In my mailbox

Nathan jeunesse

Ça s’est fait petit à petit. A présent, voilà, le papa d’Olivia est en bas, sans trop d’espoir que ça s’arrange. Atteint d’une maladie qu’il surnomme « la tartiflette », il ne peut plus monter l’escalier de la maison. Le quotidien de toute la famille se réorganise autour de lui à mesure que son état s’aggrave. Pourtant, la vie doit continuer pour Olivia, entre fou-rires et larmes, auprès de sa maman, de son chat et surtout de son papa.

Un sujet difficile (la fin de vie d’un parent) abordé sans pathos à hauteur d’enfant : on rit et on pleure avec Olivia, en suivant son quotidien et celui de sa famille.

Joseph est un collégien qui n’arrive pas à s’affirmer et à se faire des amis. Lorsque Manon débarque dans sa classe de 4e, ils se prennent immédiatement d’amitié l’un pour l’autre. Manon est sûre d’elle, et elle ne peut supporter de voir son nouvel ami se laisser maltraiter sans réagir. Mais derrière sa force apparente, Manon cache un lourd secret de famille, et Joseph est bien décidé à l’aider à faire la lumière sur ses origines.

Violences, humiliations : rien n’arrête le cruel comte de Morlange. Jusqu’au jour où un curieux vieillard lui prédit que, s’il ne change pas sa conduite, il sera transformé en jeune renard les nuits de pleine lune…

Ambre, 9 ans, est dyslexique. L’orthographe n’a rien de logique, et les lettres qui se mélangent sans cesse, quel enfer… !
Après trois années de scolarité en dents de scie, ses parents décident d’inscrire Ambre en CM1 dans une nouvelle école censée être très attentive aux élèves dyslexiques. Catastrophe ! Non seulement son institutrice est psychorigide, mais en plus elle se retrouve dans la classe de Morgane, qui était sa pire ennemie en maternelle !
Heureusement, bien que sensible, Ambre a une sacrée force de caractère et de l’humour. Elle ne se laisse pas abattre et elle entame une longue correspondance avec son frère aîné qui, peu à peu, va lui redonner confiance et lui donner le goût d’écrire.

Chéri me fait plaisir

Pour quelle raison Philippe Auguste, l’homme de la bataille de Bouvines, a-t-il été excommunié par le pape Innocent III ? Pourquoi Marie de Médicis fut-elle mal-aimée de sa famille et l’est-elle encore aujourd’hui des historiens ? Icône de la révolution, Théroigne de Méricourt était-elle une guerrière assoiffée de sang ou au contraire une féministe et une pacifiste avant l’heure ? Quelles rencontres ont inspiré à Alexandre Dumas ses légendaires mousquetaires ? Comment tant de chefs-d’oeuvre musicaux de la famille Strauss ont-ils pu partir en fumée ?

De l’Égypte de Néfertiti à l’Amérique de Theodore Roosevelt en passant par la France des rois, Stéphane Bern, inépuisable dénicheur de secrets, nous fait partager sa passion pour le destin d’hommes et de femmes qui ont marqué le cours de l’Histoire.

XO éditions

« Mon nom est Thoutmosis, et j’ai construit un monde.
Un monde aux frontières menacées par les ténèbres et la barbarie.
Un monde qui aurait pu disparaître sous le poids de l’avidité, du mensonge et de la médiocrité.
Mais j’ai combattu, jour après jour, avec l’aide des dieux pour que rayonne la lumière, et qu’elle nourrisse les humains.
Et mon royaume fut de ce monde. »


Dans la suite des grands romans qui ont fait son succès, Christian Jacq nous fait revivre l’incroyable histoire du pharaon Thoutmosis III (1504-1450), celui que l’on surnomma plus tard le Napoléon égyptien.

Redoutable stratège, guerrier intrépide, Thoutmosis repoussa toutes les attaques contre l’Égypte. Mais l’homme était aussi un savant qui ne cessa de vouloir améliorer le sort de son peuple. Follement épris de la musicienne Satiâh, il fut le premier roi égyptien à être appelé Pharaon.

Et vous, qu’avez-vous découvert?

2 Comments

  1. Sariah'Lit 07/10/2018 14 h 00 min

    Des réceptions similaires 😉 Bonnes découvertes

  2. viou03 07/10/2018 9 h 48 min

    Des livres en commun, certains que j’ai eu l’autre semaine.
    Bonnes lectures.

Donnez moi votre avis

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager :

WordPress:

J'aime chargement…
%d blogueurs aiment cette page :