Edition: Nathan jeunesse

Nombre de pages: 365 pages

0 %
Résumé: Gary est parvenu à embarquer clandestinement sur Deucalion, et rien ne l’a préparé à ce qu’il découvre : une véritable ville s’est recréée dans le ventre de la navette spatiale, abritant des centaines d’Oubliés. Mais ces Oubliés vivent coupés de la partie haute de la navette, occupée par les Invisibles à qui ils servent de main d’œuvre. La révolte gronde, enflammée par une mystérieuse Voix venue des étoiles. Comment Gary peut-il réussir à retrouver sa mère s’il n’a pas accès au monde des Invisibles ? Passager clandestin, il doit également se cacher des inquiétantes Ombres. Heureusement, de vieux amis sillonnent le Marché rouge – mais aussi de vieux ennemis…

Merci à l’édition Nathan pour ce voyage spatial 

Mon avis:Gary a réussi à embarquer sur le vaisseau qui s’en va dans l’espace, vers une destination qu’il espère viable. Il a surtout pour but de retrouver sa mère, qu’il pense à bord.

Il va tomber dans une petit microcosme qui a eu le temps de se créer depuis le début de la construction du vaisseau. Chaque Oublié à une place bien précise et les Invisibles ont mis au point des sentinelles pour les surveiller.

Comment dès lors découvrir les secrets qui les maintient loin des Oubliés ?

Le premier tome m’avait assez plu. Gary est un personnage attachant, et nombre de ses amis le sont aussi. Il y avait des mystères à élucider et surtout une impression de course contre la montre qui donnait une bonne énergie à l’ensemble du roman.

Gary Cook tome 1: Le pont des oubliés d’Antoine JAUNIN et Antoine QUIROT

Dans ce second tome, on retrouve les mêmes ingrédients. Ceux qui ont pu embarquer ne se retrouvent pas tous au même endroit. Il s’agit pour certains de se trouver une place dans cette petite société, quand d’autres doivent affronter des épreuves absolument énormes.

Gary n’a pas changé d’idée, il veut retrouver sa mère. Bien que le déroulement de sa recherche ait l’air vraiment compromis par la surveillance dont les Oubliés font l’objet. Ces Ombres sont des êtres très particuliers fait à première vue de métal. Et plusieurs courses poursuites dans les méandres de la place centrale donnent un bon coup d’adrénaline pour ceux qui suivent les pas du jeune homme.

Les ombres m’ont beaucoup intrigué, dès le début du livre. Elles sont mystérieuses, on entend parler de rumeurs les concernant, et elles sèment la peur partout où elles passent. Je dois dire qu’elles sont bien conçues et qu’on peut tout à fait les visualiser.

Le Marché Rouge, lieu de rencontres de tous les voyageurs qui font partie du monde que Gary connaît, est cosmopolite à souhait. Un mélange de bazar oriental et de festival de food-trucks. Un lieu où des centaines de personnes se croisent, se rencontrent, font des échanges, échafaudent des plans… De quoi donner naissance à une multitude de situations. Les auteurs, d’ailleurs, s’en servent beaucoup, et provoquent des événements qui en enchaînent d’autres.

L’impression de course contre la montre dont je parlais pour le premier tome se retrouvent également dans celui-ci. Une scène en particulier m’a fait palpiter le coeur, et j’ai vraiment vécu l’imminence du danger à grande échelle!

Je reste par contre sur ma faim quant aux Invisibles. On en parle bien sûr, mais on en sait toujours pas plus qu’à la fin du premier tome, ou presque. Et pour moi, c’est trop peu. J’aurais vraiment aimé que ce fil-là se déroule un peu plus et donne plus de matière.

Bon c’est n’est peut-être que partie remise, puisqu’il reste encore un tome à découvrir en 2019.

L’ensemble est agréable, et donc je vais attendre patiemment le dénouement de l’histoire. J’espère obtenir les réponses que j’attends.

Donnez moi votre avis

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager :

WordPress:

J'aime chargement…
%d blogueurs aiment cette page :