In my mailbox

Coucou les amis!

Ma semaine aura été bien remplie. Entre roman historique, roman jeunesse et roman de terroir, j’ai l’embarras du choix!

L'Archipel

1899, Nouvelle-Zélande. Le fils de Lizzie et Michael (personnages principaux de A l’ombre de l’arbre Kauri) est envoyé dans une Afrique du Sud en proie à la guerre des Boers, au grand dam de Roberta qui se bat pour rester à ses côtés.

Pendant ce temps, la jeune Atamarie connaît sa première victoire : elle est la première femme à pouvoir poursuivre des études d’ingénierie à l’Université de Wellington. En effet, depuis sa plus tendre enfance, elle est fascinée par les comètes maories.

Cette passion lui permet de faire la connaissance du pionnier de l’aviation mondiale.

Sarah Lark continue à mettre en scène ses héroïnes éprises d’indépendance et prêtes à tout pour conquérir leur liberté, avec pour toile de fond les paysages grandioses et sauvages de la Nouvelle Zélande.

Kennes

Jeanne nous introduit à l’univers de Maurice et de Jeanne Dionne, un jeune couple qui évolue au coeur de Montréal, de 1941 à 1951. S’établissant en ville, ils sont rapidement confrontés aux difficultés économiques de l’époque. La vie réserve ses bonnes et mauvaises surprises, qui viennent tour à tour bouleverser leur quotidien… Mais pour Jeanne, l’argent et la quête d’un logement ne sont pas les seuls soucis que lui apporte la vie. En effet, l’homme doux et attentionné qui lui faisait la cour se révèle être, dès le lendemain de son mariage, un être égoïste, colérique et violent. Loin de sa famille et enceinte pratiquement chaque année, Jeanne débute alors une lutte incessante, à la fois contre la précarité de la vie dans un quartier pauvre de Montréal et l’avarice de son mari, pour assurer la survie de ses enfants et l’harmonie de sa famille. Entre traditions rurales et modernité urbaine, espoirs et désillusions, émerge une histoire du Montréal des années 1940, de la dévotion, de la solidarité, de l’indifférence et de l’apitoiement de sa population, avec, en toile de fond, les événements qui marquent le Québec et le monde.

Nico aimerait tant avoir un iPod ! Mais ses parents ne veulent pas lui en acheter. Ils sont contre tous les bidules électroniques. Lorsque Nico trouve un iPod dans les poubelles, il saute carrément de joie ! Ce qu’il ne sait pas, c’est que dans celui-ci, vivent de drôles de petits personnages. Des personnages qui vont lui faire vivre tout un tas d’aventures…

Je m’appelle Morgane et, pour moi, aucun défi n’est insurmontable. Au contraire ! Je suis passionnée, je suis intense, je suis unique en mon genre ! Rien ne pourra m’empêcher de réaliser mon rêve : mettre sur pied un journal étudiant révolutionnaire au sein de ma nouvelle école. Ma vie est remplie de surprises… et de coups de coeur… et de petits secrets… C’est ce que je m’apprête à découvrir en compagnie d’Annabelle, Eddy et Thomas, mes nouveaux amis.

J'ai fêté mon anniversaire!

Casterman

Charlie Bass, dix ans, adore les chevaux. Elle rêve de posséder un jour son propre poney. Lorsqu’à une vente aux enchères, elle se retrouve accidentellement propriétaire d’un pur-sang, la petite fille est aux anges. Le cheval qu’elle a acheté – Noble Guerrier – a fière allure. Il n’a qu’un seul défaut : il refuse de galoper !

Je craque!

« Ne t’approche sous aucun prétexte d’Hazel Wood. »

Ces quelques mots laissés par la mère d’Alice juste avant son enlèvement scellent à tout jamais le destin de la jeune fille.

Hazel Wood, la résidence légendaire d’Althéa Proserpine, auteur des célèbres « Contes de l’Hinterland ».

Hazel Wood, dont vient d’hériter Alice.

Hazel Wood, où Alice doit s’aventurer pour espérer sauver sa mère.

Hazel Wood, cette demeure d’où semblent s’échapper des personnages inventés par Althéa.

Hazel Wood, dont personne ne revient jamais.

Et si Hazel Wood était bien plus qu’un simple manoir ? Un leurre ? Une porte d’entrée sur l’Hinterland ?

Et si Alice était bien plus qu’une simple New-Yorkaise ? Une princesse ? Une tueuse ?

Il était une fois… Hazel Wood.

C’est le rêve qui choisit le rêveur, et non l’inverse…

Il est une ville, au centre du désert, où nul n’a le droit de se rendre sous peine de mort. De ses entrailles sortaient autrefois d’interminables caravanes chargées de trésors mais, depuis deux cents ans, la cité est coupée du reste du monde… Pire encore, un soir d’hiver, le nom de ce lieu de légende s’évanouit en un clin d’œil de la mémoire de tous – Lazlo Lestrange, orphelin de cinq ans à peine, ne fait pas exception à la règle. Frappé au cœur, le petit garçon restera irrémédiablement fasciné par cette énigme.

Quinze ans plus tard, il travaille dans la plus grande bibliothèque du monde, à Zosma, en rêvant de fabuleuses découvertes quand, de la Cité oubliée, émerge tout à coup une curieuse expédition venue recruter les meilleurs scientifiques du continent. Pourquoi diable s’obstiner à réunir ces esprits éminents ? Mystère… Et pourquoi Lazlo voit-il donc ses songes se peupler de visions étranges – à commencer par une déesse à la peau bleue pourtant assassinée, des années plus tôt, par les habitants de la ville interdite ? Qui est-elle vraiment ? Comment le jeune homme, qui ignore tout de sa légende, peut-il bien la voir en rêve ?

Barry Bennet en a marre. Marre de s’appeler Barry, déjà. Encore une brillante idée de ses parents, ces gens ennuyeux et toujours fatigués. Et la liste des reproches qu’il a à leur faire est longue !

Mais il existe un monde où ce ne sont pas les parents qui font les enfants. Hors de question de laisser une telle responsabilité au hasard !

Dans ce monde, grâce à l’agence Parents à la carte, chaque enfant peut choisir ses parents. Et même en essayer plusieurs. Jusqu’à trouver les parents parfaits.

Pour Barry, ce monde-là est un monde de rêve.

Mais il s’avère que ce n’est pas aussi simple…

Et vous, qu’avez-vous découvert?

4 Comments

  1. lecture en blog 10/06/2018 15 h 30 min

    c’es un sacré IMM ! bonnes futures lectures et bon dimanche

  2. les lectures de Val 10/06/2018 14 h 59 min

    je te souhaite de très belles lectures et un excellent dimanche

  3. Fantasybooksaddict 10/06/2018 11 h 21 min

    Le faiseur de rêves me tente !
    Bon dimanche !

  4. Audrey 10/06/2018 9 h 18 min

    Le Casterman a l’air sympa 🙂

Laisser un commentaire

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager :

WordPress:

J'aime chargement…
%d blogueurs aiment cette page :