L’histoire de l’art en bd de Béatrice BOTTET

littérature enfantine

Grotte de lascaux, temples d’Égypte, statues grecques, monuments romains, fresques de la Renaissance… chaque grande civilisation voit éclore d’audacieux créateurs à l’origine de nouvelles formes artistiques. Peintres, sculpteurs et architectes éclairent l’aventure humaine: avec cette BD, tous les secrets de leurs créations vous sont révélés. Et à la fin de l’album, un dossier riche en photographies pour admirer les œuvres évoquées!
 Edition: Casterman

Nombre de pages: 64 pages

 

 Bienvenue dans un monde rempli de mystères et de sortilèges! Des hommes changés en lions, des statues qui prennent vie, un amoureux qui s’aventure aux Enfers pour retrouver sa belle… quand les dieux de l’Olympe s’en mêlent, plus rien n’est impossible! Avec cette bande dessinée, découvrez douze des plus célèbres légendes racontées par le grand Ovide.

Edition: Casterman

Nombre de pages: 96 pages

Mon avis : Aborder l’art ou la mythologie avec des enfants peut parfois s’avérer être une tâche ardue.
Comment bien expliquer, sans les assommer ? Ou, au contraire, être trop succinct, au point que les enfants n’en ont rien retiré d’intéressant.
Pas de panique ! Servez-vous de ces deux bandes dessinées. Elles sont parfaites pour cela.
 
Les enfants aiment les bandes dessinées, tout le monde le sait. Les images, qui ont la part belle des planches, accompagnés des phylactères dans lesquels ils peuvent quelques petites phrases. Ils choisiront toujours ce support plutôt qu’un livre épais et assommant à leurs yeux.
 
Pourtant, l’histoire de l’art, en particulier, est un sujet assez complexe à aborder, puisqu’il s’agit d’explorer les époques depuis la naissance du monde pour pouvoir en dresser un portrait complet. J’étais assez curieuse de voir comment l’auteur allait pouvoir faire cela en restant dans les limites d’une bande dessinée. Eh bien, j’ai été agréablement surprise ! Non seulement c’est clair, et très explicatif, mais c’est aussi expliqué suffisamment simplement pour que des enfants puissent comprendre tout ce qu’ils lisent.
 
Les personnages, ce sont deux enfants et leur grand-père. Et donc, sur le ton de la conversation, le grand-père parle de l’art à travers le temps. Ce que j’ai trouvé vraiment bien adapté.
 
Pour ce qui est de la bande dessinée sur les mythologies, j’ai aimé le ton agréable, légèrement humoristique, utilisé par l’auteur , pour décrire les rivalités, les jalousies et l’histoire des Dieux eux-mêmes.
 
Dans l’ensemble, je pense que ces deux livres pourraient être utiles à des parents ou à un des instituteurs un peu en panne d’idées pour explorer ces deux domaines.
 
Points attribués : 7/10 
Je remercie l’édition Casterman pour cette lecture en image.
 
Ils vous tentent?
Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :