C’est lundi, que lisez-vous?

Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? de One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait maintenant sur le blog de Galleane.

Ce que j’ai lu la semaine dernière

Ce que je lis en ce moment

1895. Sarah Thibault, 17 ans, vit avec ses parents et sa sœur Lydie dans le Val de Loire, où la famille exploite un vignoble.

À la suite du décès de son époux, la mère de Sarah est contrainte de vendre le domaine à une famille de négociants, les Lemieux, dont le fils aîné épouse Lydie.

Mais une nouvelle tragédie oblige les deux sœurs à quitter la France. Sarah, qui n’a pas abandonné son rêve de devenir viticultrice, gagne la Napa Valley, en Californie.

Sur place, elle fait la connaissance d’un certain… Philippe Lemieux, qui s’est lui aussi lancé dans l’aventure viticole.

Les deux Français décident d’associer leurs talents. Mais les affaires et l’amour peuvent-elles faire bon ménage ? D’autant que Sarah cache un indicible secret…

Ce que je vais lire ensuite

Octobre 1307, à la demande du grand maître du Temple Jacques de Molay, deux frères templiers et le chevalier Robert de L’Aigle partent dissimuler dans un lieu secret les archives et le trésor de l’Ordre. De retour à Paris, Robert apprend à ses dépens que beaucoup cherchent à en connaître la cachette. Parmi eux, le roi de France, Philippe le Bel….

13 octobre 1307. Un convoi de trois chariots s’annonce au manoir de Vaux, en Normandie. Dans cinquante coffres de fer dissimulés sous des amas de paille se cachent le fabuleux trésor et les archives de l’Ordre du Temple. Les faux charretiers, et vrais templiers, viennent les mettre à l’abri au fond d’une crypte secrète, avant de rejoindre leurs frères pour l’Angleterre.

Le grand maître de l’Ordre, Jacques de Molay, a désigné lui-même ces hommes de confiance. Parmi eux Robert de L’Aigle, jeune chevalier qui n’a pas encore prononcé ses voeux.

Depuis peu, les templiers sentent venir la disgrâce. On les accuse d’hérésie et d’idolâtrie, et le roi Philippe le Bel agirait de manière sournoise avec eux….

Robert de L’Aigle doit rentrer seul à Paris, pour rendre compte de sa mission.

Or la capitale pullule de traîtres à la solde de Nogaret, chancelier du roi, qui, déjà, a eu vent de la disparition du trésor.

Ainsi commence la traque de Robert de L’Aigle…..

Le portrait plein de vie de Lucie, petite « herbe folle » de douze ans, adoptée par une famille de cultivateurs auvergnats. Instantanés d’une époque pleine d’insouciance, au rythme des yéyés, et chronique savoureuse d’un village et de ses habitants.

Chez les Collange, Lucie est la pièce rapportée, une enfant de l’Assistance publique. Pas vraiment aimée, juste tolérée, elle a bien peu à partager avec sa famille d’adoption, laborieuse et guère aimante, qui vit de la culture de l’ail rose. Lucie, elle, est un vent de liberté et d’insolence, qui adore parcourir la nature avec son ami Clément. Au village de Cussac, à la ferme, partout on dit qu’elle a le diable aux trousses. Parce qu’elle est plus maligne, plus jolie, plus déterminée et, à sa façon, singulière ? Du haut de ses douze ans, Lucie a une révélation : plus tard, elle sera écrivain. Elle quittera la plaine de Limagne, les Collange, l’école….

En cette année insouciante de 1963, depuis son village d’Auvergne où elle doit être dans la norme, pour Lucie, la vie est digne d’un roman et elle ne fait que commencer…

Et vous, que lisez-vous?

20 commentaires

Donnez moi votre avis

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager :

WordPress:

J'aime chargement…
%d blogueurs aiment cette page :