Young adult

Demandez-leur la lune d’Izabelle PANDAZOPOULOS

 

Edition: Gallimard jeunesse

Nombre de pages: 348 pages

0 %

Résumé: Lilou, Sam, Bastien et Farouk. A 15/17 ans, ils vivent dans un de ces coins de France où on est loin de tout, une zone blanche. 

La seconde générale n’est pas pour eux, ils n’ont plus beaucoup d’espoir dans l’avenir. 

C’est alors qu’Agathe Fortin, jeune prof de français passionnée, leur propose un cours de soutien étrange : les faire parler. Son défi : les préparer à un concours régional d’éloquence. 

Eux qui n’ont pas les mots vont se raconter à voix haute.. 

Merci à l’édition Gallimard jeunesse pour cette belle histoire

Mon avis: Ils sont en colère, malheureux ou perdus. Plus personne n’attend rien d’eux, pensant qu’ils représentent déjà des cas désespérés. Ils ont entre 15 et 17 ans, et voilà qu’ils déjà catalogués.  

Sauf par une prof, une seule. Celle qui donne des cours d’éloquence, un cours non obligatoire. Elle est certaine qu’il y a du potentiel en eux, et elle veut le leur démontrer. 

Lilou, Bastien, Sam et Farouk sont des jeunes qui ont déjà un parcours de vie difficile, pour différentes raisons: un père qui juge que travailler vaut mieux que d’aller à l’école, ou une nouvelle langue à apprendre quand on vient d’arriver en France par exemple. 

Leurs histoires vont se retrouver imbriquées les unes dans les autres, sans même qu’ils aient eu le temps de s’en rendre compte… 

De prime abord, j’étais sceptique. J’avais un peu peur de tomber sur un énième remake de Glee ou autre scénario du même genre. En plus, je n’étais pas particulièrement attirée par la couverture non plus. C’est dire si le contenu avait plutôt intérêt à m’intriguer. 

Eh bien, c’est un défi relevé!  

Les personnages que l’auteur me présente ressemblent à n’importe quel adolescent type. Ils ont leur secret, l’impression que tout le monde les juge et qu’ils n’arriveront jamais à rien. Mais sous ce costume classique se cachent quatre histoires bien différentes. Et quelles histoires! Je ne vous en parlerai pas plus longuement, pour ne pas trop vous en dévoiler, ce n’est pas mon but. 

Mais ces histoires personnelles ont permis de façonner des adolescents différents, peut-être plus complexes, plus aboutis, que dans beaucoup de romans young adult. Je suis tout à fait pour le fait de décrire des jeunes qui ont un vécu difficile, qui se battent, qui se prennent un mur, qui peinent. Parce que tous les adolescents n’ont pas une vie tranquille et ensoleillée. Et j’aime que ce que je lise soulève le voile sur cette réalité. 

Le professeur est quant à elle absolument admirable. Elle voit le potentiel de chacun, met en œuvre des moyens pour qu’ils le réalisent eux-mêmes, et défend bec et ongles son projet et ses protégés. Elle s’investit dans son travail, y mettant tout son cœur. Une personnalité que l’on aimerait vraiment croiser dans les couloirs d’une école! 

Bref, j’ai été embarquée par cette histoire. Les personnages m’ont plu, et le style d’écriture également. Je sors donc de ma lecture enchantée! 

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :