Romans

La Confrérie des Mages d’Emmanuelle FERRE

Edition: Amalthée

Nombre de pages: 557 pages

0 %

Edition: Amalthée

Nombre de pages: 568 pages

0 %

Résumé: Les habitants de la contrée indépendante des Bocages Mauves mènent une vie paisible jusqu’au jour où ils doivent faire face à d’étranges agressions. Sachairi Correnaigh, l’Administrateur qui dirige cette contrée, comprend très vite que les responsables de ces méfaits ont recours aux forces occultes employées traditionnellement par les Mages. Sans hésiter, il fait appel à la Confrérie des Mages, une organisation veillant à ce que la pratique des forces occultes se fasse dans le respect des populations. Sachairi est alors loin de se douter que toute cette agitation n’est que le préambule d’un conflit bien plus grave qui va mettre en péril la contrée mais aussi le royaume voisin de Tanera. Et contre toute attente, les membres de la Confrérie vont découvrir que Lera, sa fille âgée de douze ans, possède des dons particuliers. Pour Lera, c’est le début d’une aventure qui la mènera aux confins du royaume de Tanera auprès des Mages. Au cours de son apprentissage, la jeune fille sera amenée à faire des découvertes sur l’origine même de leurs pouvoirs ainsi que sur son passé mais par-dessus tout, ses dons seront la clé d’un rassemblement qui permettra de faire face à une guerre menaçant tout un peuple.

Merci à l’édition à l’auteur pour cette jolie lecture 

Mon avis:Lera est une jeune fille heureuse. Entourée de ses parents, et de ses frères, elle grandit dans une atmosphère aimante. 
Depuis peu, une menace assombrit les jours de la contrée des Bocages Mauves: des êtes mauvais ravagent tout sur leurs passages. Se sentant en danger, les dirigeants de la région décident donc d’appeler à l’aide, en contactant la Confrérie des Mages.  

Celle-ci, dotée de mages mystérieux dotés de pouvoirs particuliers, répond à leur demande en leur envoyant une équipe. 

Pour Léra, c’est le début de l’aventure. En effet, elle se rend compte qu’elle perçoit des choses dont son entourage n’a pas connaissance. C’est ce qui lui ouvrir un horizon bien plus grand que ce qu’elle aurait pu imaginer… 

Emmanuelle Ferré m’avait contacté herself pour me proposer la lecture de ses romans. Présentés comme de la fantasy, ils avaient l’air intrigants. 

J’ai pris le temps pour les lire. Il faut dire que l’auteure n’a pas lésiné sur la matière hihi. Les livres sont lourds, avec de belles grandes pages noircies du haut en bas. L’histoire est également assez dense.  

Dès le premier chapitre, on suit les pas de Lera, cette petite jeune de presque 12 ans au départ de l’histoire. Belle, sage, elle fait le bonheur de sa famille. Elle grandit avec dans le cœur un amour filial qui fait plaisir à lire. 

Je dois dire que ce personnage, j’ai eu de la découvrir. De voir ce qu’elle allait devenir. Et ça tombe bien, puisque c’est son histoire que l’on découvre. 

Et celle de la Confrérie de mages. Cette communauté regroupe toutes sortes d’hommes dotés de pouvoirs magiques, qui leur permettent d’accomplir nombreuses choses, entre autres choses secourir des peuples en difficulté. Elle possède une histoire construite que l’on découvre un peu à la fois, au hasard des découvertes de la jeune fille. 

J’ai eu un avis un peu mitigé pour le premier tome. Les répétitions trop nombreuses à mon goût, les profondeurs de l’histoire trop peu établies, et des personnages qui pêchent par leur légèreté m’ont parfois déplu. Malgré tout, il faut savoir qu’il s’agit là du premier livre de l’auteure. Et qu’il est donc intéressant de préciser qu’elle n’a pas fait dans la simplicité. 

Le second tome montre toujours autant de répétitions, mais quelques années ont passé dans l’histoire. Les personnages qui étaient très jeunes ont mûri, se sont un peu assagis, et on les retrouve dans une position un peu plus assise. Ce qui permet de pouvoir se tourner sur une intrigue qui se base davantage sur l’histoire du passé. Un point que j’aime beaucoup.  

Les personnages féminins se révèlent, dans ce second opus, très fortes. Elles n’ont pas froid aux yeux, ne reculent pas devant les risques, mais savent également faire d’énormément de compassion. Des femmes hautes en couleurs, qu’elles que soient leurs positions dans la société. On le ressent très bien, et j’aime également ce point.  

Un troisième tome est d’ores et déjà annoncé, de quoi ravir totalement les fans d’héroic fantasy. 

J’ai trouvé que l’histoire narrée ici était comparable à la saga des Chevaliers d’Emeraude, une série que j’avais beaucoup aimé.  

Au final, ce n’est pas un coup de cœur. Et je dois avouer que la densité du roman m’a parfois un peu rebutée, ainsi que les répétitions. Mais je trouve que l’histoire en elle-même est joliment tournée, et ne peut que plaire. 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :