Edition: L’Archipel

Nombre de pages: 418  pages

90%
Note
Résumé: Depuis de longues années, des passagers du Sultan des mers – souvent une mère et son enfant – disparaissent après s’être vraisemblablement jetés par-dessus bord. C’est ce qui est arrivé à la femme et au fls de Martin Schwartz, Tim, alors qu’ils effectuaient une croisière sur ce paquebot.
Depuis la mort de sa femme et de son fls Tim, Martin a perdu goût à la vie et assume, au sein de la police où il officie comme psychologue, des missions dangereuses, notamment au contact de pédophiles sans scrupules.
Cinq années ont passé quand une femme mystérieuse, qui se prétend auteure de thrillers, l’invite à retourner sur Le Sultan des mers. Elle aurait des révélations à lui faire sur la disparition de sa famille. Une fois sur place, il reconnaît avec stupeur l’ours en peluche de Timmy dans les bras d’Anouk, une enfant disparue qui vient de refaire surface. Il comprend alors qu’il a été sollicité pour découvrir ce qu’a vécu la fillette que l’on cache dans la cabine 23.
Au fil de son enquête, il mettra au jour le mobile de ces mystérieuses disparitions. Et découvrira que les disparus ne sont peut-être pas tous morts…

Merci à l’édition l’Archipel pour cette lecture haletante.

Mon avis: Martin Schwartz n’a plus rien à perdre : il a déjà tout perdu. Sa femme et son fils ont sauté d’un haut d’un pont de paquebot. Depuis, il vit comme si sa vie ne valait plus rien. Il enchaîne les missions suicides, et les enquêtes qu’il mène l’entraînent souvent dans des situations dangereuses.

Lorsqu’il reçoit un appel d’une personne lui apprenant quelque chose lui rappelant l’histoire de sa famille, il ne réfléchit pas plus : il va monter sur le paquebot sur lequel ont disparu sa femme et son fils.

Les choses deviennent encore plus obscures lorsqu’une petite fille, disparue sur le même paquebot cinq semaines plus tôt, réapparaît subitement. Martin décide d’enquêter sur son histoire…

J’étais très très curieuse de découvrir un roman de Sébastian Fitzek. J’en avais beaucoup entendu parler, mais je n’avais encore jamais eu l’occasion d’en ouvrir un.

Je me suis donc installée, avec ma lecture, en espérant passer un bon moment.

Très rapidement, l’intrigue est posée. Les personnages prennent leurs positions, les premiers mystères se présentent, et avant la musique ! Sans avoir eu le temps de prendre des notes, de faire un schéma, ou un petit tableau, hop me voilà embarquée dans une histoire sombre et mouvementée !

A la suite de Martin, j’embarque sur un navire de croisière luxueux. J’ai à peine de profiter de l’air du large que déjà, on apprend qu’une petite fille disparue cinq semaines plus tôt a réapparu. Oui, mais elle ne parle pas, et porte des signes de grave maltraitance ! Le pire, c’est qu’elle semble savoir qui est Martin !

Je me suis mise à suspecter toutes les personnes que l’on croise, et le capitaine lui-même finit par apparaître sur ma liste noire.

C’est haletant, et l’enquêteur est infatigable. Ce roman est empli de rebondissements, et je découvre un auteur à la plume acérée, noire et sans pitié. Son histoire est bien construite, les indices parsèment les pages. Et lorsqu’enfin on a la solution, on se dit qu’on avait tout devant le nez depuis le début ! Je suis bluffée !

Vous l’avez compris, j’ai passé un très bon moment avec ce roman. Je suis ravie d’avoir pu découvrir l’œuvre de Sebastian Fitzek, et j’espère bien découvrir d’autres romans !

2 Comments

  1. La tête dans les livres 02/05/2018 13 h 12 min

    Ce livre me tente bien, j’avais bien aimé Le briseur d’âmes de cet auteur!

    • aufildespages 02/05/2018 14 h 37 min

      tu peux foncer sur celui-ci alors. je n’ai pas lu l’autre, mais ce roman-ci m’a entièrement convaincu!

Laisser un commentaire

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager :

WordPress:

J'aime chargement…
%d blogueurs aiment cette page :