Dans ma boîte aux lettres (120)

In my mailbox

Coucou tout le monde!!!
Cette semaine aura été… particulière!!
En effet, un nouveau groupe Facebook, « Chasseurs de livres », a été crée. Son intérêt? Remplacer beaucoup plus agréablement cette si célèbre application qui fait que des milliers gens se ruent à la poursuite de petites bestioles. (Vous avez tous compris de quoi je veux parler, n’est-ce pas?)
Bref, le principe est simple: Il s’agit de déposer, accompagné d’un petit message explicatif, un ou des livres dans la nature. Mais aussi de partir à la chasse d’autres livres déposés de la même manière. Jeu auquel j’ai bien sûr participé! 
Du coup, bien sûr, j’ai eu le plaisir de déposer quelques oeuvres, mais également d’en découvrir d’autres hihi
Voilà donc mon butin.
Terreur à Tracadie est le 10e roman de l’auteure best-seller Kathy Reichs. Ce dernier livre est une traduction de la version anglaise Bones to Ashes. Comme avec ses autres romans, Terreur à Tracadie décrit les aventures et les défis de Dre Temperence Brennan alors qu’elle tâche à résoudre des énigmes. Cette fois, Temperence se retrouve avec le squelette d’une adolescente qui soulève plein de questions et la mène sur un voyage en Acadie et vers son enfance…
Entretemps, Ryan enquête la disparation d’une série d’adolescentes et la découverte de cadavres non-identifiés qui les mènent aussi au Nouveau-Brunswick. Est-ce possible qu’il y ait un lien avec les amies d’enfance de Temperance?
Depuis qu’Isabel, une jeune photographe de mode, a remplacé Jackie dans le cœur de Luke, rien n’est simple. L’ex-épouse, toujours très présente, ne pardonne pas à sa rivale son incapacité à l’égaler : Isabel ne parvient pas à se faire accepter d’Anna et de Ben, les deux enfants que Luke a eus avec Jackie. Les deux femmes se détestent cordialement. Les circonstances de la vie (un cancer) vont toutefois changer l’attitude de Jackie envers sa rivale. Dépassant leurs réticences, surmontant leurs sentiments, les deux femmes vont alors se découvrir chaque jour un peu plus, poussées par une même cause : offrir une seconde maman à Anna et Ben. Jackie va enseigner à celle qui fut sa pire ennemie comment les aimer et devenir une mère, leur mère…
Témoin d’un hold-up dans le quartier des Champs-Élysées, Anne Forestier échappe par miracle à la sauvagerie du braqueur. Détruite, défigurée. Bouleversé, le commandant Verhœven, qui est son amant, s’engage corps et âme dans cette enquête dont il fait une affaire personnelle. D’autant que le braqueur, récidiviste déterminé et d’une rare férocité, s’acharne à retrouver Anne pour l’exécuter… Les deux hommes s’engagent alors dans un face à face mortel dont Anne est l’enjeu. Verhœven, touché au plus secret de sa vie privée, devient à son tour violent, implacable, jusqu’à sacrifier tous ses principes… Mais en réalité, dans cette affaire, qui est le chasseur ? Et qui est la proie ?
Nul n’est à l’abri de la folie. Sophie, une jeune femme qui mène une existence paisible, commence à sombrer lentement dans la démence : mille petits signes inquiétants s’accumulent puis tout s’accélère. Est-elle responsable de la mort de sa belle-mère, de celle de son mari infirme ? Peu à peu, elle se retrouve impliquée dans plusieurs meurtres dont, curieusement, elle n’a aucun souvenir. Alors, désespérée mais lucide, elle organise sa fuite, elle va changer de nom, de vie, se marier, mais son douloureux passé la rattrape… L’ombre de Hitchcock et de Brian de Palma plane sur ce thriller diabolique.
Willy, le Jamaïcain, est très fier de sa prise: une tortue géante qui, couchée sur le dos, agonise en agitant ses grotesque nageoires. Le spectacle fait rire la foule… sauf un petit garçon qui connaît le langage des animaux.
Emma et Sheltie sont ravis ils retournent pour les vacances à la baie du Grand Soleil, dans la jolie fermette au bord de la mer.
Ils ont hâte de revoir Mary, la vieille dame qui s’occupe d’un refuge pour animaux. Mais, une fois sur place, ils découvrent que, faute d’argent, Mary a bien des difficultés : son refuge est menacé. La fillette réussira-t-elle à aider son amie ?
Afin de fuir son passé, Nancy a changé de nom et d’apparence, avant de quitter la côte Ouest et de venir s’installer à Cape Cod où elle a épousé Ray Eldredge.
Sept années de bonheur se sont écoulées. Ils ont deux beaux enfants, Michael et Missy. Puis un matin, dans le journal régional, paraît un article sur un procès pour meurtre qui a fait couler beaucoup d’encre en Californie et qu’illustre la photo d’une jeune femme ressemblant étrangement à Nancy. Le jour même, Michael et Missy disparaissent…
Parce que son père, riche banquier vénitien, a détourné à son profit des capitaux appartenant à la Mafia, Dina se retrouve à vingt ans seule et traquée par des ennemis mortels. Sa vie bascule lorsque, devenue photographe de presse, elle fait la rencontre de Michel de Durovick, héritier d’une principauté sur l’Adriatique, qui aussitôt s’éprend d’elle.
Mais bien des appétits convoitent ce minuscule Etat, plaque tournante idéale pour les capitaux douteux venus de l’Est, des Balkans ou de la Sicile… Dina comprend bien vite qu’elle n’est qu’un instrument entre les mains de l’inquiétant Marco Guerrieri, conseiller du prince. Un instrument, ou plutôt une esclave, qu’il tuera sans pitié si elle n’obéit pas. Délinquance financière à l’échelle mondiale, palais et palaces du jet set, apparences et réalités d’un monde brillant et sordide : le romancier de Hannah et des Maîtres de la vie nous conduit une fois de plus dans les coulisses de notre temps, sur les pas d’une héroïne à la fois volontaire et fragile, intrépide et éperdue.
Lakeland, un îlot urbain paradisiaque, en bordure du lac Michigan, où vit l’élite noire de Chicago, bien à l’abri derrière une solide clôture.
De l’autre côté, le ghetto, la misère de la 35e Rue, une terre de mission pour Alfred Mayes, prédicateur douteux au passé de proxénète. A onze ans, Tempest Saville déteste l’univers aseptisé de Lakeland où sa famille vient d’emménager et, en cachette, elle rejoint dès qu’elle le peut la rue interdite. Fascinée par Alfred Mayes et ses sermons, elle y fait aussi la connaissance de miss Jonetta une ancienne prostituée au grand cœur, dépositaire de la mémoire du ghetto, qui l’accueille dans l’atmostphère chaleureuse de sa boutique et devient sa confidente. A l’école, Tem se lie d’amitié avec Valerie, une fillette dont le père travaille à Lakeland, tandis que la mère disciple de Mayes, est restée de l’autre côté.
A la fois infantile et trop mûre, Valerie a un comportement étrange qui ne tarde pas à intriguer Tem. Que cachent ses silences, ses trop nombreuses absences en classe ? En voulant percer le secret de son amie, malgré les mises en garde de miss Jonetta, Tem va bientôt découvrir l’horrible réalité du ghetto… Avec une force et une sensibilité rares, Dawn Turner Trice raconte l’histoire d’une fillette dont l’univers protégé vole soudain en éclats.

