Edition: Bayard

Nombre de pages: 364 pages

0 %
Résumé: « L’armée noire à laquelle nous sommes confrontés ne comprend pas seulement les forces considérables des Kobalos et les effroyables entités qu’ils ont spécialement créées pour la bataille.
Leurs dieux combattent avec eux – des déités telles que Golgoth, le Seigneur de l’Hiver. »
Thomas Ward, le nouvel Épouvanteur, combattait l’obscur dans le Comté avec son apprentie quand il a été appelé loin de chez lui pour une nouvelle bataille : diriger la lutte contre une armée de créatures bestiales qui s’apprêtent à condamner la Terre à un éternel hiver. Les humains n’avaient jamais affronté d’aussi terrifiants guerriers.
Mais Tom gît à présent, raide et froid, dans sa tombe. Et ceux qui avaient mis tous leurs espoirs en lui se désespèrent.
Qui prendra la tête des troupes, avant que l’armée noire ne les submerge et ne répande la guerre jusque dans le Comté ?

Mon avis: Tom a combattu vaillamment le guerrier kobalos que Grimalkin l’avait envoyé affronter. Hélas, une erreur l’a entrainé dans la mort également.

Jenny ne se remet pas de cette perte, et s’apprête à assister à sa mise en terre. Hors, il se passe des choses étonnantes, et la magie est plus que jamais présente.

Tout comme la menace d’invasion des Kobalas sur le Comté…

En connaissant la date de sortie de ce nouvel opus, je n’ai pu m’empêcher de trépigner. Après tout, j’avais laissé Tom Ward à terre, mort. Et j’avais les nerfs en vrac d’imaginer que l’aventure du jeune homme s’arrêtait là !

Tant pis, je vais vous spoiler (en même temps, vous deviez vous en douter au vu du titre du livre), mais il faut que je vous le dise : un tour de magie, et hop le revoilà en vie ! Joseph Delaney a plus d’un tour dans son sac, et il n’avait visiblement pas l’intention de laisser le personnage sur le carreau. D’ailleurs, autant la mise à mort que la résurrection sont rapides : deux coups de cuillère à pot, et le revoilà fonctionnel. Bon, il précise tout de même que Tom ne revient pas de la mort frais et dispos, mais plutôt bien affaibli.

Jenny s’en réjouit évidemment ! Elle se retrouve son professeur et est rassurée de savoir qu’elle ne devra pas s’en aller sans avoir terminé sa formation. Un drôle de sentiment s’installe d’ailleurs. Pas vraiment de l’amour, mais j’ai l’impression que ce n’est pas uniquement de l’amitié non plus. Après tout, ils n’ont pas tant de différence d’âge que cela. Peut-être que l’auteur l’approfondira dans son dernier tome.

Grimalkin m’a un peu déplu dans ce tome. D’habitude, ses actions sont réfléchies. Elle garde toujours la tête froide, et si elle prend des risques, c’est parce qu’elle sait pouvoir atteindre son objectif. Cette fois, j’ai un peu l’impression qu’elle fonce tête baissée, sans avoir pris le temps d’évaluer la situation dans son entier. Entraînant avec elle une armée d’innocents, peu préparée à ce qu’elle va devoir affronter.

Un élément très positif, c’est la réapparition d’Alice dans l’histoire. Dans le dernier tome, elle avait quitté Tom pour s’engager au côté de Lukraste, un sorcier puissant. Et je m’étais dit qu’on entendrait plus parler d’elle, pensant qu’elle avait définitivement basculé dans l’obscur. Encore une fois, Joseph Delaney nous surprend, en nous donnant une explication plausible et qui permet à Alice de ne pas paraître aussi noire qu’on aurait pu le penser. Quelque chose me dit qu’elle aussi va vivre des moments importants dans le dernier tome.

Au final, tous les personnages importants que nous avions rencontré dans les précédents tomes arrivent d’un peu partout. Ils sont en train de se regrouper, de créer une alliance prête à affronter le plus grand danger qui menace le Comté : les Kobalos. Ce sont des ennemis redoutables, intelligents et dotés d’une force incroyable. On avait déjà pu le découvrir dans Le pacte de Sliter. Mais cette fois, ils sont en guerre…

Il s’agit là de l’avant-dernier tome. Autant vous dire que je vais attendre avec impatience ce dernier tome qui va clôturer la saga que je suis depuis 15 ans !

Petite information supplémentaire : Joseph Delaney nous prépare déjà une autre série à nous mettre sous la dent, dès le mois de février !

Elle s’intitule Aberrations : le réveil des monstres.

En voilà un petit résumé, trouvé sur Amazon

Le Shole, un monstrueux brouillard, a englouti une partie de l’Angleterre et continue son expansion vers le nord. Ceux qui s’y trouvent piégés meurent ou sont transformés en créatures immondes nommées les aberrations… Le comté de Lancaster, jusque-là préservé, tente de résister au Shole. Des guildes ont été mises en place : les manciens étudient le phénomène, les courriers assurent les communications entre territoires épargnés, les mouches de porte sont envoyés dans le Shole grâce à des portails magiques. Seuls les Fey, des humains aux capacités magiques, peuvent être mouches de porte, car ils ne risquent pas de se transformer en traversant le Shole. Colin Benson, surnommé Crafty, est un Fey de 13 ans. Il vit seul dans sa cave depuis que sa mère a été dévorée par le Shole. Un an plus tôt, son père a ramené chez eux les cadavres de ses frères. Depuis, le garçon entend leurs chuchotements et n’a pour seul visiteur que la Reine du marécage, une guerrière d’une tribu ancestrale, ramenée à la vie par le Shole. Alors que Crafty pensait vivre ses dernières heures, son père revient pour le conduire au château de Lancaster. Le chef Mancien souhaite le tester – comme il a testé ses frères – pour en faire une mouche de porte. Le garçon réussit le test et fait la connaissance des deux autres mouches du château : Pete, surnommé Lucky et Donna. Crafty comprend vite que la durée de vie d’une mouche est courte. Leur mission : rapporter des éléments ou des aberrations que les manciens pourront étudier, ou sauver une personne en danger. Bientôt, les trois mouches sont envoyées dans le Shole pour retrouver le fils du duc de Lancaster – le père de Crafty, parti à sa recherche, n’étant jamais revenu. Ils le retrouvent finalement, partiellement transformé en aberration, et Crafty parvient à le ramener. Mais pendant la mission, Donna perd la vie. Elle était alors sous la responsabilité de Vipton, un mancien dont les mouches meurent dans d’étranges circonstances…

Donnez moi votre avis

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager :

WordPress:

J'aime chargement…
%d blogueurs aiment cette page :