Edition: Presses de la Cité

Terres de France

Nombre de pages: 314 pages

Résumé: Entre les randonnées et son métier d’ébéniste, Lazare mène une vie tranquille dans le Gard. Mais le retour d’un ami d’enfance ravive des souvenirs – celui d’Elisa dont ils étaient fous amoureux – mais aussi des remords. Qu’est-elle devenue ?
Dans son village perché, Cornillon, Lazare Castille, célibataire de trente-neuf ans, vit de sa passion du bois. Modeste et franc, cet homme plein de charme est aussi amoureux de la nature. Autour de lui : la jolie Séraphine, sa voisine, qui veille sur lui avec convoitise, et Pia, l’espiègle fillette de cette dernière, qui a fait du village son terrain de jeu.
Le 13 juin, Lazare reçoit la visite inopinée de Gérald Brahic, son ami d’enfance, qu’il n’a pas revu depuis vingt-trois ans. Pour une raison connue d’eux seuls, ils se sont violemment quittés à l’âge de seize ans, se jurant de ne plus jamais se revoir. Mais aujourd’hui, Gérald est victime d’un corbeau qui lui rappelle sans cesse le douloureux jour du 13 juin 1970. Jour que Lazare et lui ont essayé d’occulter de leur mémoire….En vain. Une seule personne sait, Elisa, dont ils étaient fous amoureux.
Disparue depuis, se cache-t-elle derrière tout cela ? Ensemble, les deux hommes partent à sa recherche.
En suivant ce chemin plein d’embûches et d’émotions, nécessaire à un nouveau départ, ils retrouveront leur amitié d’autrefois.
Mais pas seulement….

Merci à l’édition Presses de la Cité pour cette lecture ensoleillée 

Mon avis: Lazare, ébéniste de son village, vit une vie tranquille. Il apprécie la compagnie de sa voisine, Séraphine, ainsi que celle de sa fille, Pia, sans pour autant entreprendre quoi que ce soit pour aller plus loin.

Un ami du passé refait surface, après plusieurs années de silence. Et avec Gérald, un secret qu’il a tenté d’enfouir au plus profond de sa mémoire. N’est-il pas temps, après tout, de savoir le fin mot de l’histoire ?

Dès les premières lignes, je me suis installée allègrement dans ce petit village tranquille et ensoleillé. L’atmosphère est agréable, une impression de vacances est là, et je peux presque entendre les oiseaux chantant dans les arbres.

Lazare est un homme comme on en rêverait. Calme, beau, discret et pourtant présent, intelligent et réfléchi. Pour un peu, on l’épouserait de suite ! Cet homme aux portes de la quarantaine a tout pour lui, mais n’en joue pas. Il vit sa vie de la manière la plus tranquille qui soit. Sa maison jouxte son atelier, dans lequel il travaille avec passion. Il couve du regard sa voisine, belle et douce.

Séraphine est un tout un personnage, même si elle est bien discrète. Elle est adorable, touchante, et vibrante de vie ! Quant à sa vie, c’est de loin mon petit personnage préféré. Pia a une intelligence vive, de l’énergie et un sens de la répartie hors du commun. Mais elle est aussi très sensible de ce qui l’entoure.

Et le secret ? Bien particulier, il faut l’avouer. Il dérange, joue avec la boue, et pourrait bousculer l’équilibre tranquille du village.

En tout cas, l’ensemble du roman crée un superbe tableau que j’ai beaucoup aimé contempler. Je m’y serais bien installée, d’ailleurs. Je me serais trouvé une chouette petite place, dans une rue tranquille, dans une maison ensoleillée, et n’en aurait plus bouger.

Ce roman sent l’été (il porte magnifiquement bien son nom), et je ne peux que vous recommander de l’emporter dans votre sac de plage !

2 Comments

  1. Lyndona 29/07/2018 10 h 24 min

    Je ne pars pas à la plage, mais j’ai quand même envie de l’ajouter à ma Wish-List ^^
    J’aurais qu’à mettre les pieds dans une bassine en le lisant, pour avoir l’impression d’être à la mer ! lol
    (En vrai c’est une mauvaise idée, je serais capable de le faire tomber dedans ^^)

    • aufildespages 29/07/2018 10 h 32 min

      ptdrrr c’est harry potter qui le dit!

Donnez moi votre avis

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager :

WordPress:

J'aime chargement…
%d blogueurs aiment cette page :