels. Pour sa première mission, Abigail accompagne son nouveau patron sur les lieux d’un crime particulièrement sanglant. Jackaby soupçonne l’assassin de ne pas être humain, ce que la police refuse de croire. Mais les meurtres s’enchaînent et confirment les soupçons du détective… Un avion de ligne malaisien qui disparaît sans laisser la moindre trace avec 239 passagers à bord… Une inconnue découverte morte dans des circonstances étonnantes en Norvège… Un vieux château d’Auvergne hantée par une dame blanche nébuleuse… Un pionnier oublié du cinéma qui monte dans un train et se volatilise à jamais… Un objet aérien inconnu qui perturbe tous les radars de l’aéroport d’Orly… Un homme capable de léviter et de faire pleuvoir à volonté à l’intérieur d’une maison… Un fauteuil maudit qui cause la mort de tous ceux qui osent s’y asseoir… Ce tome 2 des Dossiers Inexpliqués raconte quinze nouvelles histoires incroyables… et pourtant, parfaitement authentiques. Ce ne sont ni des légendes, ni des rumeurs mais bien des affaires réelles, très documentées, qui n’ont à ce jour toujours pas trouvé d’explication « Ne t’approche sous aucun prétexte d’Hazel Wood. » Ces quelques mots laissés par la mère d’Alice juste avant son enlèvement scellent à tout jamais le destin de la jeune fille. Hazel Wood, la résidence légendaire d’Althéa Proserpine, auteur des célèbres « Contes de l’Hinterland ». Hazel Wood, dont vient d’hériter Alice. Hazel Wood, où Alice doit s’aventurer pour espérer sauver sa mère. Hazel Wood, cette demeure d’où semblent s’échapper des personnages inventés par Althéa. Hazel Wood, dont personne ne revient jamais. Et si Hazel Wood était bien plus qu’un simple manoir ? Un leurre ? Une porte d’entrée sur l’Hinterland ? Et si Alice était bien plus qu’une simple New-Yorkaise ? Une princesse ? Une tueuse ? Il était une fois… Hazel Wood. A la mort de leur mère, Bronia et Marie sont dévastées. Bronia prend sa petite soeur sous son aile et les deux soeurs grandissent habitées par le même rêve : étudier pour devenir  » quelqu’un « . Mais en tant que femmes, les portes des universités polonaises leurs sont fermées. Elles vont alors faire un pacte : Bronia part la première faire des études de médecine à Paris, et, une fois installée, elle fera venir Marie pour que celle-ci puisse étudier à son tour. L’effervescence des années étudiantes, les premières amours et les kilomètres n’affaibliront en rien le lien inébranlable qui les unit. Ensemble, elles traverseront toutes les épreuves et parviendront jusqu’au bout de leurs rêves et même au-delà de ce qu’elles avaient espéré. L’une deviendra Marie Curie, l’autre l’une des premières gynécologues femme au monde. Et vous, quel est votre top ten? Articles similaires

Lire plus »

J'ai déjà prévu de lire beaucoup de belles choses en août!

Et vous, quel est votre bilan?

4 commentaires

  • Mickaéline

    Dis donc c’est un très beau bilan ça. Je ne garde qu’un très vague souvenir du Mary Hinggins Clark, mais il me semble bien ne pas l’avoir autant apprécié que d’autres titres comme la nuit du renard et nous n’irons plus aux bois. Je n’ose pas regarder la saison 2 de treize raisons. Mais je suis contente de voir qu’elle t’as plus.
    C’est sympa comme tout tes points de croix.
    Je te souhaite un bon mois d’août. Et si j’ai tout compris bonne reprise de boulot.

  • Lyndona

    Ohlala tout ce que tu as lu et vu en juillet.
    Je me sens un peu minable à côté.
    Par contre, tu as oublié notre LC du côté de tes prévisions d’août.
    Je t’embrasse ma belle !

Donnez moi votre avis

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager :

WordPress:

J'aime chargement…
%d blogueurs aiment cette page :