Edition: Marivole

Nombre de pages: 239 pages

Résumé: Le point de départ de ce roman repose sur une curiosité historique. Lorsque les Allemands, pendant la guerre de 1870, ont envahi partiellement la France, leur comportement dans les petites villes et les villages a souvent été odieux. Les villages furent dévastés ou pillés, les habitants violentés, etc. Cependant, un petit village a échappé à ce traitement : Souvigny, en Sologne, à l’époque administré par un maire célèbre, Eugène Labiche, dramaturge à succès et auteur de théâtre de boulevard fort connu. Cet homme, nommé et non élu, est parvenu à monter un stratagème qui a mis son village à l’abri des exactions. Le récit le fait revivre entouré de ses amis, célèbres ou inconnus, et imagine un projet des services secrets mettant à profit les derniers progrès scientifiques pour vaincre les Allemands.

Merci à l’édition Marivole pour cette histoire hors du commun.

Mon avis: Monsieur Labiche, nommé maire d’un petit village de France, Souvigny, dans les années 1870. Alors que les allemands envahissent peu à peu le paysage, Eugène Labiche délaisse un peu ses pièces de théâtre pour entrer dans une autre style de jeu…

L’histoire démarre dans une salle de théâtre. Une belle comédie nous donne le ton du début de ce livre. En effet, Eugène Labiche est un créateur de loufoquerie. En compagnie de ses acolytes, il a l’art et la manière de voir le comique dans chaque situation.

Pourtant, lorsque l’un de ses amis lui relate une étrange expérience de village fantôme, il ne peut entièrement y prêter foi.

C’est pourtant sur ce phénomène que va se reposer le roman. Puisque de là, ils découvrent des machinations tout à fait rocambolesques.

Eugène Labiche est un personnage sorti tout droit de l’Histoire. En effet, les quelques descriptions de son travail, repris dans le roman, ainsi que quelques anecdotes (comme le fait d’avoir été nommé maire parce qu’il était le seul à se servir d’un mouchoir) sont véridiques.

Ce fait établi, la trame de l’histoire est digne d’un vrai beau vaudeville, comme les aurait écrit Monsieur Labiche lui-même.

Entre mystères, enquêtes, situations comiques ou dramatiques, le narrateur nous dresse un tableau très coloré. Bien que le livre soit court, je n’ai pas eu le temps de m’installer vraiment dans un des fauteuils décrits ! En effet, sur les traces de l’un ou l’autre personnages, j’ai déambulé à la recherche du fin mot de l’histoire.

Chute, d’ailleurs, qui arrive d’on ne sait où, tant on s’y attend peu ! Je ne dirai  pas que je suis entièrement conquise par ma lecture. Je pense que le fait que l’auteur ait choisi d’inclure des personnes ayant réellement existé m’a permis de l’apprécier. Pour le reste, étant peu adepte des histoires d’enquête à la Sherlock Holmes ou Miss Marple, j’avoue ne pas avoir pris autant de plaisir que je l’aurais voulu.

Toutefois, je suis certaine que d’autres lecteurs, davantage passionné de ce type de lecture, ne pourront que la savourer.

Pour le plaisir, voilà ses différentes pièces, que vous pourrez retrouver via le lien suivant.

Pièces d’Eugène Labiche

Donnez moi votre avis

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager :

WordPress:

J'aime chargement…
%d blogueurs aiment cette page :