Pendant sept ans, Alison Arngrim a joué une môme méchante, intrigante, égoïste, menteuse et manipulatrice dans une des séries de télévision les plus aimées au monde. Alors que les millions de téléspectateurs de La Petite Maison dans la prairie détestaient Nellie Oleson et ses pitreries diaboliques, Alison en vint à aimer son personnage – la liberté et l’assurance que Nellie lui inspirait. Dans La Petite Garce dans la prairie, Alison Arngrim raconte son enfance à Hollywood avec ses parents excentriques (Thor Arngrim, manager d’artistes comme Liberace, dont l’appétit pour la publicité était insatiable, et la légendaire actrice de voix Norma MacMillan, qui jouait aussi bien Gumby que Casper le gentil fantôme) et évoque des moments inoubliables et truculents dans les coulisses de La Petite Maison.
Alison raconte tout cela avec un esprit mordant, mais elle aborde aussi avec courage les défis qu’elle dut affronter : ses batailles pour survivre à une histoire traumatique d’abus sexuel, pour vaincre sa dépression et sa timidité paralysante et pour faire face au secret que son père lui cacha pendant vingt ans.
Elle partage également avec nous la terrible douleur de la perte de son mari de télévision et meilleur ami, Steve Tracy, emporté par le SIDA. Cet événement lui inspira une seconde carrière dans l’activisme social et politique.
Nellie Oleson lui aura appris l’audace, l’intrépidité et la détermination, elle sera éternellement reconnaissante à la plus grande petite garce dans la prairie de lui avoir montré le chemin.

Bon, et je me suis aussi fait plaisir dans une librairie hihi
Fervente lectrice, passionnée d’escrime, Gianna a perdu sa mère à l’âge de quatre ans. Elle visite pour la première fois l’Athenæum, l’une des plus anciennes bibliothèques de Boston, accompagnée de ses deux meilleurs amis, quand elle remarque le comportement étrange d’un mystérieux jeune homme. L’inconnu finit même par se volatiliser presque sous ses yeux, penché sur un volume des Plus Belles Bibliothèques du monde. Lorsque Gia s’approche à son tour de l’ouvrage, elle se retrouve transportée de l’autre côté du globe, à Paris, dans une magnifique salle de lecture dont une bête menaçante arpente les rayons, comme elle ne tarde pas à le réaliser avec un frisson…
La jeune fille vient de mettre le doigt dans un terrible engrenage : une poignée de bibliothèques anciennes mène en effet vers un monde où magiciens, sorcières et créatures surnaturelles s’affrontent depuis des siècles pour éviter que le peuple des hommes ne découvre leur existence. Gia apprend qu’elle est l’une des Sentinelles chargées de protéger cette société secrète. Pire encore, qu’elle est la fille de deux de ces guerriers d’exception – une union interdite – et que sa naissance n’est autre que le présage de la fin du monde. Une malédiction qui lui interdit absolument de se rapprocher d’Arik, l’inconnu aux yeux noirs de l’Athenæum…
Et vous, qu’avez-vous découvert?
Rendez-vous sur Hellocoton !

3 Comments

  1. Cyan 22/08/2016 11 h 18 min

    Joli butin!
    Je te souhaite de belles lectures 😉

  2. She reads a book 21/08/2016 11 h 47 min

    J'adore l'auteur Pierre Lemaitre ! Toujours un suspense incroyable.

  3. fantasyBooksAddict 21/08/2016 9 h 26 min

    J'ai adoré La voleuse de secrets ! Et j'aimerais beaucoup lire un de ces jours les romans qui ont inspiré Bones !
    Belles découvertes !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :