Edition: Presses de la Cité

Terres de France 

Nombre de pages: 604 pages

Résumé: Janvier 1940, vallée des Eaux-Claires. La seconde guerre mondiale fait rage depuis quelques mois en Europe. Alors que le mari de Bertille meurt subitement cette dernière se prend d’affection pour Janine, la fille cadette de Léon, le domestique du moulin. Cette dernière vient de subir une terrible épreuve, semant la zizanie entre les deux familles. Puis au printemps, le maire de Puymoyen demande à Claire d’héberger une famille de réfugiés chassée par l’avancée des Allemands en France occupée. La mère, Yvette, est très malade, tandis que sa fille, Anne, ne tardera pas à son tour de chambouler la vie de ceux qui ont pourtant la bonté de l’héberger.
Quant à Mathieu et Jean, respectivement frère et mari de Claire, ils décident à leur manière de tenter de chasser les Allemands de France, surtout lorsqu’une troupe de soldats réquisitionnent le château de Bertille, afin d’en faire un centre de commandement. Les choses se corsent lorsqu’un jeune soldat allemand disparait mystérieusement de la région. Rapidement les soupçons se portent sur un des membres du clan élargi de Claire. C’est véritablement le chaos dans la vallée des Eaux-Claires ; fausse-couche, bagarres, meurtres, tempêtes, démence, morts, avortement et amours brisés se succèdent à un rythme effréné au fil des pages et des chapitres. Heureusement les célébrations du trente-cinquième anniversaire de mariage de Jean et de Claire viendront mettre un baume sur le cœur de tous, même si la guerre ne fait que commencer.

Merci à l’édition Presses de la Cité pour cette série qui se termine 

Mon avis: Claire a survécu à son accouchement, et sa petite fille a hérité de son don salvateur.

Pourtant, tout n’est pas toujours rose au moulin du Loup. Entre jalousies, naissances, décès, la guerre qui s’annonce, et autres aspects qui font une vie, les habitants du moulin ont beaucoup à faire! A eux de trouver un équilibre qui convienne à tous.

 

C’est le dernier tome de cette longue série du Moulin du Loup. Il s’agissait donc des derniers rebondissements de cette saga familiale compliquée et animée. Je dois dire que le tome 5 m’avait un peu rebuté. Je l’avais trouvé tiré en longueur, sans réel intérêt. Et j’avais donc peur de m’attaquer à ce nouvel opus, et d’en être déçue également.

 

Heureusement, ce n’est pas le cas. Bien que certaines situations soient vraiment rocambolesques, et dignes des meilleurs épisodes de soap opéras bien connus, l’ensemble de l’histoire arrive à trouver un équilibre qui m’a convenu.

Claire est toujours là, bien active. Et même si elle n’a plus la jeunesse des premiers tomes, elle a maintenant un regarde plus posé sur le monde qui l’entoure. Bonne (trop, parfois), douce, attentionnée, voilà qu’elle doit faire face à d’anciennes rancunes, celles qui lui avaient rongé le coeur et marqué son âme au fer rouge.

Elle doit aussi continuer à prendre soin de toute sa nichée, qui s’est agrandie au fil des ans, la faisant grand-mère. 

 

Jean, de son côté, malgré ses erreurs du passé, a su retrouver sa place au côté de son épouse, et enfin, ils se retrouvent. Je ne peux m’empêcher de me dire qu’il ne la mérite pas, mais bon, ce n’est pas moi qui ai choisi hihi.

Autour d’eux, chacun apporte sa pierre à l’édifice de la famille, créant un microcosme complet, vaste et plutôt complexe.

 

Au final donc, bien que j’avais été un peu lassée de cette histoire, je pense que dans l’ensemble, il s’agit d’une saga familiale intéressante, et qui se laisse lire agréablement, même si, comme je l’ai dit plus haut, il y a certaines lenteurs. 

 

Je pense, durant quelques temps, ne pas entamer d’autres sagas de cet auteur, le temps de laisser s’estomper un peu celle-ci. Ensuite, on verra….

Donnez moi votre avis

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager :

WordPress:

J'aime chargement…
%d blogueurs aiment cette page :