Romans

L’Archipel tome 3: Altitude de Bertrand PUARD

Edition: Casterman

Nombre de pages: 302 pages

0 %

Résumé: Alors que les principaux chefs d’État du monde sont réunis pour un G10 sous la houlette du Président français, en présence de Sacha prisonnier, un mystérieux groupe de trois lanceurs d’alerte invisibles diffuse des vidéos les mettant en cause. Les dirigeants ont la conviction qu’ils émettent depuis l’île de Thule, l’ancienne prison de l’Archipel… Une délégation est envoyée sur place afin d’interviewer Algo, qui gère la guérilla d’une main de maître. Nouria, qui a pris l’identité d’une interprète, en fait partie – mais aussi une taupe… ou plusieurs.

De son côté, Yann toujours est à la recherche de son père…

Tous les pions sont sur l’échiquier, sous le regard de Marc-Antoine et Anton Pavlovitch, en place pour les derniers coups !

Merci à l’édition Casterman pour cette trilogie palpitante 

Mon avis: Yann et Sacha ont tous les deux un rôle à jouer. Si l’un se retrouve sur le devant de la scène politique, l’autre continue ses recherches dans l’ombre. Pourtant, leurs deux histoires continuent de s’entremêler.

Aujourd’hui, il s’agit de retrouver un père pour Yann, et de sauver un dénonciateur de vérité pour Sacha. Pour l’un comme pour l’autre, les risques sont nombreux, les dangers bien présents, et les surprises immenses….

Ce dernier tome de la trilogie qui m’aura transporté est plus complexe que les deux premiers. Rappelez-vous : Dans le premier tome, nous avions suivi les deux adolescents dans l’échange de vie qu’ils avaient subi. Un procédé que les plus grands dignitaires payaient cher pour pouvoir préserver leur liberté, au détriment de leurs sosies.

L’Archipel tome 1: Latitude de Bertrand PUARD

Dans le second tome, les intrigues politiques et financières avaient pris le pas sur les histoires personnelles des personnages, tout en nous laissant quelques petites choses que nous allions découvrir dans le dernier tome. Le récit s’est épaissi, avais pris de l’ampleur, et annonçait une fin intéressante.

L’Archipel tome 2: Longitude de Bertrand PUARD

J’étais donc très très impatiente de découvrir ce nouvel opus ! D’ailleurs, je n’ai pas tardé à l’ouvrir, après l’avoir reçu.

Les premiers chapitres nous font passer la 4ème vitesse immédiatement. Yann fait une découverte qui le bouleverse. Et sans vouloir vous spoiler, c’est quand même quelque chose qui pourrait renverser la vapeur…

De son côté, Sacha s’affadit un peu. Il se tient en retrait, bien que place sur une scène importante.

Quant aux acteurs politiques, je dois dire que j’ai été bluffée. L’auteur donne des noms de son invention au président français, américain, russe… A la chancelière allemande également. Mais bon sang, qu’est-ce que les caricatures sont bonnes ! Pas besoin de réfléchir longtemps pour comprendre que derrière ses sombres personnages, se cachent en réalité des dirigeants que nous connaissons tous…. L’auteur n’a pas mâché ses mots, forçant peut-être un peu les traits. Mais il a le mérite d’exprimer haut ce qui choque…

Je n’ai par contre pas eu d’expliquer quant à la fameuse sonate si présente dans les deux premiers tomes, et je le regrette un peu. J’espérais vraiment avoir un fin mot de l’histoire à ce sujet. Dommage…

Par contre, d’autres personnages, que l’on avait croisé brièvement dans le second tome, prennent une importance plus intéressante. Ils donnent un aspect supplémentaire aux intrigues qui nous ont guidées jusque-là.

Vous allez me dire : Mais dis donc, alors, on ne sait pas tout ?! Mais c’est le dernier tome !

Pas tout à fait….

Je suis allée faire ma curieuse, après ma lecture, qui m’avait laissée sur la même interrogation. Et vous savez quoi ? Un roman, prévu pour juin, nous relance sur la piste des personnages que nous avons dû laisser à leur sort…

De quoi donc se ravir à l’avance, pas vrai ?

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :