Edition: Casterman

Nombre de pages: 475 pages

80%
Note
Résumé: Léo et son amie Freya survivent tant bien que mal depuis dix-huit mois.
Aucun signe du virus – sans doute tué par le froid polaire qui s’est abattu sur Terre.
Mais il s’est juste caché : il a observé les hommes, les femmes et même les enfants. Il a appris et s’est encore perfectionné.
Maintenant, il est prêt…

Merci à l’édition Casterman pour cette lecture innovante. 

Mon avis: Leo et Freyja ont survécu. Deux ans déjà que la catastrophe est arrivée, que la population humaine a été décimée par un virus venu d’on ne sait où.

Et jusque-là, ils ont vivoté, ensemble, en se contentant de peu. Pourtant, lorsqu’ils tombent un jour sur un message annonçant des secours, ils ne réfléchissent pas longtemps: bien qu’ils ne sachent pas de quand date ce message, il faut tenter le coup…

Décidant que les deux derniers hivers, particulièrement durs, ont provoqué l’endormissement du virus, les voilà partis sur les routes en direction de Southampton….

Le premier tome, rappelez-vous, m’avait fait un effet fou!

Re made d’Alex SCARROW

J’attendais donc ce second avec plus qu’une immense impatience!

Lorsque je l’ai reçu, je me suis arrangée pour pouvoir le lire immédiatement. Lecture que j’ai faite sur une seule journée!! C’est déjà un bon indice qui indique que la lecture est addictive.

On retrouve Léo, fragilisé par la perte de sa soeur, en compagnie de Freyja, la seule qui soit restée avec lui, après le drame qui a pris la vie de Grâce. Ensemble, ils sont un peu comme en hibernation au début du roman. Pourtant, dès qu’ils prennent la décision de se mettre en route vers la côte, l’action se met en branle également.

Il ne faut d’ailleurs pas très longtemps avant je me retrouve dans une scène apocalyptique comme Alex Scarrow sait les faire. Je retrouve immédiatement l’atmosphère du premier tome, oppressante et inquiétante.

En poursuivant ma lecture, je réalise également que non seulement le virus est dangereux… mais également intelligent. On l’avait déjà perçu dans la première partie de l’histoire, mais je réalise cette fois que cet organisme est bien plus organisé qu’il ne le laissait penser jusque-là. Il fait des plans, se projette dans l’avenir pour atteindre un résultat, met en branle des stratégies complètes. Il était déjà très effrayant, il est maintenant interpellant. 

Parce que l’auteur lui a donné une conscience, un mode de réflexion riche, et la plongée dans ces pensées laisse perplexe. En tant que lecteur, et donc observateur, on en vient à se poser pas mal de questions, sur l’étendue du savoir et de l’intelligence de cet envahisseur, et surtout, sur ses réelles motivations.

Les êtres humains que l’on suit tout au long de l’histoire sont manipulés, sans même qu’ils s’en rendent compte. Les dirigeants qu’il reste sont mégalomanes, et les rares bonnes âmes ont bien du mal à se faire entendre. On se rend compte, dans ce nouvel opus, que l’Angleterre n’est pas le seul endroit où il reste des survivants. Ce qui laisse de l’espoir pour la renaissance de l’humanité.

Et…. oui, l’histoire ne se termine pas là! Au risque de vous décevoir (ou de vous ravir), l’auteur nous laisse sur un

A suivre…

qui m’a fait tout de même trépigné, puisqu’il a remis ça: il nous abandonne en plein milieu d’une scène énorme!

Bref, cette fois, j’ai eu le temps de me préparer à ce qui m’attendait. Mais l’auteur à poussé plus loin que ce que j’aurais pu imaginer. Une très, très, très belle façon d’apporter à l’histoire de la consistance et de bonnes fondations pour continuer.

Je n’ai donc plus qu’à patienter!

Laisser un commentaire

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager :

WordPress:

J'aime chargement…
%d blogueurs aiment cette page :