La fourmi rouge d’Emilie CHAZERAND

Young adult

Vania Strudel a 15 ans, un œil qui part en vrille et une vie qui prend à peu près la même direction. Et ce, à cause de :

– Sa mère, qui est morte quand elle avait huit ans.

– Son père, un taxidermiste loufoque.

– Pierre-Rachid, son pote de toujours, qui risque de ne plus le rester…

– Son seul confident, qui se trouve être le vieillard sénile de l’immeuble.

– Son ennemie jurée, Charlotte Kramer, la lle la plus populaire du lycée.

– Sa rentrée en Seconde, proprement catastrophique.

Pour Vania, c’est clair : l’existence est une succession de vacheries, et elle est condamnée à n’être personne. Une petite fourmi parmis les autres.Mais un soir, elle reçoit un mail anonyme. Un mail qui lui explique en détail, et avec une franchise brutale, que non, elle n’est pas une banale fourmi noire sans aspérités.

Elle serait même plutôt du genre vive, colorée, piquante ! Du genre fourmi rouge…

Edition: Sarbacane

Nombre de pages: 254 pages

Mon avis: Vania est une jeune adolescente pas trop bien dans sa peau. Elle ne se trouve pas belle, dit qu’elle est orpheline de mère, a bien du mal à se trouver une place dans la société. Pourtant, ce n’est pas faute d’en avoir dans le ciboulot.
Armée d’une auto-dérision sans faille, et jouant sur l’ironie pour se sortir de toutes les situations, Vania vit sa vie comme elle peut. Heureusement, elle a un ami génial. Il vit de l’autre côté du palier, et ils se comprennent sans même avoir besoin de se parler. Alors quand il rencontre une jeune fille durant ses vacances, c’est la catastrophe pour Vania.
J’ai A-DO-RE ce livre! Un véritable coup de coeur!
Dès le premier chapitre, on entre dans l’univers de Vania Strudel (il fallait le trouver ce nom de famille-là!). Elle vit avec son père dans un petit appartement au dernier étage de l’immeuble. Entre ces heures d’école, ses lectures intéressantes et/ou loufoques, elle développe un esprit d’analyse hors du commun. Elle analyse tellement qu’elle imagine toutes les retombées possibles à toutes les situations. De quoi se créer des frayeurs…
Vania est un personnage comme je les aime. Elle m’a émue par ses blessures cachées, et par son besoin de reconnaissance. Elle m’a fait hurler de rire avec ses bons mots, ses comparaisons, et sa façon d’ironiser gentiment.
Je dois dire que je me régale. A côté de cette fille, Jean-Claude Vandamme, c’est Sartre. Mince, comment une imbécile pareille peut-elle m’impressionner à ce point? Mon estomac se dénoue, et je me redresse sur ma chaise.
Bien que certaines des situations dans laquelle elle se met soient finalement catastrophiques (surtout quand on 15 ans), il faut bien avouer qu’elle s’en sort toujours. Pas toujours avec brio, mais jamais sans panache, c’est certain!
Je pense que les situations qu’elle vit peuvent arriver à n’importe quel adolescent. Se casser la figure dans les couloirs du lycée, être jalouse de la petite amie de son meilleur ami, devoir affronter l’autorité parentale (même si ici elle est plutôt relax), tout ça, c’est le quotidien de n’importe quel jeune de 15 ans.
En plus de cela, la culture générale de Vania est vraiment super! Elle peut placer de bons moments dans chacune de ses réflexions.
J’aurai pleuré de rire avec ce livre, littéralement! Je l’ai lu en quelques heures seulement, n’ayant aucune envie d’abandonner ma lecture en cours de route.
C’était un excellent moment que j’ai savouré du début à la fin. Franchement, je recommande ce livre. Que ce soit pour vous, ou pour offrir à Noël. Pensez-y.
Points attribués: 10/10
Je remercie l’édition Sarbacane pour cette lecture absolument géniale.
Il vous tente?

Produits disponibles sur Amazon.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :