L'heure du bilan

Bonjour les amis

Bonjour mes petits vacanciers!

Enfin, bon, pour moi, ca y est: à l’heure où je vous écris, je suis en vacances!! Et ça fait un bien fou!!

D’ailleurs, je compte bien me reposer. J’ai programmé plusieurs chroniques pour le mois, ainsi je ne vous abandonne pas hihi

Mon mois de juin aura été bien rempli: mon anniversaire qui m’a valu un week-end entier à la mer, les 18 ans de mon fils qui nous aura demandé de la préparation, les examens (et chez nous, ils étaient 4  à en avoir cette année… J’ai peur pour l’année prochaine!), les préparations de chroniques pour le mois de juillet (tenez-vous bien, je suis entièrement à jour!!), et enfin la liste de choses que j’espère faire en juillet (mais que je n’aurai pas le temps de faire…), et plein plein d’autres choses encore!

Ca ne m’a pas empêché de lire, et mettre d’ailleurs de mettre les bouchées doubles, histoire d’avoir plein de choses à vous faire lire pour les prochaines semaines !

Bref, voilà mon bilan de juin.

27

livres lus

8499

Pages tournées

26

livre ajoutés à la Pal

Ce qui fait donc un

– 1 à ma Pal!

Mes coups de coeur

Un très chouette début de série!

Une autre série qui débute très bien!

Un auteur que je ne connaissais pas encore

J'ai beaucoup aimé

Je suis déçue

Comme toujours, plusieurs livres me font bien envie!!! C’est pour ça que mon calendrier est là pour vous montrer touuuuuut ce que j’ai bien envie de lire ou de me procurer dans les prochaines semaines

J'ai regardé...

Mon mois de juin, malgré deux anniversaires (le mien et les 18 ans de mon fils), a été parsemé de nombreux films et séries!

J’ai terminé la saison de Westworld. C’est bien la première fois que je n’attends pas la version française!! Mais cette série est du plus haut intérêt, et l’intrigue est vraiment très bien construite. Maintenant qu’elle est terminée, il me reste plein d’interrogations et une énorme attente pour la saison 3, qui est prévue.

La servante écarlate a aussi déroulé la saison 2 presque jusqu’au bout. Plus puissante que la première, si c’est possible, elle m’a transporté de semaines en semaines! Là aussi, une saison 3 est annoncée, et je vais également l’attendre avec une grande impatience hihi

J’ai regardé la saison 2 de la série Victoria, Série historique sur la célèbre reine d’Angleterre, elle m’a plu au plus haut point. Le générique est une merveille, l’actrice jouant Victoria est absolument parfaite! Il me semble également avoir entendu parler d’une troisième saison pour cette série que je recommande.

J’ai entamé la saison 2 (encore une) de 13 reasons why. Elle est plus percutante que la première saison, qui m’avait pourtant déjà pas mal bousculé. Les protagonistes abordent un aspect plus insidieux du harcèlement, et j’apprécie particulièrement que cette série ait pu être le départ d’une ligne d’écoute pour les jeunes en détresse.

Pour les séries, c’est terminé. Avouez que c’est déjà pas mal, non?

Ensuite, j’ai aussi visionné quelques films.

Jurassic world était un film que j’attendais avec E-NOR-ME-MENT d’impatience. Je suis une fan de la première heure de Jurassic Park. A la maison, nous connaissons tout plein tout plein de répliques par coeur (que  nous nous amusons même à placer au bon moment dans n’importe quelle conversation) de la première trilogie. Pour marquer le coup, je suis allée tester le cinéma 4D. 

Ce film-ci reproduit, je trouve, la trame du Monde perdu de la première trilogie. Au lieu de créer un parc sur l’île, on rapatrie les animaux sur le continent. Bien que certaines scènes soient du déjà vu, d’autres sont très très bien construites. L’humour est là, l’aventure aussi, les risques énormes. En 4D, je les ai vraiment vécu hihi!! Je ne peux m’empêcher de penser qu’il y a aura un troisième volet.

Winchester, basé sur une histoire vraie, ne m’a pas procuré beaucoup de frissons. Par contre, j’ai été très intéressée par les reproductions de la maison originale, et je pense d’ailleurs que les prises de vues en hauteur de l’extérieur sont celles de la véritable maison. Un film pas mal à voir donc.

Red Sparrow… j’avais été mitraillée par les bandes-annonces. Histoire de ne pas mourir complètement inculte, je me suis décidée à le regarder. J’aurais préféré mourir inculte! Je n’y ai pas grand intérêt, si ce n’est celui, je suppose, de voir Jennifer Lawrence dans le plus simple appareil à plusieurs reprises.

Les indestructibles 2, dont je n’avais pas trop aimé le premier opus, m’a absolument convaincu. Beaucoup d’humour, de belles images et de jolis jeux de mots

Je ne suis pas un homme facile est un film à voir. Les réalisateurs ont mis en lumière beaucoup de stéréotypes qui tournent autour du monde féminin d’une manière absolument irrésistible. Inverser les rôles dans la société permet de réaliser le choc des sexes

Je vous ai retrouvé pour d'agréables rendez-vous

Top ten tuesday #49: Les révélations de l’année sont…

Bonjour bonjour! Il y avait un moment que je n’avais plus participé à ce rendez-vous littéraire. Pas l’envie peut-être, ou bien parce que les thèmes ne me parlaient pas plus que ça… Mais cette semaine, c’est un thème qui me tient très très à coeur, puisque Frogzine nous propose de présenter nos révélations de l’année 2018! Et là, j’en ai quelques-uns à vous présenter! < p style= »text-align: center; »>Je joins le lien de mes chroniques, pour que vous puissiez comprendre pourquoi je les ai choisi. Londres, 31 décembre 1999, une soirée de réveillon ultra chic. Gothique jusqu’au bout des ongles et armée d’un sens de la répartie hors norme, Hanna donne un coup de main à sa mère, traiteur. Aux antipodes, Richard, impeccable dans son costume cravate, est un New-Yorkais aisé que son père destine à Wall Street. Hanna le désarçonne autant qu’elle le séduit. Il n’a jamais rencontré une fille comme elle. 12 mai 2012. Hanna et Richard ne se sont plus adressé la parole depuis des années. Elle est pourtant là, à New York, pour lui révéler un secret explosif. Une minute d’attraction de Carrie ELKS La pièce empeste les oeufs pourris. L’air est lourd de la fumée des tirs. Tout le monde est transpercé de balles, sauf moi. Je n’ai même pas le moindre bleu. Stockholm, sa banlieue chic. Dans la salle de classe d’un lycée huppé, cinq personnes gisent sur le sol, perforées de balles. Debout au milieu d’elles, Maja Norberg, dix-huit ans à peine, élève modèle et fille de bonne famille. Son petit copain, le fils de la plus grosse fortune de Suède, et sa meilleure amie, une jolie blonde soucieuse de la paix dans le monde, figurent parmi les victimes, ainsi que Samir, brillant fils d’immigrés décidé à s’affranchir de sa condition. Neuf mois plus tard, après un battage médiatique qui a dépassé les frontières suédoises, le procès se tient. Mais qui est Maja ? Qu’a-t-elle fait, et pourquoi ? Nerveux comme un thriller, Rien de plus grand radiographie, dans une société au bord de l’implosion, les hypocrisies des classes dirigeantes et l’extrême violence qui ressurgit sur leurs enfants. Déjà best-seller en Suède, ce portrait dérangeant et empathique d’une génération est en cours de publication dans 28 pays. Netflix vient d’en acheter les droits pour l’adapter en série. Rien de plus grand de Manuel Persson GIOLITO Mensonges ou secrets ? Manipulation ou vérité ? Sang famille Dans la veine des meilleurs suspenses de Michel Bussi. « Tel un soleil brutal, la lumière du phare des Enchaînés inonde la pièce. Une seconde à peine. Puis l’obscurité reprend le dessus, simplement percée du halo des lampes torches. Je vais mourir ici. C’est une certitude. Une seule question me hante, la dernière : jusqu’où sont-ils prêts à aller pour me faire avouer ? A fouiller ma mémoire, comme s’ils pouvaient en arracher les souvenirs qu’ils convoitent ? Tout est allé si vite, à peine quatre jours. Je n’étais alors qu’un adolescent parmi d’autres. Un orphelin. C’est du moins ce qu’on avait toujours voulu me faire croire… » Sang famille de Michel BUSSI Une île où tout semblait possible….. La Havane, 1947. Patricio débarque à Cuba après avoir quitté la misère de son Espagne natale. Débrouillard, le garçon trouve très vite ses marques dans ce monde luxuriant de couleurs et de sons. Après avoir été cireur de chaussures puis vendeur de billets de tombola, le voilà homme à tout faire à El Encanto, prestigieuse enseigne de la ville, qui rivalise avec les grands magasins parisiens. Patricio apprend vite, il gravit les échelons. D’autant qu’il veut éblouir la mystérieuse Gloria, la plus belle femme de l’île, et sans doute aussi la plus inaccessible puisqu’elle est mariée au chef de la mafia…..Pour l’arracher des griffes de son ogre d’époux, l’intrépide Patricio sera prêt à tout. Dans le monde rayonnant et bigarré de Cuba avant la révolution – son insouciance de façade, son exubérance, mais aussi son impitoyable criminalité – Une grande histoire d’amour, de choix, et surtout de courage. Au rendez-vous des élégantes de Susana LOPEZ RUBIO Aujourd’hui, New York, la magie est presque éteinte. Les seules personnes qui ont une affinité pour la magie – les Mageus – vivent dans l’ombre, cachant qui elles sont. Tout Mageus qui entre dans Manhattan est piégé par le Brink, une barrière d’énergie sombre qui les limite à l’île. Traverser, c’est perdre leur pouvoir, et souvent leur vie. Esta est une voleuse talentueuse, et elle a été élevée pour voler des artefacts magiques de l’ordre sinistre qui a créé le Brink. Avec sa capacité innée à manipuler le temps, Esta peut voler dans le passé la collecte de ces artefacts avant que l’Ordre réalise même qu’elle est là. Et toute la formation de Esta n’a qu’un but: se rendre en 1902 pour voler un livre ancien contenant les secrets de l’Ordre – et le Brink – avant que le Magicien ne puisse le détruire et condamner les Mageus à un avenir désespéré. Mais le vieux New York est un monde dangereux gouverné par des bandes impitoyables et des sociétés secrètes, un monde où l’air brise avec la magie. Rien n’est comme il semble, y compris le Magicien lui-même. Et pour que Esta puisse sauver son avenir, elle devra peut-être trahir tout le monde dans le passé. Le dernier magicien tome 1: Ars Arcana – Lisa MAXWELL Jessie, Isa, Olivier, Jacinthe, Laney et leurs parents étaient rassemblés dans le salon. Les animaux le chien Franz, le chat George Washington, le lapin Paganini faisaient la sieste sur le tapis. Vous voulez d-abord la bonne ou la mauvaise nouvelle ? Les cinq enfants levèrent des regards anxieux. La bonne ! répondirent Isa et Laney. Non, la mauvaise ! protestèrent Jessie, Oliver et Jacinthe. Vous voulez connaître la suite de la première aventure de la famille Vanderbeeker ? C-est tout simple : ouvrez ce roman à la première page… Les Vanderbeeker tome 1: On reste ici! de Karina YAN GLASER Munich, juillet 1945. Un garçon erre parmi les décombres… Qui est-il ? Quel âge a-t-il ? D’où vient-il ? Il n’en sait rien. Il a oublié jusqu’à son nom. Les Alliés le baptisent « Josh » et l’envoient dans un orphelinat où Ida, directrice dévouée, et Wally, jeune soldat noir américain en butte au racisme de ses supérieurs, vont l’aider à lever le voile de son amnésie. Dans une Europe libérée mais toujours à feu et à sang, Josh et les nombreux autres orphelins de la guerre devront panser leurs blessures tout en empruntant le douloureux chemin des migrants. Si ces adolescents sont des survivants, ils sont avant tout vivants, animés d’un espoir farouche et d’une intense rage de vivre. Un roman saisissant qui éclaire un pan méconnu de l’après- Seconde Guerre mondiale et les drames liés au programme eugéniste des nazis, le Lebensborn. Orphelins 88 de Sarah COHEN-SCALI Ne restez pas dans le noir Au cours d’une éclipse totale de soleil, un jeune couple voit sa vie bouleversée : témoin d’un viol, Laura et Kit ont décidé de témoigner. Quitte à mentir par omission pour être sûrs que l’agresseur de Beth finira en prison. Mais Beth, rejetée par tous, s’est peu à peu immiscée dans leur existence. Et son agresseur, depuis quinze ans, crie vengeance. Terrifiés, Laura et Kit ont déménagé, changé de nom. Aujourd’hui, Laura est enceinte de jumeaux. Quand Kit, en bon chasseur d’éclipse, s’absente pour les îles Féroé, elle sombre dans l’angoisse. Elle sait qu’elle a eu raison de témoigner au procès. Mais elle n’est pas la seule à avoir menti. Quelque chose lui a échappé. Une chose qu’elle n’aurait jamais pu deviner et qui, aujourd’hui, menace de tout faire s’effondrer. Classé parmi les dix meilleures ventes de l’année en Angleterre, Par omission explore avec une extrême finesse les limites auxquelles nous sommes prêts pour protéger nos mensonges. En jouant habilement des nuances, Erin Kelly oppose la parole d’un homme et d’une femme sur le point de devenir parents, obsédés par la perfection, la justice et la transparence. Elle met en évidence cette zone floue, faite de lâchetés et de renoncements, où se faufilent les criminels et où se distille le poison. Par omission d’Erin KELLY Se réveiller sans rien savoir des dernières heures écoulées, un fardeau que Jane supporte depuis ses onze ans. L’année où elle a été enlevée. Brillante étudiante de 19 ans aux yeux de tous, la jeune fille souffre pourtant de « fugues temporelles », crises proches du somnambulisme dont elle ne garde aucun souvenir. Comme chaque année, Jane passe l’été au bord du lac Mendota dans le chalet familial. Obligée de se rendre à Chicago pour son travail, sa mère la laisse en compagnie de son beau-père, Richard, qu’elle adore. Mais le lendemain matin, Jane se réveille les mains ensanglantées. Près d’elle gît Richard égorgé. Et Jane le sait, elle a tout de la coupable idéale….. A fleur de peau de James BARNABY Entre Noël et le jour de l’An. Une jeune fille est renversée sous les yeux de Kendall et Max. Choqués, ils se réfugient dans un café, se sentant coupables de n’être pas intervenus. Là, la serveuse leur lance un défi : elle leur demande de faire sept bonnes actions désintéressées d’ici le 31 à minuit au lieu de se plaindre. C’est ainsi qu’ils se retrouvent chaque jour à parcourir la ville de New York où ils tentent d’aider sept inconnu-e-s…parfois adorables, d’autres fois à peine aimables. Mais ils tiennent bon et apprennent eux aussi à se connaître Ensemble à minuit de Jennifer CASTLE Et vous, quel est votre top ten? Articles similaires

Lire plus »

Notre week-end à mille: Qu’est-ce que ça a donné?

Hello les copains! Notre premier week-end a mille de l’année 2019 vient de se dérouler. Si vous vous rappelez, je vous avais dit que je le faisais cette fois avec deux de mes enfants. Fanny (13 ans) et moi nous étions fixé 1000 pages comme objectif. Nathan, presque 9 ans, qui ne lit pas énormément d’habitude, s’était choisi un objectif différent: lire 60 pages sur le week-end. Comment nous en sommes-nous sortis? Vendredi 16 février – 19h 19h pile! Nous avons expédié le repas, les tâches ménagères et les tâches. Nous sommes en pyjama, notre livre respectif à la main! Fanny démarre son week-end avec Bleu espoir, de Cathy Cassidy. Une auteure que nous aimons beaucoup, toutes les deux. Nathan a arrêté son choix sur le premier tome des Royaumes de feu. Les dragons, il adore! J’ai décidé de prendre quelque chose d’un peu plus sombre, histoire de varier les plaisirs. Mais je voulais d’abord terminer un livre commencé la veille, qui m’avait tenu en haleine et dont il me restait 25 pages à lire. Bien installés avec des plaids, nous avons lu respectivement 177 pages pour Fanny, 20 pages pour Nathan et 196 pages pour moi. Samedi 17 février Samedi, a peine les yeux ouverts, Fanny et moi décidons de flemmarder un peu dans nos lits avec notre lecture en cours! Nathan nous rejoint peu après avec son propre roman. Coincé entre nous deux, il a bien chaud, est bien installé, et dans les meilleures dispositions pour lire 28 pages. Fanny termine très rapidement Bleu espoir, qui lui plait beaucoup. Elle enclenche la suite du programme avec le second tome des Chevaliers des Gringoles. Quant à moi, je termine également rapidement Sunshine qui me donne très envie de lire les 2 autres tomes très bientôt, heureusement dans ma pal.     A l’heure du repas du midi, le bilan de nos lectures depuis la veille au soir est de: 48 pages pour Nathan 311 pages pour Fanny 399 pages pour moi Après s’est étirés, avoir mangé, étudié pour Fanny, travaillé son écriture pour Nathan et fait du classement pour moi, nous voilà repartis pour notre challenge. Nathan, encouragé par son papa, qui s’est installé lui aussi pour lire durant l’après-midi, reprend son livre et en dévore 57 pages! Papa, lui, a terminé l’épouvanteur tome 22 (77 pages) et entamé le tome 12 dans la foulée! (125 pages)!! Un beau moment de tranquillité partagé qui m’a énormément plu! Fanny termine assez rapidement les Chevaliers, qu’elle trouve drôle et dont elle voudrait déjà pouvoir lire la suite. De mon côté, j’avais ouvert l’Architective en fin de matinée, qui m’a emporté totalement!! Un Da Vinci version jeunesse que j’ai vraiment vraiment apprécié! En soirée, Fanny se lance dans sa troisième lecture: le premier tome d’Ulysse Moore, qu’elle termine en fin de soirée! J’attendais le retour de Petit Thomas qui revenait des Classes de Neige. Et donc, les idées en ébullition, je me suis occupée autrement jusqu’à son retour. Ouf, il était enfin là!!  Après maints câlins et narrations du voyage, nous le mettons au lit, et j’entame ma troisième lecture: le tome 4 des Royaumes de Feu, dont je lirai une centaine de pages avant d’aller dans les bras de Morphée.   Bilan à cette heure: Nathan: 105 pages Papa-Chéri: 202 pages Fanny: 674 pages Moi: 734 pages <h2>Dimanche 18 février</h2> <p>Dimanche matin.. chéri prépare, à Fanny et à moi, un petit déjeuner au lit, histoire qu’on soit nourries pour notre challenge!   Fanny débute sa journée avec une lecture d’un style différent. C’est son papa qui a choisi pour elle hihi. Elle le termine en début d’après-midi. Elle embraye aussitôt avec le dernier livre dont elle a besoin pour atteindre les 1000 pages: Ulysse Moore tome 2. Il lui reste 80 pages à lire pourcela… Elle en lira 81… Elle atteint donc en fin d’après-midi 1001 pages!!! C’était le premier week-end pour lequel elle s’était fixée cette barre, et elle a réussi!! Elle est félicitée par tout le monde!! Nathan avait atteint la veille l’objectif qu’il s’était fixé, et l’a même dépassé!! Il est à son tour félicité d’avoir tenu bon! Pour ma part, vers 15h, je termine Les Royaumes de feu, et je boucle à mon tour mon week-end à mille pages. Pour le plaisir, j’ouvre le dernier livre que j’avais prévu de lire, et je le quitte vers 22h, après 194 pages.   Au final, nous avons tous les trois atteint nos objectifs, et les avons même dépassé! Nathan : 105/60 prévues Fanny: 1001/1000 prévues Moi: 1191/1000 prévues < p style= »text-align: center; »>Chéri: 202 pages/0 prévues Articles similaires

Lire plus »

La minute point de croix #5

C’est la minute point de croix! A côté de ma toute grande passion qui est la lecture, j’aime m’occuper les mains en créant diverses choses au point de croix. Aujourd’hui je vous en parle un peu plus longuement Hello! Ca y est, nous sommes vendredi!! J’ai bien l’intention de cocooner ce week-end! Et vous? La semaine a été bien bien occupée, entre le concours de chroniques, un anniversaire et la Foire du livre! J’ai quand même eu le temps de travailler un petit peu sur l’une de mes toiles. J’avoue être faible, et ne pas respecter mon programme, histoire de n’en laisser aucune sur le bas côté.  Ce n’est pas grave, je me rattraperai plus tard sur les autres. Bref, j’ai travaillé sur mon Jingle Bells. Les couleurs me plaisent vraiment beaucoup, et le travail, même si avec cette créatrice, est toujours conséquent, je ne m’en lasse. Du coup, j’ai brodé la petite choriste, ainsi que les notes de musique et les flocons de neige qui entoure les deux chanteurs, avant de m’attaquer au tour.  Articles similaires

Lire plus »

Premier week-end à 1000 de 2019: C’est partiiiiii

Bonjour les bookaddicts! LiliBouquine nous offert un nouveau programme pour  nous laisser aller à notre passion!! Et ça commence… Ce week-end! C’est le premier week-end à 1000 de l’année 2019, et j’ai bien l’intention d’y participer! Je me suis prévue de jolies lectures aux petits oignons. De quoi me faire plaisir, tout en faisant diminuer ma Pal. Si j’ai décidé de tenter de dépasser un peu les 1000 pages, deux de mes louveteaux ont décidé de relever leurs propres objectifs également. Petit Nathan, bientôt 9 ans, et lisant peu, a décidé de lire 60 pages sur le week-end. Il a prévu de découvrir le premier tome des Royaumes de feu! Ma fille, Fanny, 12 ans, qui lit beaucoup plus, a bien envie de relever le défi des 1000 pages. Pour cela, elle a prévu de piocher dans mes bibliothèques hihi Tout s’organise bien, donc, et je vous montre les bijoux que j’ai choisi de lire ce week-end.  Comète, capturé par son clan, se retrouve prisonnier dans le sombre et rocheux royaume de Nuit. Il découvre avec consternation le comportement odieux des Ailes de Nuit, ainsi que leurs plans sinistres concernant le royaume de Pluie. Comète doit prévenir ses amis, les autres Dragonnets du Destin. Mais comment jouer les héros quand on est froussard et isolé sur une île volcanique ? Le sort de deux royaumes est entre ses griffes ! Armand, 15 ans, est architective, tout comme son père. Imaginez : vous entrez dans un bâtiment et, en retenant votre respiration, vous avez accès à son âme, à toute sa mémoire, à ses souvenirs et à ses blessures, à ses pièces cachées et à ses moindres secrets. Les murs ont des oreilles, les murs se souviennent, et ils racontent leur histoire à ceux qui savent écouter… Entre deux enquêtes pour le compte de son père, architective lui aussi, Armand essaie de mener la vie normale d’un adolescent parisien de 15 ans qui entre au lycée… J’entends un murmure dans la nuit. Très distinctement. Tout près de mon oreille. Un rire d’enfant. Jamais un éclat de rire ne m’a paru aussi angoissant. Alors que j’allais m’endormir, une voix m’a chuchoté : « Fais de beaux rêves. » Peu après son seizième anniversaire, Sunshine déménage avec sa mère à Ridgemont, dans l’état de Washington. Pour elle, rien n’est plus effrayant que cette ville, pleine de brouillard sous un ciel gris, même en été. Rien… Sauf peut-être leur nouvelle maison. Il y fait toujours froid, et il s’y passe des choses franchement bizarres. Sunshine ne croyait pas aux fantômes. Jusqu’à maintenant. PARIS ! En déchiffrant les lettres qui annoncent son entrée dans la capitale, Juliette sent son cœur se gonfler de rêves et d’espérance. Après quinze ans passés dans l’atelier de son père, canut à la Croix Rousse, la jeune Lyonnaise accède enfin à la vie brillante et tumultueuse de la capitale. Employée à l’Elégance parisienne, le grand magasin d’Emile Bauvincard, Juliette se révèle bientôt meilleure pour créer des robes que pour les vendre… Lancée dans la haute société du Second Empire, au service de femmes exigeantes qu’elle entend sublimer par ses modèles, la jeune styliste assiste à la naissance de la Haute Couture. Mais le monde de la mode a ses règles, et ses pièges… Loin des siens, séparée de celui qu’elle aime, Juliette trouvera-t-elle le courage et l’audace nécessaires pour accrocher son nom au firmament des étoiles parisiennes ? Si j’arrive à terminer mon objectif, je ferai un week-end à 1336 pages. J’ai hâte de m’y mettre! Et vous, y participez-vous? Qu’avez-vous prévu de lire? N’hésitez pas à me laisser un commentaire avec le lien de votre article, j’irai vous visiter avec grand plaisir! Articles similaires

Lire plus »

Masse critique Babélio: Le non-fiction, ça déchire!

Hello les fripouilles!! C’est déjà la seconde masse critique de l’année, chez Babélio! Une masse critique immmmmmmense, d’ailleurs!! Décidément, ils aiment faire les choses en grand! Le thème de ce nouvel événement est le non-fiction. J’y ai trouvé mon bonheur! « Je m’appelle Éric Normandin, mais en 1995 j’ai décidé de me faire connaître sous le nom de Messmer, en hommage à l’un des plus célèbres pionniers de la science de l’hypnose. Je suis né en 1971 et j’ai grandi à Saint-Césaire, une petite ville du Québec, dans une famille plus atypique qu’on pourrait le croire. Quarante-sept ans plus tard, je parcours la planète en exerçant le métier de fascinateur. Je crois au pouvoir de l’esprit. Grâce à lui, j’ai réalisé ce que j’ai longtemps cru impossible : faire découvrir l’hypnose au public, tout en le divertissant. Lorsque j’ai enfin écouté et apprivoisé – en pleine conscience – la puissance de l’esprit, j’ai su, après bien des détours et des déconvenues, prendre les meilleures décisions pour réaliser mes rêves… Puisse mon livre vous aider à réaliser les vôtres. Je suis Messmer et voici mon histoire. » Des ventes éblouissantes, des musiques iconiques, des récompenses prestigieuses. De Mick Jagger à Beyoncé en passant par David Bowie : ils ont tous voulu chanter auprès de celle qui incarne bien plus qu’une chanteuse : un symbole.Normal ; à 78 ans ; « la reine du rock’n’roll » n’a jamais rien perdu de son énergie légendaire. Celle-là même qui a fait de chacune de ses apparitions et tournées des moments mythiques.Elle s’est surtout illustrée comme une femme résiliente et combative, revenue sur le devant de la scène seule, et pourtant plus forte que jamais. Aujourd’hui, dans cette autobiographie définitive, elle nous dit tout.Sur ses 60 ans de carrière musicale, sa relation destructrice avec le tristement célèbre Ike Turner. Sur son équilibre avec Erwin Bach, épousé en 2013. Sur ses rencontres, ses passions, les secrets de sa détermination.L’icône de Private Dancer nous livre une autobiographie à l’égal de sa voix et de sa vie : Spectaculaire et vraie. Game of Thrones : un roman-fleuve, une série télévisée haletante, et surtout… un succès planétaire. Derrière la fresque cruelle et fantastique imaginée par George R.R. Martin et enrichie par les scénaristes, se cachent de multiples références à notre histoire. De l’Antiquité à la Seconde Guerre mondiale, le passé est source d’inspiration inépuisable de la saga. Aviez-vous remarqué que le Titan de Braavos ressemblait étrangement au colosse de Rhodes ? la bataille de la Néra, au siège de Constantinople ? Saviez-vous que Cersei Lannister tenait de Catherine de Médicis ? Lieux, événements, personnages, Cédric Delaunay scrute ici avec sagacité clins d’oeil implicites et explicites.Véritable vade-mecum de l’univers Game of Thrones, cet ouvrage richement illustré est une invitation à plonger dans les pages les plus tumultueuses de notre histoire. Quelle meilleure manière d’aborder la vie d’un jeune zèbre que la forme d’un conte illustré pour enfants ? L’auteure raconte l’enfance et la croissance parfois difficiles d’une enfant confrontée à sa différence : elle se voit « âne » et c’est un chemin initiatique qui lui fera comprendre qu’elle est un « zèbre », autrement dit un « haut potentiel » ou une « surdouée ».De nature hyperesthésique, les zèbres sont toujours hypersensibles et ont énormément de difficultés à gérer leurs émotions: sentiment de rejet, manque de confiance en soi, besoin de reconnaissance et de justice exacerbé, etc. entraînant l’échec scolaire, une incapacité de sociabilisation, voire même des somatisations.Ce livre aborde chaque émotion et passage de la vie de zèbre sous forme de conte avec douceur et du point de vue d’un zèbre. Il guide l’enfant vers sa reconnaissance en tant que haut potentiel afin de faire de sa différence une force. Rawa-Ruska, 1942 : les nazis ouvrent en Pologne un camp disciplinaire destiné aux prisonniers de guerre français récidivistes de l’évasion. Sousalimentés, sans eau – un seul robinet pour douze mille hommes -, dévorés par la vermine, livrés à la cruauté de leurs gardiens, les évadés repris doivent dépierrer des ballasts, raser des cimetières, assister, impuissants, au génocide du peuple juif dans les camps d’extermination voisins. L’enfer du camp de la goutte d’eau ne viendra pas à bout des Français. Malgré les exécutions, l’épuisement, les poux et la dysenterie, les prisonniers de Rawa-Ruska ne courbent pas la tête. Ils enterrent dignement leurs morts, honorent avec panache le 14 juillet, affrontent sans peur les mitrailleuses. Mais surtout, de ce camp d’où nul n’aurait dû sortir, ils continuent à monter les plus spectaculaires évasions de la Seconde Guerre mondiale!… Imaginez une jeune femme sur une route du Nord. Derrière elle, les montagnes de la Nouvelle-Angleterre et quelques tracas de la vie quotidienne : une rupture, des problèmes d’argent, et maintenant une sortie de route…Un voisin lui demande si elle a besoin d’aide. La jeune fille refuse, elle a déjà appelé les secours. Saisi d’un doute, il prévient la police qui arrive sept minutes plus tard : la voiture est toujours là mais la conductrice, elle, s’est volatilisée.Elle s’appelait Maura Murray ; elle avait 21 ans. On ne la reverra plus jamais. De cette énigme absolue, impénétrable et ordinaire, James Renner va remonter cent pistes, recueillir des témoignages, échafauder des plans, jusqu’à l’obsession… La couche est pleine ! Entre les nuits blanches, les kilos en trop, les heures passées chez le pédiatres et le baby blues : il est où le bonheur d’etre mère ??!!!  – Un livre à offrir à tous les nouveaux parents ! – L’expérience parentale racontée et illustrée avec humour – C’est que du bonheur… pas tous les jours !!Madeleine de Place est une maman trentenaire comblée… mais lucide !  Aidée par les dessins d’Alexandre Varga, cette jeune maman revient sur l’expérience la plus surprenante de toute une vie : la maternité !  Nuits blanches, couches qui débordent, salles d’attente à répétition, baby blues, déploiement et rangement de la poussette dernier cri, supplice des biberons… le quotidien d’une jeune mère ressemble souvent – avouons-le – à un chemin de croix !  Au-delà du bonheur d’enfanter, que dire de l’impact de l’arrivée de bébé sur la vie sociale, la vie de couple ou les finances… Sans parler du combat menée par chaque « mum » pour retrouver sa ligne d’avant bébé !!  Un livre témoignage à mourir de rire, garanti 100% vécu !  Et vous, sur quoi avez-vous craqué? Articles similaires

Lire plus »

Ils lisent – Ils chroniquent: On remet ça!

Bonjour tout le monde! L’année dernière, sur ce site, s’était déroulé le premier concours de chroniques d’élèves du secondaire.  C’était par ici Une classe entière avait participé. En partenariat avec l’édition Casterman, ces adolescents avaient eu l’occasion de lire le premier tome de la série l’Archipel, de Bertrand Puard. Concours qui avait fait de nombreux heureux, puisque trois prix différents étaient décernés: La plus belle chronique du point de vue de l’édition La plus belle chronique du point de vue de l’auteur Et la chronique ayant remporté le plus de suffrages, grâce au système de votes présent sur mon site Ils avaient été bien gâtés, et c’était grâce à vous! Cette année, on remet ça! Le second tome de la trilogie de l’Archipel fait l’objet de ce second concours de chroniques! Les modalités sont toujours les mêmes: Les chroniques vous sont présentées. Et c’est en votre âme et conscience que vous pouvez voter pour l’un ou l’autre de ces écrits. A vos claviers, et que le meilleur gagne! J’ai été très étonné d’avoir trouvé le 2ème tome d’Archipel non seulement plus agréable à lire que le 1er, mais aussi encore plus passionnant. A part un petit fléchissement dans l’action lors de l’épisode sur l’île, c’est avec plaisir que j’ai retrouvé les protagonistes de cette histoire qui tient le lecteur en haleine. Une année après ma lecture du tome 1, je n’ai eu aucun mal à reprendre le fil de ce récit dont j’attends maintenant la conclusion avec impatience. Je suppose que l’auteur a eu l’occasion de visiter les lieux où se déroulent les aventures car ses descriptions sont très réalistes : on s’y croirait. Merci à l’auteur et à l’éditeur qui nous ont offert ce bon moment de lecture. Ma  phrase préférée du LIVRE :« Chacun  aura son rôle à jouer dans les dernières heures » . <h5>Florian R.</h5> <blockquote><p>* Par rapport au tome 1 : J’ai trouvé le tome 2 de l’archipel mieux que le tome 1 ; tout s’enchaine plus vite, le lecteur connaît mieux les personnages (j’apprécie particulièrement les livres où de nouveaux personnages n’apparaissent pas dans chaque tomes), le fait que des personnages d’apparence anodine puissent prendre de l’importance où agir sur l’histoire (Isabella de Fontés Perreira, le médecin à la fin du livre), le fait que l’on suive l’histoire depuis le point de vue de différents personnages mais surtout, j’ai adoré le deuxième tome grâce au révélations comme l’identité d’Aliocha, le moine de Porquerolles où même le lien de parenté entre Anton Pavlovitch et Marc-Antoine ( même s’il était un peu prévisible). Par rapport aux autres livres : C’est un livre que je recommande à tout le monde d’abord car il est plus facile que quantité d’autre livres à lire tout en restant assez complexe et précis, ensuite car tout ce qu’il se passe dans le livre est plausible (bien que difficilement réalisable…), on ne retrouve pas un cadre spatio-temporel dans toutes les histoires ! De plus, j’adore réfléchir aux énigmes en même temps que les personnages du livres, ce qui n’est que rarement possible (si on pouvait avoir plus d’informations quant aux énigmes, ce serait parfait !!!). En résumé : Très bon livre de par ses personnages, ses révélations (bien qu’un peu prévisible), son intrigue et sa précision. Cependant, un peu plus d’informations pour essayer de résoudre les énigmes avant les personnages. J’attends impatiemment a sortie du troisième tome en espérant ne pas attendre trop longtemps. P.S. : Pourriez-vous prévenir nos professeurs de français à la sortie du troisième tome ? D’avance merci !!! William M. En lisant ce livre j’ai ressenti une grande sensation qui m’a permis de m’y plonger et de m’imaginer vivre l’histoire avec les personnages. Une profonde entente s’installe de plus en plus entre Sacha et Yann et même si leurs caractères sont différents, ils sont complémentaires. Les deux sosies ont énormément mûri depuis le premier tome, ce qui enrichit la complexité de l’histoire. Nouria, elle, tient maintenant une place assez importante. Elle avait été un peu oubliée dans le premier tome, mais en apprenant la raison pour laquelle elle veut voir tomber Pavlovitch, cela lui donne, dans le second tome, un coté plus sombre et plus décidé. Marc Antoine qui n’était pas beaucoup présent dans la première partie sauf pour échanger les deux sosies, l’est beaucoup plus ici, j’ai trouvé son rôle assez plaisant, mais par contre la répétition de son surnom: « obèse » m’a beaucoup déplu, je l’ai trouvé trop répétitive. Anton Pavlovitch lui est resté égal à lui même. Il est manipulateur, ne recule devant rien, et il est prêt à tout pour obtenir ce qu’il veut. Il est certes détestable, mais c’est le vrai méchant dans l’histoire, comme on les aime.Au final, j’ai préféré le tome 2 au tome 1, il est beaucoup plus complexe et réfléchi. J’ai trouvé cette histoire fascinante car même si les faits sont difficiles à imaginer, tout cela pourrait être une histoire vraie. J’attends avec plaisir la sortie du troisième volume. Sarah G. J’ai vraiment adoré ce livre .Je trouve qu’il est vraiment cool, on est vite pris dans l’histoire. Au départ je dois avouer que j’étais un peu perdue car j’ai lu le premier volume d’Archipel avant même qu’il ne soit sorti en librairie et ça doit faire plus d’un an). Du coup au départ, je dois avouer avoir été larguée avec tous ces noms de personnages, mais j’ai relu un résumé du premier tome pour m’en souvenir et  ensuite ça a été tout seul. Ce que je préfère dans ce tome 2, c’est que l’histoire s’enrichit de nombreux détails et que les événement s’enchainent à un rythme très soutenu. J’ai surtout apprécié le début, car il était à la fois dur et surprenant, très direct. Je me souviens de ma tête quand j’ai lu la première page, ça parlait d’un animal mort sur lequel l’auteur nous donne plein de détails sur les circonstances de sa mort, de son sang et tout le reste … je dois dire que ce moment était à la fois choquant et excitant car c’est ce genre de passage qui fait que l’on plonge directement dans l’histoire. Le récit s’arrête sur du suspense, un cliffhanger, ce qui fait que ça nous intrigue et nous donne envie d’en savoir plus.  Du coup, je dois dire que c’est avec grande impatience que j’attends le tome 3 de l’Archipel.  Emilie P. Malgré mes réticences en début de lecture à cause de scène de la bête égorgée, je me suis vite rendu compte que ce récit était passionnant et je ne saurais vous dire le nombre de page que j’ai lu par jour : c’est incroyable!Je trouve que ce livre est plaisant à lire et pour avoir lu le premier tome, le deuxième est tout aussi bien et c’est génial qu’il y ait encore une suite. Même si la fin est un peu triste, l’histoire reste incroyablement passionnante et pleine de suspense. Je conseille cetitre à tous les amateurs d’intrigues bien ficelées. Je trouve que ce livre mérite d’avoir beaucoup de succès. Marine D. Votes clôturés Articles similaires

Lire plus »

J'ai déjà prévu de lire beaucoup de belles choses en juin!

Et vous, quel est votre bilan?

2 commentaires

Donnez moi votre avis

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager :

WordPress:

J'aime chargement…
%d blogueurs aiment cette page :