In my mailbox

Hello les loupiots!!

Enfin, nous avons eu des orages qui ont rafraîchit l’atmosphère. Et j’avoue que ça fait du bien!! 

Du coup, je suis sortie de ma tanière et…. Je suis allée à Belgique Loisirs… et j’ai craqué!! Mais un gros gros craquage hein!!

Je vous montre?

Belgique Loisirs

En chassant dans les bois enneigés, Feyre voulait seulement nourrir sa famille. Mais elle a commis l’irréparable en tuant un Fae, et la voici emmenée de force à Prythian, royaume des immortels.

Là-bas, pourtant, sa prison est un palais magnifique et son geôlier n’a rien d’un monstre. Tamlin, un Grand Seigneur Fae, la traite comme une princesse.

Et quel est ce mal qui ronge le royaume et risque de s’étendre à celui des mortels ?

A l’évidence, Feyre n’est pas une simple prisonnière. Mais comment une jeune humaine d’origine aussi modeste pourrait-elle venir en aide à de si puissants seigneurs ?

Sa liberté, en tout cas, semble être à ce prix.

Feyre a survécu aux défis d’Amarantha. Elle est devenue une Fae, créature immortelle, et a hérité de pouvoirs qu’elle ne maîtrise pas.

Mais son cœur est resté celui d’une humaine, et elle ne peut effacer ce qu’elle a dû commettre pour sauver Tamlin et la Cour du Printemps…

Elle ne peut non plus oublier qu’elle a conclu un marché avec Rhysand, le redoutable Grand Seigneur de la Cour de la Nuit. Une semaine par mois, elle doit séjourner à ses côtés, dans son palais. Et si elle est d’abord réticente, elle va découvrir qu’il est loin d’être le Fae cruel et manipulateur qu’elle pensait connaître. Et, à ses côtés, elle va apprendre à dompter ses pouvoirs d’immortelle. Et douter de ce qu’elle ressent pour Tamlin…

Mais au-delà de la Cour de la Nuit, une menace se profile à l’horizon. Car les desseins du roi d’Hybern pourrait bien ébranler tout le royaume des immortels.

À Londres, au bout d’une impasse délabrée, Frank n’est pas un disquaire comme les autres. Chez ce marchand de vinyles, une belle équipe de joyeux marginaux se serre les coudes, tous un peu abîmés par la vie.

Surtout, Frank a un don. Il lui suffit d’un regard pour savoir quelle musique apaisera les tourments de son client. Quitte à préconiser du Aretha Franklin à un obsessionnel de Chopin…

C’est ainsi que Frank fait la rencontre de Lisa, une mystérieuse femme au manteau vert. Après s’être évanouie devant sa boutique, elle le supplie de l’aider à comprendre la musique. Lors de leurs rendez-vous, Frank replonge dans sa propre enfance, revoyant sa mère, l’excentrique Peg, lui passer des vinyles sur sa vieille platine.

Lui qui ne croit plus en l’amour depuis longtemps sent son cœur vibrer à nouveau. Et puis, un jour, Frank découvre le secret de Lisa. Le monde s’écroule, il disparaît.

C’est sans compter, pourtant, sur l’extraordinaire solidarité qui règne sur Unity Street. Car après le chaos, il n’est jamais trop tard pour faire renaître l’espoir et réapprendre à danser…

Cela fait quinze ans que Blair n’est pas retournée dans la ville de son enfance. Depuis que sa meilleure amie, Molly, a été assassinée… Mais l’état de Céleste, sa soeur, atteinte d’un cancer, ne lui laisse pas le choix.

« J’ai fait quelque chose de mal » : sur son lit de mort, celle-ci lui révèle que l’homme qui croupit en prison pour le meurtre de Molly est innocent. Pour preuve, elle était avec lui le soir du crime. Mais comment avouer à leur père, un raciste haineux, qu’elle avait une relation avec un afro-américain ?

Blair lui promet de le faire libérer et, pour cela, de trouver les preuves dont la police a besoin. Elle se lance alors dans une enquête douloureuse pour comprendre ce qui s’est vraiment passé cette nuit-là, lorsque le corps de la petite Molly a été retrouvé dans les bois, non loin de sa maison…

Blair est-elle prête à affronter l’atroce vérité ? Le passé est-il révolu ?

Dans un monde ou même le pouvoir s’achète, la vie humaine a-t-elle encore un prix ?

Jean Legarec, responsable d’une agence privée de renseignements, est un expert en affaires sensibles. Mais il est loin d’imaginer ce qui l’attend lorsqu’il accepte d’enquêter sur la disparition d’un enfant. Ce dernier, petit-fils d’un homme politique influent, a été enlevé lors du chaos qui a suivi un attentat perpétré à Notre-Dame de Paris. Très vite, Legarec découvre qu’il ne s’agit pas d’un « simple » kidnapping, mais d’un large complot dont les racines remontent au Troisième Reich.

Aidé de Béatrice, la tante du garçon, il va devoir plonger au coeur des heures les plus sombres de l’histoire européenne. Et ce, alors même que son attirance grandissante pour Béatrice menace d’obscurcir son jugement… Parviendra-t-il à mettre de côté ses sentiments personnels pour sauver un enfant innocent de cette toile infernale ?

« Inès avait l’air de l’ange qu’elle n’était pas. Marie l’avait compris. Fille unique, elle était la future héritière de l’hôtel le plus prestigieux de Lourdes situé au pied des sanctuaires, là où se pressaient les foules de pèlerins et où vivaient les propriétaires des affaires les plus florissantes, ceux de la haute. »

Sur fond d’intrigues au coeur d’un palace luxueux, dans une ville mystique jusque dans sa pierre de granit et ses brumes hivernales, L’hôtelière du Gallia-Londres brosse le portrait de destins individuels dans une société en pleine mutation. Des années 1950 à nos jours, entre essor de l’hôtellerie moderne et déchirements de la société, la rivalité de Marie et d’Inès est une histoire de pouvoir, de foi et de courage.

Violette Toussaint est garde-cimetière dans une petite ville de Bourgogne. Les gens de passage et les habitués viennent se réchauffer dans sa loge où rires et larmes se mélangent au café qu’elle leur offre. Son quotidien est rythmé par leurs confidences. Un jour, parce qu’un homme et une femme ont décidé de reposer ensemble dans son carré de terre, tout bascule. Des liens qui unissent vivants et morts sont exhumés, et certaines âmes que l’on croyait noires, se révèlent lumineuses.

Après l’émotion et le succès des Oubliés du dimanche, Valérie Perrin nous fait partager l’histoire intense d’une femme qui, malgré les épreuves, croit obstinément au bonheur. Avec ce talent si rare de rendre l’ordinaire exceptionnel, Valérie Perrin crée autour de cette fée du quotidien un monde plein de poésie et d’humanité. Un hymne au merveilleux des choses simples.

Dans un camp d’été chrétien situé sur la côte de l’Oregon, au beau milieu de la nuit, à l’abri des regards, les animateurs enfreignent toutes les règles imposées par le sévère révérend Dalton.

Alcool, cigarettes, sexe. Jusqu’à ce que Elle et Monica tombent enceintes puis disparaissent. De peur que leurs aventures nocturnes ne soient révélées au grand jour, les animatrices s’entendent sur une version de l’histoire qui les absoudrait totalement. Vingt ans plus tard, quand on retrouve des os sur la plage, bientôt identifiés comme ceux de Monica, c’est l’inspecteur Lucas Dalton, le fils de l’ancien directeur du camp, qui est chargé de l’enquête. Désormais adultes, les ex-animatrices savent qu’elles devront bientôt refaire une déposition à la police. Alors elles se réunissent à nouveau. Mais toutes ne sont pas prêtes à commettre les mêmes erreurs que par le passé…

Sous le second Empire, Constance grandit au bord de la Loire avec une liberté rare pour une jeune fille de l’époque. Choyée par son père, ingénieur et grand humaniste, et pas son meilleur ami Gabriel, Constance rêve d’aventures et de sciences. Mais son oncle pense qu’à 16 ans, il est plus que temps pour elle d’acquérir les manières d’une épouse modèle et convainc son père de l’envoyer dans un pensionnat. La jeune fille s’y lie d’amitié avec Anne, héritière de l’une des plus grosses usines de fonderie de la région.

À la mort brutal de son père, la menace d’un mariage arrangé par son oncle avec un homme deux fois plus vieux qu’elle, oblige Constance à prendre une décision radicale… Forte de son ambition et de ses convictions, elle va se construire un destin hors du commun.

Et vous, qu’avez-vous découvert?

7 Comments

  1. Audrey 13/08/2018 9 h 01 min

    Joli craquage 🙂
    L’été de nos morts m’intrigue beaucoup…

  2. Fantasybooksaddict 12/08/2018 17 h 43 min

    Un palais d’épines et de roses est dans ma pal ! Hâte de voir ce que ça donne !
    Bon dimanche !

  3. lectureenfantparent 12/08/2018 16 h 57 min

    Effectivement c’est un vrai craquage 🙂 Je n’ai pas lu « Changer l’eau des fleurs » de Valérie Perrin mais il me tente aussi car j’en ai entendu beaucoup de bonnes critiques.
    Je te souhaite de belles lectures !

  4. lecture en blog 12/08/2018 15 h 33 min

    Un IMM bien rempli ! Nous avons « Un palais de colère et de brume » en commun (trouvé d’occase après avoir adorée le premier tome) ! Bonnes futures lectures et bon dimanche

  5. titisse 12/08/2018 14 h 54 min

    J’avais adoré un palais d’épines et de roses

    Bonnes lectures !

  6. ducotedechezcyan 12/08/2018 10 h 50 min

    Tu vas avoir de quoi t’occuper 😉 Bonnes lectures!

  7. les lectures de Val 12/08/2018 10 h 48 min

    de jolies lectures en perspective
    bon dimanche

Donnez moi votre avis

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager :

WordPress:

J'aime chargement…
%d blogueurs aiment cette page :