Bonjour mes hirondelles!

Bettie Rose Books nous offre un nouveau thème, qui nous permet de nous évader… ou pas, puisqu’il s’agit du thème: Comme un oiseau en cage

Voilà mon choix

Dans le couloir de la mort, les condamnés attendent leur heure. Le narrateur y croupit depuis longtemps.
Il ne parle pas, n’a jamais parlé, mais il observe ce monde « enchanté » et toutes les âmes qui le peuplent : le prêtre déchu qui porte sa croix en s’occupant des prisonniers, le garçon aux cheveux blancs, seul, une proie facile. Et surtout la dame, qui arrive comme un rayon de soleil, investie d’une mission : sauver l’un d’entre eux. Fouiller les dossiers, retrouver un détail négligé, renverser un jugement.
À travers elle naît une bribe d’espoir, un souffle d’humanité. Mais celui à qui elle pourrait redonner la vie n’en veut pas. Il a choisi de mourir.

Pourquoi ce choix?

Voilà une lecture qui m’a bouleversé!!
J’ai été d’abord surprise par les premières pages. Un lieu étonnant, décrit avec poésie, avec douceur. Avec tellement de douceur d’ailleurs que je n’ai pas compris tout de suite qu’on parlait d’une prison.
L’auteur donne la parole à un condamné à mort, qui voit les choses à sa manière. Il donne l’impression que c’est magique, et pourtant… l’endroit où il se trouve est tellement glauque, froid, et noir, que c’en est glauque. Avec un peu de recul, la réalité saute aux yeux, et cela fait froid dans le dos.
Mais dans ce bourbier, il parle d’une dame, bienveillante. Il apparait que c’est une enquêtrice pour les pourvois en appel. Elle enquête sur les antécédents des condamnés, tentant de trouver une explication à leurs actions qui leur ont valu d’être emprisonné.
C’est un livre bouleversant, beau, triste, et poétique à la fois. L’univers carcéral est décrit avec une magnifique lumière. J’ai été conquise par de nombreux passages, je les ai savouré comme des chocolats.
Je ne regrette absolument pas d’avoir ouvert ce livre.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager :

WordPress:

J'aime chargement…
%d blogueurs aiment cette page :