Bonjour mes trésors!

C’est ce cela dont on va parler, d’ailleurs, aujourd’hui: des trésors littéraires de chacun. Et plus principalement ceux des autres.

Frogzine nous propose de présenter les livres qui nous ont été chaudement recommandé par notre entourage.

Un jeu imposé, 24 candidats, le gagnant survivra !

Les Hunger Games ont commencé. Le vainqueur deviendra riche et célèbre. Les autres mourront…

Dans un futur sombre, sur les ruines des Etats-Unis, un jeu télévisé est créé pour contrôler le peuple par la terreur

Douze garçons et douze filles tirés au sort participent à cette sinistre téléréalité, que tout le monde est forcé de regarder en direct. Une seule règle dans l’arène : survivre, à tout prix.

Quand sa petite soeur est appelée pour participer aux Hunger Games, Katniss n’hésite pas une seconde. Elle prend sa place, consciente du danger. A seize ans, Katniss a déjà été confrontée plusieurs fois à la mort. Chez elle, survivre est comme une seconde nature…

 » Je m’appelle Renée, j’ai cinquante-quatre ans et je suis la concierge du 7 rue de Grenelle, un immeuble bourgeois. Je suis veuve, petite, laide, grassouillette, j’ai des oignons aux pieds et, à en croire certains matins auto-incommodants, une haleine de mammouth. Mais surtout, je suis si conforme à l’image que l’on se fait des concierges qu’il ne viendrait à l’idée de personne que je suis plus lettrée que tous ces riches suffisants. Je m’appelle Paloma, j’ai douze ans, j’habite au 7 rue de Grenelle dans un appartement de riches. Mais depuis très longtemps, je sais que la destination finale, c’est le bocal à poissons, la vacuité et l’ineptie de l’existence adulte. Comment est-ce que je le sais ? Il se trouve que je suis très intelligente. Exceptionnellement intelligente, même. C’est pour ça que j’ai pris ma décision : à la fin de cette année scolaire, le jour de mes treize ans, je me suiciderai. « 

« Cette journée du 1er janvier, la première de la dernière année du monde, il s’est passé quelque chose de spécial entre nous, les élus. C’était comme au printemps, quand on devient joyeux sans comprendre pourquoi. C’est la dernière année de souffrance, a dit papa. Bientôt, on sera libérés. » S. L.

Les croyants se préparent à la fin des temps. Parmi eux, une jeune fille de douze ans commence, malgré une vie régentée par la Bible, à se questionner sur sa condition, grâce à un dictionnaire auquel elle se réfère secrètement. L’adolescente, sujette aux railleries du « monde extérieur » autant qu’aux affres de la puberté, observe les craintes et les obsessions humaines, mais aussi les pouvoirs de l’imagination pour triompher d’une vie sans espérance. Sa voix juste et simple nous mène au cœur des joies étranges de ceux qui s’estiment élus de Dieu contre le monde entier, à la frontière très fragile où la croyance jouxte la folie.

« Pour soigner ceux que l’on oublie trop souvent, Thomas a vécu des années dans un village perdu en Inde. Lorsqu’il apprend que la femme qu’il a autrefois quittée a eu une fille de lui, ses certitudes vacillent, et il rentre.

Il lui a donné la vie, mais il a moins fait pour elle que pour n’importe quel inconnu. Est-il possible d’être un père quand on arrive si tard ? Comment vit-on dans un monde dont on ne connaît plus les codes ? Pour approcher celle qui est désormais une jeune femme et dont il ne sait rien, secrètement, maladroitement, Thomas va devoir tout apprendre, avec l’aide de ceux que le destin placera sur sa route.

Voici la réjouissante histoire de ce que nous sommes capables de réussir ou de rater au nom de la seule chose qui compte dans nos vies. »

Lucie, postière réservée, regarde le temps passer au rythme des épreuves infligées par la vie. Son ordinaire ne lui convient pas jusqu’au jour où sa demande de mutation pour le département des lettres perdues de Libourne est acceptée… Elle ne le sait pas encore mais cette nouvelle va transformer sa vie…

A la croisée des mondes est une grande histoire en trois parties, qui entraîne ses lecteurs à travers trois univers à la fois proches et différents du nôtre. Voici cette grande histoire, animée d’un souffle puissant et d’un imaginaire éblouissant. Un chef-d’œuvre à lire et à relire à tout âge.
Tome 1: Pourquoi la jeune Lyra, élevée dans l’atmosphère confinée d’une prestigieuse université anglaise, est-elle l’objet de tant d’attentions? De quelle mystérieuse mission est-elle investie? Lorsque son meilleur ami, Roger, disparaît, victime des ravisseurs d’enfants qui opèrent dans tout le pays, elle n’hésite pas à se lancer sur ses traces… Un voyage vers le Grand Nord, périlleux et exaltant, qui lui apportera la révélation de ses extraordinaires pouvoirs et la conduira à la frontière d’un autre monde.
Tome 2: Le jeune Will, à la recherche de son père disparu depuis de longues années, est persuadé d’avoir tué un homme. Dans sa fuite, il franchit une brèche presque invisible qui lui permet de passer dans un monde parallèle. Là, à Cittàgazze, la ville au-delà de l’Aurore, il rencontre Lyra. Elle aussi cherche à rejoindre son père, elle aussi est investie d’une mission dont elle ne connaît pas encore toute l’importance. Ensemble, les deux enfants devront lutter contre les forces obscures du mal et, pour accomplir leur quête, pénétrer dans la mystérieuse Tour des Anges…
Tome 3: Lyra est retenue prisonnière par sa mère, l’ambitieuse et cruelle Mme Coulter qui, pour mieux s’assurer de sa docilité, l’a plongée dans un sommeil artificiel. Will, le compagnon de Lyra, armé du poignard subtil, s’est lancé à sa recherche, escorté de deux anges, Balthamos et Baruch. Avec leur aide, il parviendra à délivrer son amie. Mais, à son réveil, Lyra lui annonce qu’une mission encore plus périlleuse, presque désespérée, les attend : ils doivent descendre dans le monde des morts…

