Poppy Pym et la malédication du pharaon de Laura WOOD

littérature enfantine

 A 12 ans, Poppy Pym, orpheline, a toujours vécu dans un cirque. Pour son entrée en sixième, elle est envoyée à l’internat St Smithen. Pas vraiment le paradis pour une fillette habituée à vivre parmi les acrobates et les musiciens ! Quand sa nouvelle école organise une exposition d’antiquités égyptiennes, dont la pièce maîtresse est le rubis scarabée d’un pharaon que l’on dit maudit, Poppy est ravie. Voilà de quoi apporter un peu de piquant à cet établissement si strict ! Et lorsque des événements étranges et inquiétants se succèdent, Poppy pense que tout cela pourrait être lié au précieux rubis, et à la malédiction du pharaon ! Heureusement, la vie au cirque lui a appris quelques tours plutôt utiles. Et avec l’aide de ses deux nouveaux amis, Ingrid et Kip, Elle compte bien résoudre ce mystère, à la manière des héros de ses romans policiers préférés.

Edition: Seuil Jeunesse

Nombre de pages: 342 pages

Mon avis: Poppy a été trouvée lorsqu’elle était bébé par les membres d’un cirque itinérant. Immédiatement adoptée, elle a grandi au milieu de funambule, de magicien, et de clowns. Et sa vie lui plait comme ça.
Oui, mais voilà qu’à l’âge de 12 ans, Pétronille Pym, celle qui lui a donné son nom, pense qu’il est temps pour elle d’intégrer une vraie école, et d’apprendre toutes sortes de choses qui lui seront utiles plus tard. Si Poppy n’est pas enchantée par l’idée, la troupe trouve suffisamment d’arguments pour arriver à la persuader.
A Saint Smithen, l’école qu’elle a intégré, une exposition de pièces d’Egypte ancienne va avoir lieu. Mais une étrange légende accompagne ces reliques: une malédiction aurait touché tous ceux qui l’ont eu en leur possession.
Poppy Pym est intriguée, et est très vite convaincue qu’un voleur veut s’en prendre à un bijou de l’exposition: le rubis scarabée. Accompagnée de ses deux amis, elle se fait fort de trouver le coupable.
Poppy est haute en couleur. Elle a un caractère affirmé, elle me fait un peu penser à une Fifi Brindacier moderne, sans forces spectaculaires. Elle est dégourdie, curieuse, inventive, et fait preuve d’une volonté à toute épreuve.
Ingrid, sa camarade de chambre, et Kip, un élève du même âge qu’elle, sont de bons pendants à ce petit personnage principal. Ils équilibrent le tout avec leurs crainte et leur humour. La famille adoptive de Poppy apporte la touche d’exotisme et de magie dont rêvent tous les enfants.
Le système écolier du livre n’est pas sans rappelé le monde de Harry Potter, sans la magie bien entendu. Mais quatre « maisons », des mérites et démérites, des salles immenses, hum.. vous en conviendrez, ça y ressemble pas mal. Encore un élément qui devrait plaire aux jeunes lecteurs.
Au final, mélangez un cirque, une Fifi Brindacier, une enquête policière, et un soupçon de surnaturel, et vous voilà avec une aventure parfaite pour n’importe quel Indiana Jones en herbe.
J’ai passé un très bon moment, qui est même passé très rapidement, parce que je ne me suis pas vue avancer dans le livre, trop prise par l’histoire.
Points attribués: 8/10
Je remercie l’édition Seuil Jeunesse et Babélio pour cette lecture haute en couleur.
Il vous tente?
Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :