Edition: Jourdan 

Nombre de pages: 251 pages

Résumé: Et si Walt (de là-haut) avait décidé de passer en revue ses longs métrages inspirés de contes et de les comparer aux œuvres originales…
Serait-il obligé de conclure que les contes cruels écrits à l’origine pour préparer les enfants à un monde difficile sont devenus, sous son regard, des contes de fées pour endormir nos enfants ? 
Dans les « vrais contes », ceux dont s’inspirent régulièrement Walt et ses successeurs, les happy ends ne sont pas du tout légion. Les morales sont sans concession, cruelles.
Saviez-vous que…
– Chez Andersen, la petite sirène n’épouse pas le prince Éric ? Délaissée, elle devient écume plutôt que de sacrifier celui qu’elle aime.
– La Blanche-Neige du conte n’a que 7 ans et que si sa belle-mère désire ses poumons, et non son coeur, c’est pour s’en goinfrer ?
– La Belle au Bois dormant n’est pas embrassée, mais violée par son prince dans son sommeil ? De cette « union » naîtront des jumeaux… que sa belle-mère cannibale tentera de dévorer.
– Les belles-soeurs de Cendrillon n’hésitent pas à se mutiler les pieds à l’aide d’un couteau de boucher afin de les faire entrer dans la pantoufle de vair ?
– Pinocchio est loin d’être un gentil petit garçon ? Il laisse Gepetto se faire emprisonner pour maltraitance et écrabouille Jiminy Cricket à l’aide d’un maillet…
Et non, désolé, ils ne vécurent pas heureux jusqu’à la fin des temps !

Mon avis: La petite Sirène épouse son prince…. Cendrillon chausse un escarpin de verre…. la Reine des Neiges se révèle être bonne et gentille…

Oui, on connait tous ces versions. Monsieur Walt Disney les a dépeintes comme des princesses parfaites en tout point ou presque. Parce que c’était plus approchable pour des enfants. Mais qui se souvient que les versions originales sont nettement plus sanglantes et sombres?

 

Ce livre, qui n’a pas l’air de payer de mine, contient pourtant beaucoup d’explications. En suivant l’ordre des films créés par Walt Disney, on reprendre les histoires à l’origine et on les décrypte.

C’est assez particulier de découvrir que la petite sirène meurt, que les soeurs de Cendrillon se coupe une partie du pied, ou que Pinocchio passe vraiment un sale quart d’heure. 

 

J’avoue avoir vraiment apprécié ma lecture, présente sous la forme d’une symposium et laissant intervenir différents personnages en tout genres. Cela donnait un effet dynamiques aux explications, et pas seulement une liste de différences entre les films et l’histoire originale.

 

C’était une lecture très intéressante. Pour tout ceux qui, comme moi, aime les contes de fées, ce livre nous permet de découvrir les dessous cachés de ces histoires que l’on raconte aux enfants. J’aime ce genre d’anecdotes. Pas parce qu’elles sont sanglantes, hein! Mais parce qu’elle nous apprend beaucoup de choses sur notre histoire. Avant les histoires pour enfants n’étaient pas destinées à apaiser. Elles avaient principalement un but de prévention, quitte à épouvanter les enfants. Mais c’est ce qui permettaient de protéger contre les loups, les voleurs, et les beaux parleurs.

 

Je vous conseille ce livre en tout cas. Je l’ai trouvé très bien écrit!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager :

WordPress:

J'aime chargement…
%d blogueurs aiment cette page :