Edition: Casterman

Nombre de pages: 256 pages

70%
Note
Résumé: Un immeuble parisien, un écran plat, un bon fauteuil, une appétissante gamelle, une maîtresse attentionnée : Minou Jackson n’en demandait pas davantage. Il n’avait absolument pas prévu qu’on lui gâche la vie. Pire, qu’on l’expédie à la campagne… sans Internet, sans télévision, mais avec gros chiens de ferme, chats agressifs, vaches, canards et mille autres dangers.
Pour ce chat de salon, sans aucun doute le seul de son espèce à savoir lire, c’est le début du cauchemar. Malmené, bousculé, humilié jusqu’à ce qu’enfin, il dise NON !

Merci à l’édition Casterman pour cette lecture féline 

Mon avis: Minou Jackson vivait une vie de rêve. Son humaine n’oubliait jamais de lui allumer la télé avant de partir travailler, il avait toujours droit à sa place préférée dans son canapé préféré, et sa pâtée était toujours prête à l’heure.

Jusqu’à ce que le mari de l’humaine décide de déménager… à la commune… Où il n’y aura aucune connexion internet ou télévision.

Là, Minou n’est absolument pas d’accord, et compte bien se faire comprendre….

Sauf que personne ne lui demande son avis et qu’il est bien obligé de suivre.

Tout le monde, les chats sont les maîtres du monde. Minou Jackson en est une représentation absolument convaincante ! Chez chez lui (du moins le pense-t-il), libre de faire ce qu’il veut (il le pense aussi), et bien décidé à continuer à imposer sa loi (même si tout le monde s’en fout !).

Je n’ai pu m’empêcher de comparer les aventures de ce chat avec celles de la petite Gurty (que vous connaissez tous, n’est-ce pas ?). Autant elle est naïve et adore la nature, autant Minou Jackson est conscient de ce qui se passe et abhorre l’extérieur de son cocon ! Pourtant, chacun à leur manière m’ont fait rire ! Il faut dire que j’ai imaginé ce chat comme l’un de propres chats (siamois) qui adore protester et faire comprendre qu’il n’est pas content.

L’histoire est plus complète, puisqu’elle se poursuit sur plusieurs mois de la nouvelle vie de ce chat des villes, qui sait lire. Il lui arrive encore bien des choses après ce fameux déménagement, et l’histoire prend d’ailleurs (même sous des dessous humoristiques) un tour un peu plus sérieux : la responsabilité, la parentalité, la liberté.

J’ai un peu l’impression (ou peut-être est-ce seulement parce que j’en ai envie) que les aventures de Minou Jackson ne font que commencer. Qui sait ? Peut-être aurons-nous la chance de découvrir un autre tome bientôt…

Laisser un commentaire

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager :

WordPress:

J'aime chargement…
%d blogueurs aiment cette page :