Edition: De Borée

Nombre de pages: 494 pages

0 %
Résumé: Au hameau de Montmoirac, Estienne et Anne Teissier, qui vient de donner naissance à des jumeaux, font prospérer les terres du marquis de Trémolet. Un jour de foire, en recueillant les Chantegrel venus trouver du travail au village, Estienne découvre en Pierre l’homme qui pourra l’aider à édifier ses projets : élever le ver à soie. Cette cohabitation imprévue va se révéler un tournant majeur dans la vie des deux familles, qui partageront désormais les joies et les peines, les malheurs et l’amour… jusqu’à l’union de l’un des jumeaux à Isabeau, la jeune fille à la tresse d’or.

Merci à l’édition De Borée pour ce voyage dans les Cévennes

Mon avis: Le couple Teissier, jeunes parents d’une petite fille, accueillent dans leur famille une paire de jumeaux, le jour de boucherie de la ferme. Anne Teissier est une maman aimante, énergique, et dotée d’un trésor de patience. Estienne, courageux, travailleur et aimant sa famille, forme avec elle une union superbe.

Leur famille s’agrandissant, c’est différents événements qui parsèment la vie de ces deux gens de la terre. Dans une époque française sulfureuse, où la royauté laisse place à la révolution, les cévenols ont bien du travail pour mener à bien les récoltes qui règlent leur vie.

Mireille Pluchard, ce n’est plus un secret (rappellez-vous, j’avais eu la chance de l’interviewer), est devenue, au fil des livres que j’ai lu, l’un des auteurs de romans de terroir que je préfère.

Mireille Pluchard

Elle plante cette fois le décor dans les Cévennes, en plein 18ème siècle. On s’attache à une famille en particulier, cultivateurs sur les terres d’un noble. Montmoirac est un petit hameau principalement protestant, dans une époque dangereuse pour les croyants de cette religion.

Au fil des décennies, la famille s’agrandit. Les enfants se marient, s’installent à leur tour, ont des enfants. Il y a également les décès et les maladies qui rongent tout être humain. En somme, une saga familiale comme je les aime.  En toile de fond, le côté historique de cette période transparaît. De loin, on entend parler de la Révolution, de Napoléon, des guerres qui ont secoué la France, des nouvelles lois, du nouveau calendrier instauré, de l’établissement de compte en banque.

Voilà un roman bien complet, doux et qui offre un joli voyage dans le temps.

Anne Teissier est l’un des personnages que l’on suit principalement dans la première partie du roman. Mère de la famille, élevant ses enfants avec amour, respectant les souhaits de son mari, et travaillant dur chaque jour. Elle est en charge d’une magnanerie, un élevage de vers à soie, qui lui demande de grands efforts et occasionne une fatigue sans nom. Un personnage courageux par excellence, comme beaucoup de femmes à cette époque.

La famille Chantegrel, nouvellement arrivée à Montmoirac, est elle aussi dotée de grandes qualités : travailleurs, discrets, et honnêtes, ils créent une amitié profonde avec les Teissier. Le père de famille, Pierre, excellent artisan construit des étages supplémentaires à toutes les maisons des environs, afin que chaque famille puisse avoir son propre élevage de vers à soie.

En vieillissant, cette première génération laisse place à la suivante. Leurs enfants, nombreux, grandissent et s’émancipent. Qui se mariera avec un pasteur et créera une infirmerie, qui croira toujours à son amour de jeunesse et finira par travailler sa terre avec son épouse, qui se mariera à l’héritière d’un grand domaine… Chacun à leur manière, ils vont agrandir la famille, et laisseront à leur tour la place à leurs enfants.

Le paysage s’agrandit au fil des pages, et nous finissons par voyager d’une ferme à une autre, pour pouvoir rendre visite à chacun des membres de  ce clan si uni. J’ai adoré mon voyage dans cette région de France. Comme toujours, Mireille Pluchard nous offre un roman savoureux.

Donnez moi votre avis

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager :

WordPress:

J'aime chargement…
%d blogueurs aiment cette page :