“Jusqu’à ce que la mort nous sépare.” C’est le vœu que nous avons prononcé, Patrick et moi, lorsque nous nous sommes mariés. J’avais dix-huit ans, je savais que la mort existait mais ce n’était pour moi qu’un concept. Quelque chose de très, très lointain, de si lointain que je ne m’en souciais absolument pas. J’ai appris que le prix à payer pour avoir le privilège d’accompagner celui qu’on aime jusqu’à son dernier souffle est exorbitant. Pourtant, je n’aurais échangé ma place pour rien au monde. Je me suis toujours dit que j’aurais tout le temps de pleurer, après. Vingt et un mois, c’est long, quand on se bat pour son amour contre un ennemi aussi terrible que le cancer. C’est épuisant de tenir. Et maintenant, je suis échouée de l’autre côté du combat, seule, et je dois encore trouver la force de continuer. Personne ne m’a dit à quel point ce serait dur de vivre sans mon mari. C’est comme de réapprendre à marcher, mais avec une seule jambe. »

Dans ce témoignage poignant, Lisa Niemi-Swayze nous livre sans détours le quotidien de son combat acharné contre la maladie et la mort. Elle parle avec une sincérité déchirante de la douleur du deuil, de la difficulté de se reconstruire, mais aussi du pouvoir de guérison que l’on découvre jour après jour au plus profond de soi. Un hymne à l’amour et à la force vitale de l’esprit humain. Lisa Niemi a rencontré Patrick Swayze quand elle avait quatorze ans… et ne l’a plus jamais quitté. En trente-cinq ans, elle a tout vécu à son côté, les hauts et les bas d’une carrière internationale, la célébrité envahissante, les problèmes d’alcool et l’ultime épreuve : le cancer qui a terrassé l’homme de sa vie. Elle a coécrit avec son mari le best-seller Time of My Life, et revient aujourd’hui avec ce récit bouleversant.

La terre est envahie. L’humanité est en danger. Nos corps restent les mêmes, mais nos esprits sont contrôlés. Mélanie Stryder vient d’être capturée. Elle refuse cependant de laisser place à l’être qui tente de la posséder. Quelque part, caché dans le désert, il y a un homme qu’elle ne peut pas oublier. L’amour pourra t-il la sauver ?

Il y a des millions d’années que les chats ont ronronné leur chemin jusqu’à notre coeur, et ils sont des compagnons chéris et des âmes soeurs depuis ce temps. Qu’il s’agisse de chatons espiègles, de chats adultes nobles ou de vieux chats sereins, il nous est impossible de leur résister – particulièrement à quatre heures du matin lorsque leur écuelle est vide ! Alors, souriez à leur «ch-attitude» et laissez libre cours à votre passion féline en vous laissant «minoucher» par de belles histoires.

Gene est l’un des derniers humains sur Terre. Son seul moyen de survie : se faire passer pour l’un de ses prédateurs. Ne pas rire, ne pas transpirer, ne pas montrer qu’il est un « homiféré ». Cela fait dix-sept ans qu’il se fond parmi ceux qui n’hésiteraient pas à le tuer s’ils découvraient sa véritable nature.

Chaque décennie, le gouvernement organise un immense jeu où une poignée de privilégiés peuvent pister et dévorer les rares humains retenus en captivité pour l’événement. Sélectionné pour traquer les derniers des siens, Gene ne peut commettre le moindre faux pas. D’autant qu’une mystérieuse fille éveille en lui des sentiments qu’il n’a pas le droit d’avoir. Des sentiments qui pourraient le trahir.

Gene a la rage de vivre… mais vaut-elle le prix de son humanité ?

Et vous, quel est votre top ten?

5 Comments

  1. Imagimarion 03/04/2018 12 h 02 min

    J’aurais pu mettre aussi L’élégance du hérisson 🙂 Je l’avais beaucoup aimé d’ailleurs !

  2. BettieRose 03/04/2018 11 h 41 min

    À part Hunger Games, je n’ai rien lu même si j’en ai certains.

  3. Audrey 03/04/2018 9 h 38 min

    Ayant adoré L’élégance du hérisson et A la croisée des mondes, je rejoins les personnes qui te les conseillent 🙂

    • aufildespages 03/04/2018 9 h 43 min

      je les ai beaucoup aimé aussi 🙂

  4. Callistta 03/04/2018 9 h 04 min

    Quelqu’un pour qui trembler je l’ai abandonner. Pourtant j’ai bien aimé les autres livres de Gilles Legardinier, mais celui-ci j’ai pas réussit a rentrer dedans.

Donnez moi votre avis

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager :

WordPress:

J'aime chargement…
%d blogueurs aiment cette page :