« Je veux tous les petits déjeuners de ta vie, Emma. Je veux te voir chaque matin, avec tes cheveux emmêlés et tes yeux pétillants. Je préfère commencer par la fin de l’histoire, car je ne veux pas perdre une seule minute passée avec toi en prenant le temps d’y aller doucement. » 

Tristan est photographe, Emma est médecin. Depuis leur rencontre lors d’un mariage, Tristan est convaincu qu’elle est la femme de sa vie. D’ailleurs, le destin semble d’accord avec lui : il ne cesse de mettre Emma sur sa route. Mais toujours le timing et les aléas de la vie les empêchent d’être ensemble. Alors, Tristan attend. Et Tristan y croit, pour eux deux. Mais après huit ans de relation en pointillés, de fuites d’Emma et de rupture sans explication, ne serait-ce pas le moment d’avancer pour de bon ? Oui, il va tenter sa chance une dernière fois : soit il tournera définitivement la page de cette histoire… soit il retrouvera enfin celle qu’il aime. 

5.5/10

324 pages

Merci à Netgalley

Tristan et Emma sont deux personnes complexes. Surtout Emma en réalité… Si Tristan a eu un vrai coup de foudre lors de leur première rencontre, la jeune femme n’a cessé de fuir, d’une manière ou d’une autre, la possibilité de la vie de couple. 

Des années durant, Tristan la croisera et recroisera, alternant périodes de vie commune et d’absences silencieuses. Il continuera pourtant à chaque occasion de lui proposer à partager un petit déjeuner ensemble… 

Je ne vais pas tourner autour du pot: Je me suis un peu ennuyée. 

Tristan est un personnage que j’ai beaucoup apprécié: sensible, constant, touchant. Il est stable, un élément qui m’a plu. Emma est tout le contraire: fantasque, fuyante, instable. Tout ce que je n’aime pas. 

Dans ce roman, nous sommes dans un jeu du chat et de la souris durant tout le scénario. On remonte dans leur histoire semi-commune, et nous les voyons à différentes étapes de leurs vies. Mais chaque fois, cela se termine de la même manière: Tristan veut établir une vraie relation avec Emma, qui passe son temps à disparaître dans la nature sans donner d’explications. 

J’ai eu envie plusieurs fois de dire à ce pauvre homme de chercher mieux ailleurs! Il ne mérite pas ça du tout, et j’ai trouvé le temps long, autant pour lui que pour moi. 

Ce roman est une déception pour moi. 

aufildespages

aufildespages chroniqueuse littéraire

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :