Bon mes petits rayons de soleil!

Frogzine nous propose de voyager. Au Canada, pour être précise. Un voyage pour lequel je prends un ticket!!

Je pense que je triche un peu, parce que je n’ai choisi que des auteurs québécois. J’adore le vocabulaire utilisé, et leurs romans de terroir sont magnifiques!

Jeanne nous introduit à l’univers de Maurice et de Jeanne Dionne, un jeune couple qui évolue au cœur de Montréal, de 1941 à 1951.

S’établissant en ville, ils sont rapidement confrontés aux difficultés économiques de l’époque. La vie réserve ses bonnes et mauvaises surprises, qui viennent tour à tour bouleverser leur quotidien… Mais pour Jeanne, l’argent et la quête d’un logement ne sont pas les seuls soucis que lui apporte la vie. En effet, l’homme doux et attentionné qui lui faisait la cour se révèle être, dès le lendemain de son mariage, un être égoïste, colérique et violent. Loin de sa famille et enceinte pratiquement chaque année, Jeanne débute alors une lutte incessante, à la fois contre la précarité de la vie dans un quartier pauvre de Montréal et l’avarice de son mari, pour assurer la survie de ses enfants et l’harmonie de sa famille.

Lorsque Corinne, native de Saint-Paul-des-Près, épouse Laurent, un gars du coin, elle croit aveuglément à l’amour. Mais très vite, son mariage se révèle un échec. Le quotidien est rude, sa belle-famille hostile, son époux irresponsable et coureur de jupons. Corinne, l’institutrice décide alors de ne pas se laisser faire et de prendre sa vie en main…

Un bonheur si fragile de Michel DAVID

Michel David nous plonge dans le XIXe siècle, plus précisément en 1870, au moment de la création d’un petit village sur les bords de la rivière Nicolet. Nous sommes donc dans une période de colonisation, de défrichage, de construction.

Au centre de toute cette activité on retrouve les Beauchemin, menés par Baptiste, le chef de famille. Travailleur acharné, Baptiste est un des premiers arrivants de l’endroit et souhaite, après plus de 25 ans d’efforts, la reconnaissance qu’il considère mériter. Dans un patelin dépourvu de maire et de curé, il se plaît à jouer le rôle de l’homme important du village. De l’autre côté, on retrouve la famille Ellis, d’origine irlandaise, ayant à sa tête Samuel.

Entre les deux hommes, la rivalité est forte. Si l’un veut que la future chapelle soit construite en haut de la côte, son vis-à-vis exige qu’elle le soit en bas, près de chez lui. Si l’un veut un pont conçu de telle façon, l’autre défend l’idée contraire. Bref, l’un dit blanc, l’autre noir, et si l’un le dit en français, l’autre le dit évidemment en anglais! Chacun occupera à tour de rôle des fonctions décisives dans l’établissement d’un vrai village, et les commères du coin ne se gênent pas pour prendre le parti de l’un ou de l’autre, sans jamais oser beaucoup s’impliquer.

Autour de ces deux adversaires, on retrouve toute une galerie de personnages attachants comme Bernadette, l’institutrice qui aime se faire désirer des jeunes hommes ; Camille, l’aîné des Beauchemin, qui s’investit beaucoup pour venir en aide à la famille voisine dont la mère est décédée ; sans parler de Marie, Liam, du curé Ouellet ou encore de Constant Aubé.

Ambiance magnifique, personnages colorés et dialogues savoureux. On en redemande!

Au bord de la rivière tomes 1 et 2 de Michel DAVID

Volontaire, sensible et racée, Emilie Bordeleau, fille d’un fruste fermier du Québec, grandit loin de la ville au ryhme des étés brûlants et des hivers interminables du Saint-Laurent. Rompue aux travaux domestiques, que peut attendre de la vie cette jeune fille intelligente et passionnée de lecture ? En devenant l’institutrice de son village, Emilie gagne sa liberté et le droit de choisir l’homme qu’elle aime en secret depuis toujours. Qu’adviendra-t-il de son union, longtemps contrariée, avec OviIa Pronovost, l’imprévisible et séduisant menuisier ? Les difficultés matérielles, les maternités successives et les intempérances de son mari parviendront-elles à entamer son courage et à menacer son bonheur ?

Se déroulant dans un monde oublié et dans des temps lointains, cette épopée tumultueuse raconte l’histoire de Kira, l’enfant mauve conçue lors du viol de la Reine Fan par Amecareth, l’Empereur Noir. Les Chevaliers d’Émeraude devront mener de durs combats pour protéger cette petite fille, afin que s’accomplisse la prophétie qui verra la destruction d’Amecareth.

Apprenant que l’Empereur Noir s’apprête à envahir le continent de nouveau, le Roi d’Émeraude, soucieux de protéger tous les peuples d’Enkidiev, ressuscite un ancien ordre de chevalerie. Choisis pour leurs dons particuliers, dotés de pouvoirs magiques, les nouveaux Chevaliers d’Émeraude sont au nombre de sept: six hommes et une femme.

Au moment où les compagnons d’armes se disent enfin prêts à combattre, la Reine Fan de Shola demande audience à Émeraude 1er et lui confie Kira, alors agée de deux ans et encore inconsciente du rôle qu’elle sera appelée à jouer dans le futur des hommes. Ce jour-là, Wellan, le chef des Chevaliers, tombe profondément amoureux de la reine. Malheureusement, le Royaume de Shola subira les attaques féroces des dragons de l’Empereur Noir et tous les Sholiens, y compris la reine, seront, massacrés.

Le coeur brisé, Wellan devra organiser la défense d’Enkidiev et repousser les forces du mal…

Laura et Marie-Douce sont des camarades de classe. Laura est populaire tandis que Marie-Douce se fond dans le décor. Cette dernière admire Laura en silence et rêve de lui ressembler alors que Laura n’est pas du tout intéressée à lui adresser la parole.

cette situation devient problématique lorsque la mère de Laura tombe amoureuse du père de Marie-Douce et que Laura se voit forcée d’aller vivre chez les Bissonnette avec sa mère.

Lorsque Lili tombe enceinte pour la première fois, elle est certaine que les neuf prochains mois seront un véritable conte de fées pour elle et son chum. Ils ont tellement désiré ce bébé !

Esther, mère de deux enfants, accueille une grossesse imprévue en silence : son couple bat de l’aile et son mari vasectomisé pourrait croire qu’elle lui est infidèle.

Pour Frédérique, la croix qui apparaît sur le test de grossesse est synonyme d’un paquet d’emmerdes dont il faut se débarrasser au plus vite. Difficile de savoir qui est le père quand on jongle avec autant d’amants…

Même après des années d’essais infructueux, Jeannine espère, à quarante-trois ans, revivre le miracle d’une grossesse avant qu’il ne soit trop tard. Plus qu’un enfant, il s’agit pour elle d’une indispensable rédemption.

Quatre femmes, quatre personnalités, quatre visions complètement différentes, autant de bébés boums. Quatre trames qui s’entremêlent pour tisser une foule de situations savoureuses, de sautes d’hormones cocasses et de rebondissements incessants.

Quatre personnages irrésistibles que vous aurez envie d’adopter… avec ou sans leur progéniture !

L’Ecosse, aux premières lueurs des années 1800. Dana Cullen, la fille d’un pasteur rigoriste qui lui a donné une éducation traditionnelle, est fiancée à Timmy, un garçon de son âge. Mais la rencontre de la jeune femme avec l’étrange docteur Francis Seton va bouleverser le cours d’une vie jusque-là très conventionnelle. En dépit de tout ce qui les oppose, l’amour les prend sournoisement dans ses serres. Petit à petit, des incidents tragiques exhument le trouble passé du chirurgien, de sombres secrets ressurgissent et plongent Dana dans un cauchemar qui semble sans issue…

Au XIXe siècle au Royaume-Uni, la jeune Margaret Bulkley afin de réaliser son rêve – devenir médecin – se fait passer dès son plus jeune âge pour un garçon. Engagée dans l’armée après de brillantes études, elle va, au cours de ses voyages, devenir une pionnière de la médecine préventive et un personnage aux excentricités réputées.

Mais comment vivre continuellement en camouflant son corps et ses pulsions de femme ; comment concilier sa véritable nature à la passion dévorante pour son métier ?

Le secret du Docteur Barry de Sylvie OUELLETTE

Changer des couches quinze fois par jour encouragerait les pensées impures? On pourrait le croire en lisant les aventures et les réflexions d’une mère de famille qui, après sept mois de congé de maternité, s’est soudainement révélée à elle-même et à la communauté virtuelle comme étant irréversiblement une mère indigne.

Et vous, quel est votre top ten?

Laisser un commentaire

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager :

WordPress:

J'aime chargement…
%d blogueurs aiment cette page :