Edition: Casterman

Nombre de pages: 644 pages

0 %
Résumé: Aujourd’hui, New York, la magie est presque éteinte. Les seules personnes qui ont une affinité pour la magie – les Mageus – vivent dans l’ombre, cachant qui elles sont. Tout Mageus qui entre dans Manhattan est piégé par le Brink, une barrière d’énergie sombre qui les limite à l’île. Traverser, c’est perdre leur pouvoir, et souvent leur vie.
Esta est une voleuse talentueuse, et elle a été élevée pour voler des artefacts magiques de l’ordre sinistre qui a créé le Brink. Avec sa capacité innée à manipuler le temps, Esta peut voler dans le passé la collecte de ces artefacts avant que l’Ordre réalise même qu’elle est là. Et toute la formation de Esta n’a qu’un but: se rendre en 1902 pour voler un livre ancien contenant les secrets de l’Ordre – et le Brink – avant que le Magicien ne puisse le détruire et condamner les Mageus à un avenir désespéré.
Mais le vieux New York est un monde dangereux gouverné par des bandes impitoyables et des sociétés secrètes, un monde où l’air brise avec la magie. Rien n’est comme il semble, y compris le Magicien lui-même. Et pour que Esta puisse sauver son avenir, elle devra peut-être trahir tout le monde dans le passé.

Merci à l’édition Casterman pour cette magnifique découverte!

Mon avis: Esta Von Filosik est une jeune fille un peu particulière. Recueillie lorsqu’elle était enfant par un mécène qui a pris soin de la former, elle a développé des talents absolument hors du commun en tant que voleuse. Voleuse… Dotée de la capacité de voyager dans le temps.

Elle fait partie de la caste des Mages. Chacun possède une affinité particulière. Certains savent lire les pensées, quand d’autres sont capables de faire souffrir sans le moindre toucher.

Ces personnes sont coincées à New York depuis plus d’un siècle, à cause d’une Barrière magique tellement puissante qu’il leur est impossible de la traverser sans y perdre la vie. Esta est chargée par son mentor d’une mission précise et importante : Partir en 1902 et voler le livre appelé Ars Arcana renfermant le moyen de briser cette barrière, avant qu’un célèbre magicien de l’époque ne le fasse et disparaisse de la surface de la terre avec…

Waouh !

C’est le premier mot qui me vient à la fin de ma lecture ! Lecture que j’ai terminé en un peu plus de 24h.. C’est vous dire si j’ai accroché à l’histoire !

Il y a éééééééééééééénormément de choses à en dire !

Je commence par le concept du voyage dans le temps. Esta est la seule capable d’effectuer cet exploit, à cause de son affinité (c’est ainsi que sont appelés les différents « pouvoirs » des mages). Evidemment, cette idée ne pouvait que me plaire. D’abord parce que je suis toujours curieuse des époques passées. Et qu’en plus, on atterrit dans une de mes époques préférées : le début du XXème siècle. Le dépaysement est total, et grâce à quelques touches ici et là, on rappelle que notre jeune héroïne n’est pas de cette époque et commet des impairs, au niveau de la bienséance en vigueur. J’aime beaucoup.

La partie historique, survolée, mais suffisamment expliquée, nous permet de nous rendre compte de l’atmosphère qui régnait alors dans cette grande ville. Les gangs s’opposaient, chacun tirait un coin de la couverture à lui, et les affrontements étaient réguliers. L’auteur a d’ailleurs utilisé et mis en scène de très belle façon l’un des hommes les plus puissants de ces gangs : Paul Kelly. Il dirigeait le gang des Five Points, un quartier où il ne valait mieux pas traîner sans raisons. Lisa Maxwell en dresse un portrait fidèle, et lui donne des répliques et des actions tout à fait crédible. Cette partie-là du roman m’a absolument enthousiasmé !

Pour ce qui est des personnages, ils sont géniaux !

Esta, d’abord. Une jeune fille de 17 ans, réfléchie, déterminée, courageuse et volontaire. Un caractère entier et un talent  dont peuvent se vanter. Dans son cas, il se révèle important puisqu’elle va avoir besoin de voler un document de la plus haute importance, sans se faire prendre, pour le ramener à notre époque. Pour cela, elle va devoir intégrer un gang de mages, obtenir leur confiance, et réaliser tout ce qu’il faudra pour atteindre son objectif. Un personnage principal absolument à la hauteur. J’adore cette héroïne. Elle a le sens de la répartie, y ajoute de bonnes doses d’humour. Elle réagit toujours très vite, et joue de son talent avec brio.

Harte est un autre personnage que j’adore. Un illusionniste, qui utilise la magie sans pouvoir le dire réellement, et décidé à sauver le monde à sa façon. C’est lui, le dernier magicien, celui qu’Esta doit doubler. Charismatique, avec une belle prestance, connaissant les us et coutumes du beau monde, souriant, moqueur sur les bords, c’est LE personnage pour lequel on peut ronronner ! Si Si ! Plusieurs situations se révèlent très drôles, et ses réparties ainsi que ses réactions le rendent vraiment génial !

Le gang que la  jeune fille doit intégrer possède de nombreuses personnes, toutes plus intéressantes les unes que les autres. Les personnages sont très bien développés. Les détails sont là, et il y en a suffisamment que pour pouvoir les visualiser, tous autant qu’ils sont. L’auteur leur a donné de petites manies, des caractères forts, des histoires et des idées concrètes. Un ensemble absolument génial qui apportent énormément à l’histoire. Je ne voudrais pas vous en donner trop, mais c’est bien difficile !

L’ensemble du roman dresse un tableau en 3 dimensions, un peu comme si j’ouvrais un livre Pop-up, et qu’en passant d’une page à l’autre, je peux suivre l’histoire à différentes périodes, en restant dans le même lieu, mais en voyant les modifications qui caractérisent chacune d’elles. Les bâtiments pas encore construit qu’on retrouve quand Esta revient dans notre époque. Ou les buildings d’aujourd’hui qui laissent la place à des bâtiments plus modestes quand elle part dans le passé. Un fondu d’images qui rend magnifiquement bien !

Je suis vraiment enthousiasmée par ma lecture. J’avais bien du mal à poser mon roman. Son épaisseur n’est aucunement un souci (sauf pour mon poignet peut-être hihi). Une fois installée dans l’histoire, je n’ai pas vu les pages défiler. Je suivais pas à pas Esta et les autres.

Heureusement, l’aventure ne se termine pas la ! Un second tome est annoncé en anglais pour septembre. Je n’ai qu’une hâte : vite, qu’il soit traduit !! C’est dans ces moments-là que je regrette de ne pas savoir lire l’anglais !

En tout cas, notez bien la date du 19 septembre de cette année, et apprêtez-vous à vivre une très belle aventure !

1 Comment

  1. Lyndona 24/08/2018 16 h 57 min

    Un livre sur les voyages dans le temps, je prends !!!!!!
    Il faut que je me réconcilie avec le thème 😀

Donnez moi votre avis

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager :

WordPress:

J'aime chargement…
%d blogueurs aiment cette page :