Dans ma boîte aux lettres (104)

In my mailbox

Hello les livrovores!!
Ma semaine aura commencé sur les chapeaux de roues!! Rien que lundi, trois enveloppes et un mail venaient me rejoindre….
je vous montre ça en images
L’édition Casterman m’a envoyé deux jolis albums
Avec Marius le chat malin, la vie est pleine de surprises et les aventures finissent toujours dans un éclat de rire !
Les 4 histoires de ce livre : 
Un très grand sapin • Vive les surprises ! • Une fleur qui fait peur ! • Un conte pour les souris
La lecture, c’est facile quand on s’amuse!

L’édition Sarbacane m’a fait parvenir un petit roman bien sympathique
Lola, 10 ans, est projetée dans le passé après sa rencontre avec les agents secrets Vassili et Moloï. Grâce à la machine à laver le temps inventée par son papa, elle se retrouve en 1982, quand son papa avait 10 ans. Pour revenir en 2016, elle doit affronter des espions américains, des agents boulgourks, un colosse aux dents d’acier, les amoureuses de son papa, etc.
L’édition Boite de Pandore m’a envoyé un livre qui va bien me faire rire je pense
Accusés hauts en couleurs, avocats gaffeurs, magistrats truculents, policiers et gendarmes loufoques… L’auteur, avocat, ancien Secrétaire de la Conférence du Barreau de Paris, recueille leurs perles depuis dix-huit ans.
Un florilège de « bons mots » entendus en audience, dans son cabinet, ou en garde à vue.
Ce recueil d’anecdotes et d’expériences comiques, vécues, est l’occasion d’un éclairage original sur la Justice au quotidien, bien loin de l’image austère qu’on lui prête souvent.
Découvrez…
– les quiproquos et situations cocasses générés par des erreurs de langage,
– les excuses les plus incroyables pour nier la culpabilité,
– les meilleures réparties en audience ou en garde à vue : joutes verbales entre avocats, magistrats, enquêteurs et justiciables.
Un trésor m’est arrivé par mail également, de l’édition Zethel
Quand le père de la jeune Pollyanna Whittier décède, la petite fille est envoyée vivre chez sa tante Polly à Beldingsville, dans le Vermont. Mais autant Pollyanna est lumineuse et passionnée, autant sa tante hurle dès qu’une porte claque ou qu’une fenêtre reste ouverte.
Cependant, Pollyanna a été élevée en apprenant à voir toujours le bon côté des choses, grâce au jeu du bonheur. Peu importe que la situation soit dramatique, il est toujours possible de trouver matière à être heureux. Un dîner composé de pain et de lait dans la cuisine est accueilli avec ravissement. Une chambre spartiate sous les combles ? La vue depuis la fenêtre est splendide, bien mieux que n’importe quelle décoration.
Et alors que Pollyanna commence à connaître les habitants du village, sa gaieté et sa joie de vivre se répandent : un par un, les voisins, revêches, tombent sous son charme, comme Mme Snow, une éternelle insatisfaite, et M. Pendleton, qui vit comme un ermite. Mais un événement tragique va bouleverser la vie de Pollyanna. Arrivera-t-elle à dépasser cette nouvelle épreuve ?
L’édition Nathan m’a envoyé ce livre
Harriet est de retour en Angleterre, c’est la rentrée, et elle est RA-VIE : cette année, c’est sûr, elle va prendre un nouveau départ et se faire plein d’amis. Malheureusement, malgré tous ses (trop nombreux) efforts, les amis se font rares. Très rares. Même Nat, sa meilleure amie, l’évite et pire ! Toby, son harceleur personnel, ne veut plus la voir ! C’est pourquoi, quand on lui propose un shooting au Maroc, elle accepte aussitôt. Et peu importe si le photographe s’est trompé et pense travailler avec une autre mannequin (beaucoup plus expérimentée), Harriet est prête à tout… pour briller.
Et enfin l’édition Archipel m’a envoyé ce roman que j’espère aussi beau que les précédents du même auteur
En 1947, accompagnée de Giles, son ami d’enfance secrètement amoureux d’elle, Olivia Hamilton retourne en Australie, où sa mère Eva vient de décéder.
Avant de mourir, cette dernière lui a transmis des documents qui ont ébranlé les certitudes de la jeune femme concernant ses origines.
Sur place, Olivia retrouve sa sœur aînée Irène, qui cultive à son égard une franche hostilité. Les mystérieuses archives léguées par leur mère seraient-elles à l’origine d’une telle animosité ?
Aidée par Maggie, la gérante de la pension où elle loge, Olivia percera un à un les secrets qui enveloppent son enfance.
Une fois apaisée, Olivia décidera de rester définitivement en Australie, où se trouve sa vraie famille…
Et vous, qu’avez-vous découvert cette semaine?
Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :