Coucou mes fripouilles!

Ca y est, c’est fini, on pose le livre et on lève les mains en l’air! On ne touche plus à rien!

Ce week-end est passé à toute vitesse!

Les jurys vont délibérer!! 

….

Je dois avoir entendu en sourdine trop d’émissions de cuisine durant le week-end moi! hihi Mais bon, on va quand même faire les comptes….

Paris, juin 1789. Gabriel, jeune apprenti imprimeur, est heureux : il s’apprête à demander la main de son amoureuse Virginie à son père, l’imprimeur qui l’emploie. Or on l’accuse d’être l’auteur d’un pamphlet injurieux contre la reine ! Le voilà arrêté et embastillé. Le pire, c’est qu’il a bel et bien imprimé ce pamphlet… sous la contrainte.

Du fond de son cachot, alors que tout le désigne comme coupable, il ne peut prouver son innocence. Il n’a d’autre choix que de s’évader. Mais peut-on seulement s’évader de la terrible Bastille ?

J’ai commencé très très trèèèès lentement vendredi, à presque 22h, en terminant ce livre que j’avais entamé durant la semaine. Un roman jeunesse historique vraiment très bien tourné, et que j’ai vraiment apprécié.
Voilà mes 59 premières pages lues.

À l’institut St Mary de recherche historique, les historiens n’étudient pas seulement le passé, ils le visitent.

Derrière l’innocente façade de St Mary, le secret du voyage dans le temps a été découvert et reste bien gardé. Les chercheurs en Histoire ont ainsi une méthode de travail tout à fait particulière : ils « étudient ‘en temps réel’ les événements majeurs de l’Histoire ». En se faisant passer pour d’inoffensifs excentriques, ils tentent de répondre à certaines questions qui n’ont jamais été résolues, sans jamais toucher au cours de l’Histoire… au risque d’en mourir.

Madeleine Maxwell, une jeune et brillante historienne est contactée par son ancien professeur afin de rejoindre l’équipe de l’Institut St Mary. Au cours de son étrange entretien d’embauche, Maxwell comprend vite les possibilités qui s’offrent à elle…

De la disparition de Pompéi aux tranchées de la Première Guerre mondiale, du grand incendie de Londres à la destruction de la bibliothèque d’Alexandrie, la jeune historienne va revivre d’extraordinaires événements. Alors qu’au sein de l’institut naissent des enjeux de pouvoir…

Samedi, bien reposée (je me suis endormie vers 23h30.. Vous remarquerez que j’ai été très raisonnable), il me restait à m’auto-persuader qu’il fallait que je termine également ce roman commencé dans la semaine. 

A l’inverse de la précédente, cette lecture-là a été une vraie torture! Vraie de vraie! J’avais vu pas mal de notes positives passer sur différents sites littéraires, et j’attendais beaucoup de ma découverte. 
Mais…. Promis, je vous faire un article demain pour vous en parler plus longuement.
J’ajoutais donc 156 pages à mon challenge.

C’était donc là ce fameux labyrinthe, dont nul ne s’échappait ? Une simple grotte ? Il suffisait d’attendre que leurs ennemis se soient éloignés pour sortir par la même issue ! Ils commençaient à se rassurer quand ils sentirent un violent courant d’air. Le sol trembla. Ils furent jeter à terre.

Samedi après-midi, histoire de vite me changer les idées après ma dernière lecture, j’ai attrapé une petite lecture jeunesse bien facile et sympa à lire. La mythologie est un sujet que j’aime beaucoup, et c’est ce qu’il me fallait pour passer à autre chose.
Le format étant écrit dans une police plus grande que l’édition d’origine (c’est la collection de livres pour enfants dyslexiques de l’édition Nathan), j’inscrivais 277 pages supplémentaires à mon tableau.

Perdue au cœur des Monts Jaunes, la princesse Nara tente d’échapper à l’Ogre. Elle ne sait pas que Phelan et Turi se sont élancés sur ses pas pour tenter de la sauver.

Eux ignorent que la princesse est sous le coup d’une terrible malédiction, depuis son enfance : quiconque lui apportera de l’aide la condamnera à une mort certaine… Or Phelan et Turi sont prêts à tout pour l’aider !

Samedi, en fin de journée, après avoir papoté avec deux de mes enfants, dîner, fait une broderie diamant pour ma fille (hystérique de licorne en ce moment), avoir lu l’histoire du soir des mes deux plus jeunes et quelques autres petites choses, j’ai entamé cette lecture-ci.
Plus complet et plus intéressant que le premier tome, j’ai passé une très chouette soirée avec ce livre.
235 pages s’ajoutaient à mon bilan.

Aujourd’hui, New York, la magie est presque éteinte. Les seules personnes qui ont une affinité pour la magie – les Mageus – vivent dans l’ombre, cachant qui elles sont. Tout Mageus qui entre dans Manhattan est piégé par le Brink, une barrière d’énergie sombre qui les limite à l’île. Traverser, c’est perdre leur pouvoir, et souvent leur vie.

Esta est une voleuse talentueuse, et elle a été élevée pour voler des artefacts magiques de l’ordre sinistre qui a créé le Brink. Avec sa capacité innée à manipuler le temps, Esta peut voler dans le passé la collecte de ces artefacts avant que l’Ordre réalise même qu’elle est là. Et toute la formation de Esta n’a qu’un but: se rendre en 1902 pour voler un livre ancien contenant les secrets de l’Ordre – et le Brink – avant que le Magicien ne puisse le détruire et condamner les Mageus à un avenir désespéré.

Mais le vieux New York est un monde dangereux gouverné par des bandes impitoyables et des sociétés secrètes, un monde où l’air brise avec la magie. Rien n’est comme il semble, y compris le Magicien lui-même. Et pour que Esta puisse sauver son avenir, elle devra peut-être trahir tout le monde dans le passé.

Hier matin, chéri m’a enfermée dans ma chambre, avec l’ordre de profiter du calme! Il ne fallait pas me le dire deux fois, et j’ai entamé cette lecture dont j’attendais beaucoup!
Je dois dire qu’il est à la hauteur de mes espérances! Magie, artefacts, voyages dans le temps et du coup un peu dans l’Histoire, c’est un vrai page-turner! Avant même de m’en être rendu compte, j’ai atteint puis dépassé la 1000ème page de mon week-end!
Ne l’ayant pas lâché en soirée, j’ai lu 400 pages de ce roman.

Lorsque leurs parents partent en croisière pendant plusieurs semaines, Kendra et Seth sont obligés d’aller passer leurs vacances chez leurs grands-parents paternels, qu’ils n’ont pratiquement jamais vu. D’ailleurs, peu de gens de leur famille les connaisse bien…

Bien que peu ravis d’être forcés à rester là-bas tandis que leurs parents partent s’amuser, le frère et la soeur commencent à changer d’opinion très rapidement. En effet, la propriété de leur grand-père, loin d’être une ferme banale, se révèle être l’un des cinq sanctuaires secrets recueillant toutes sortes de créatures magiques. Mais leur grand-père, aussi gardien du lieu, les a prévenus : les fées ne sont pas aussi gentilles qu’elles en ont l’air… Surtout quand la nuit de la Saint Jean approche… Or cette nuit-là, tout peut arriver.

C’est, pour l’instant, notre lecture du soir, avec mes deux plus jeunes louveteaux. Nous y rencontrons des fées, des sorcières et des invités très très mystérieux. 2 Chapitres m’ont permis de clôturer mon challenge avec 37 pages supplémentaires.

Un peu de calcul maintenant

59

+156

+ 277

+ 235

+ 400

+ 37

= 1164 pages

Objectif atteint!!

3 Comments

  1. Lyndona 13/08/2018 20 h 23 min

    Félicitations !
    J’ai hâte de lire ton avis sur St Mary =D

  2. lectureenfantparent 13/08/2018 16 h 06 min

    Bravo ! Tu as même largement dépassé les objectifs ! En plus avec des lectures qui t’ont plu (enfin presque toutes).

  3. Mickaéline 13/08/2018 12 h 21 min

    wahou je suis réellement admirative. Félicitation pour la réussite de ton week-end de lecture 😀 J’ai repéré deux ou trois titres. J’ai même eu du mal à retenir ma main, pour ne pas qu’elle clique sur Amazon pour commander tout de suite Ariane contre le Minotaure. La mythologie, c’est mon pêché mignon. 🙂 Bonne semaine à toi.

Donnez moi votre avis

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager :

WordPress:

J'aime chargement…
%d blogueurs aiment cette page :