Young adult

Ceux qui ne peuvent pas mourir tome 1: La Bête de Porte-Vent de Karine MARTINS

Edition: Gallimard

Nombre de pages: 311 pages

0 %

Résumé: 1887. Gabriel Voltz n’est pas un enquêteur ordinaire. Sa spécialité: la chasse aux Égarés, ces créatures hérétiques qui se cachent sous une apparence humaine. Lycans, cocatrix, volkolaks, loups-garous… Aucun de ces monstres n’a jamais résisté à la force surnaturelle de Voltz. Mais depuis qu’il a pris Rose sous son aile, une orpheline tout aussi insupportablement têtue et fouineuse qu’attachante, il s’expose au courroux de son puissant employeur, l’Ordre de la Sinate-Vehme. Quand la confrérie l’envoie dans le Finistère pour élucider une mystérieuse affaire de meurtres, Voltz n’a d’autre choix que d’emmener l’adolescente avec lui. L’enquête s’annonce plus périlleuse que prévu, lorsque toutes les pistes convergent vers le mystérieux domaine de Porte-Vent…

Dans un XIXe siècle fantastique, la traque sombre et haletante d’un irrésistible duo d’enquêteurs.

Merci à l’édition Gallimard pour cette très belle découverte!

Mon avis: Gabriel Voltz est un homme très spécial. Libéré dans ses moeurs, charismatique, il aime prendre du plaisir dans la vie.

Mais il a également un côté plus sombre: il chasse. Et pas n’importe quoi. Son métier est pour le moins dangereux, puisqu’il traque des Egarés, des êtres à l’apparence humaine, mais étant en réalité des monstres.

Le jour où il est appelé sur une affaire de meurtres, il se retrouve bien malgré lui accompagné de sa jeune bonne, Rose, dotée d’un caractère impétueux. Celle-ci n’a pas du tout l’intention de se faire oublier!

J’ai beaucoup, beaucoup aimé ce roman!

Gabriel et Rose sont deux personnages très énergiques. Ils aiment avoir le dernier mot, prendre des risques, aller mettre leur nez là où il ne faudrait pas… Ils forment un duo qui offre pas mal de belles réparties. De quoi donner beaucoup de peps à leurs échanges.

Nous sommes dans une période historique que j’aime beaucoup. 1887, c’est la période des découvertes en tout genre. Le rang de chacun doit être respecté. Bref, vous avez compris, le décor est parfait.

L’enquête se déroule avec une belle impression d’urgence. Le meurtrier continue à tuer, et il est important de le démasquer rapidement. Le côté fantastique est pleinement exploité, et les rebondisssements s’enchaînent. De quoi avoir une lecture haletante.

A cela s’ajoute une confrérie sombre et dangereuse, qui met la vie des deux enquêteurs sur la sellette. Ce groupe a une histoire bien élaborée, et ayant des racines profondes dans le temps.

Il s’agit d’un premier tome, et cela m’enchante vraiment. C’est une série que je vais suivre avec grand plaisir.

Si vous aviez aimé la série Jackaby, ce roman est fait pour vous!

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :