Romans

Le jardin des fleurs secrètes de Cristina CABONI

Edition: Presses de la Cité

Nombre de pages: 464 pages

0 %

Résumé:C’est au milieu des plantes qu’Iris se sent chez elle. Inlassablement, elle sauve les arbustes jetés dans les poubelles d’Amsterdam, sème des fleurs au gré du vent et crée des jardins en cachette, la nuit. 

La jeune femme s’accommodait bien de cette vie solitaire, jusqu’à aujourd’hui. Envoyée à Londres par un magazine pour couvrir la plus grande exposition florale au monde, elle tombe nez à nez avec son double, Viola. 

Sœurs jumelles, Iris et Viola ont été séparées vingt ans plus tôt. Désormais réunies, elles vont chercher des réponses à Volterra, la ville qui les a vu naître. Leur grand-mère les y attend dans l’immense demeure toscane qui abrite les secrets des Donati depuis des générations. Elle seule pourra leur révéler la raison de leur séparation et les aider à trouver leur voie. 

Merci à l’édition Presses de la Cité pour cette lecture fleurie

Mon avis:Iris aime les fleurs. En cachette parfois, il lui arrive même de venir fleurir le parterre abandonné d’un particulier. Pour elle, il n’y a rien de plus agréable que d’être entourée de fleurs et de plantes. Elle travaille pour un magazine de jardinage. Et c’est dans ce cadre qu’elle est envoyée à Londres pour couvrir une explosion florale. 

Elle va y rencontrer son sosie. Une jeune fille qui lui ressemble, trait pour trait. Cette rencontre va soulever un voile sur son enfance, et elle va découvrir que ce qu’elle croyait n’est pas du tout la réalité… 

J’avais eu l’occasion de lire le premier roman de Cristina Caboni, le parfum des sentiments, qui m’avait beaucoup plu (malgré la traduction que j’avais trouvé un peu hasardeuse).

Aussi, lorsque les Presses de la Cité ont annoncé la sortie de ce second roman, j’étais très impatiente de pouvoir le découvrir ! 

Iris est une jeune fille sensible, très douce et finalement fragile. Elle me plaît beaucoup parce qu’elle est la partie d’un tout. En effet, sa jumelle, Viola, est son exact opposé. Bien qu’elles soient physiquement l’exact reflet l’une de l’autre, elles possèdent des caractères différents. Viola est plus autoritaire, avec un caractère bien plus fort. Elle se fait entendre et manifeste rapidement sa désapprobation facilement. 

Pourtant, ensemble, elles vont revenir sur la terre familiale qui les a vu pour ainsi dire naître. Et l’histoire de leur famille est loin d’être simple, mêlant secrets de famille et soupçon de magie secrète. 

Il m’a fait fortement penser à un autre roman que j’aime énormément : Le treizième conte, de Diane Setterfield. Je vous ai déjà parlé de celui-là, comme étant celui que je préfère par-dessus tout. 

Le roman de Cristina Caboni plante son décor en Italie, dans une région ensoleillée et surtout fleurie. Le thème de ce roman n’est pas sans rappeler d’ailleurs le thème du premier, puisqu’on y parlait de la création de parfum et donc.. De fleurs !  

C’est loin de me déplaire, surtout si on peut au passage des petits secrets.  

Je me suis laissée porter par l’histoire, suivant alternativement l’un et l’autre des jumelles, jusqu’à ce qu’elles se rejoignent, que l’on rencontre le reste de la famille encore en vie, et que l’on découvre un domaine ancestral qui n’est pas minuscule. Au contraire : des parties entières du manoir ont été oubliées, abandonnées. De quoi nous donner, à nous lecteurs, l’envie de passer le cadre des pages et d’aller à la découverte de toute cette partie ! 

En tout, j’ai passé un excellent moment de lecture. Voilà un roman qui va avoir sa place dans ma bibliothèque, et que je relirai probablement ! 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :