Le temps d'un café

Top ten tuesday #11

Hello mes candy canes!!

Forgzine nous offre un nouveau thème pour cette semaine, bien allèchant. Il suffit de se lâcher, et de raconter toutes les envies littéraires que l’on aurait envie de s’offrir dans la seconde si on avait un budget illimité!

Alors voilà mes 10 super envies!

Sophie Foster est en difficulté. Le deuil. L’incertitude. Mais elle sait une chose: elle ne perdra pas.

Les Invisibles ont pour l’instant gagné – mais la bataille est loin d’être terminée. Il est temps de changer de tactique. De faire des sacrifices. De reexaminez tout. Peut-être même le temps pour Sophie de faire confiance à ses ennemis.

Tous les sentiers conduisent à Nightfall – une porte sinistre à un endroit encore plus sinistre – et Sophie et ses amis doivent résoudre une affaire dangereuse pour y arriver. Mais rien ne peut les préparer à ce qu’ils y découvriront. Les problèmes auxquels ils sont confrontés les ramènent à leur histoire. Et à cours de temps, Sophie et ses alliés doivent unir leurs forces comme ils n’ont jamais auparavant.

Sophie doit découvrir la vérité à propos de l’insidieux passé des Cités Perdues, avant que l’histoire se répète.

Dans ce monde bouleversé, un brouillard rend les hommes fous… Sophia et Theo parviendront-ils à mettre fin au chaos ?

Août 1892.

La guerre gronde aux portes de Boston. Alors que Theo est enrôlé de force dans l’armée pour combattre les Territoires indiens, Sophia est en route vers ces mêmes Territoires, à la recherche de ses parents.

Mais au cœur des forêts indiennes plane un brouillard rouge, qui provoque de terrifiantes hallucinations et pousse ceux qui le respirent au meurtre…

Il est grand temps pour Alfie Bloom de voyager dans le passé pour débuter son apprentissage auprès d’Orin Hopcraft, le dernier des grands druides. Car la magie qu’il a en lui, plus indomptable que jamais, peut l’entraîner à tout instant vers son côté obscur… Mais alors que le garçon commence à peine à comprendre son pouvoir, une étrange créature de ténèbres attaque ses proches et plonge Orin dans un coma profond. Pour sauver ses amis, Alfie doit à tout prix trouver la seule personne à même de l’aider : la sorcière de l’île du Démon.

Vienne, 1888. Au 10 de la Seilerstätte se dresse un immeuble cossu, érigé cent ans auparavant par le fondateur de la dynastie des Alt, célèbres constructeurs de pianos, sur lesquels Mozart lui-même a joué. Bien que sans titre nobiliaire, les Alt s’astreignent aux règles non écrites imposées à la haute société viennoise. Des règles mises à mal par l’arrivée dans la famille d’Henriette Stein qui, bien que baptisée, n’en demeure pas moins d’origine juive, et, fait tout aussi dérangeant aux yeux des Alt, bien résolue à profiter de la vie sans se laisser corseter.
Dans ces années qui précèdent la Première Guerre mondiale, Vienne est portée par un tourbillon de fêtes et de création. Mais l’on perçoit déjà les fêlures du rêve austro-hongrois, la remise en question de la mixité ethnique, la montée des revendications sociales. Dans ce concert dissonant, chacun joue sa partition. Franz, l’époux d’Henriette, qui dirige l’entreprise familiale, se trouve confronté au mouvement ouvrier ; Otto, procureur sévère, s’accroche aux conventions ; tandis que la belle Henriette choque avec ses amours extra-conjugales…

Quand l’avocate Rose Benninghoff est retrouvée morte dans son appartement à Munich, la gorge tranchée, le commissaire Waechter semble tenir le coupable idéal : Oliver Baptiste Junior. Le garçon de quatorze ans était tapi dans le sous-sol de l’immeuble, les mains couvertes de sang. Manifestement battu par son père, un homme que la victime avait fréquenté, Oliver prétend n’avoir aucun souvenir de la soirée qui a précédé le crime.
Par ce rude hiver, le plus froid depuis des années, le commissaire Waechter et son équipe organisent une redoutable chasse à l’homme pour démasquer le meurtrier. Mais le mystère qui entoure Rose, secrète et insaisissable, les ralentit autant que la neige qui recouvre la ville…

Et si Rome se retrouvait plongée dans les ténèbres pour toujours…

Cinq siècles auparavant, le pape Léon X lança cet avertissement : Rome ne devra jamais être plongée dans l’obscurité. Pourtant, lorsqu’aujourd’hui la foudre s’abat sur une centrale électrique au cours d’une terrible tempête, les autorités romaines sont forcées d’imposer un black-out total de vingt-quatre heures sur la ville le temps de réparer les dégâts. Dès le crépuscule, les ombres reviennent envahir Rome.

Dans le chaos et la panique qui s’ensuivent, une silhouette plus sombre que les autres va se déplacer silencieusement à travers la capitale, laissant derrière elle une traînée de morts… ainsi que des indices.

Marcus, le prêtre de l’ordre des Pénitenciers, peut reconnaître et interpréter les anomalies sur les scènes de crime. Mais le pénitencier a perdu son arme la plus précieuse : sa mémoire. Lui-même victime du tueur, il échappe de justesse à une mort atroce, sans plus aucun souvenir des derniers jours passés. Il va devoir remonter le fil de sa vie en même temps que la piste du monstre.

Seule Sandra Vega, une ancienne photographe scientifique, peut l’aider dans sa traque. Sandra connaît le secret de Marcus, mais a subi trop de pertes dans sa vie pour être en mesure de faire face à nouveau au mal. Et pourtant, elle va se retrouver entraînée malgré elle au cœur de l’enquête…

Le coucher du soleil se rapproche, et le temps est compté : au-delà des ténèbres, il n’y a que l’abîme.

Trente ans ont passé depuis que Greta a quitté Marchmont Hall, une magnifique demeure nichée dans les collines du Monmouthshire. Lorsqu’elle y retourne pour Noël, sur l’invitation de son vieil ami David Marchmont, elle n’a aucun souvenir de la maison – le résultat de l’accident tragique qui a effacé de sa mémoire plus de vingt ans de sa vie. Mais durant une promenade dans le parc enneigé, elle trébuche sur une tombe. L’inscription érodée lui indique qu’un petit garçon est enterré là. Cette découverte bouleversante allume une lumière dans les souvenirs de Grace, et va entraîner des réminiscences. Avec l’aide de David, elle commence à reconstruire non seulement sa propre histoire, mais aussi celle de sa fille, Cheska…

Engagée en 1887 au journal New York World du célèbre Joseph Pullitzer, Nellie Bly se voit confier une mission pour le moins singulière: se faire passer pour folle et intégrer un asile, le Blackwell’s Island Hospital à New York. Intrépide, Courageuse et soucieuse de dénoncer les conditions de vie des laissées-pour-compte, elle accepte le défi et endosse le rôle. Elle reste 10 jours dans l’établissement et en tire un brûlot.

Depuis qu’elle a dix ans, Scarlett envoie des lettres au maître de Caraval, Légende, pour qu’il vienne donner son extraordinaire spectacle sur son île. Alors qu’elle a dix-sept ans et qu’elle est sur le point de se marier avec un inconnu, le maître de Caraval lui répond enfin. Il l’invite, elle et sa sœur Donatella à venir sur l’île des Songes pour voir le spectacle… Mais leur père, un homme tyrannique, refuse qu’elles s’y rendent.

Aidées par Julian, un marin, les deux sœurs s’échappent. Mais quand le bateau accoste sur l’île des Songes, Donatella a disparu, enlevée par Légende. Scarlett découvre que cette année le spectacle prend la forme d’un jeu dont le but est de retrouver sa sœur. Le gagnant verra son souhait le plus cher exaucé. Prête à tout pour sauver sa sœur, Scarlett accepte de participer, aidée par Julian. La jeune fille découvre alors un monde troublant, empreint de magie. Scarlett a beau savoir que tout ce qui se passe à Caraval n’est qu’un jeu, elle se retrouve bientôt empêtrée dans un univers à cheval entre rêve et réalité.

Finalement, dans ce monde, Scarlett n’est sûre que d’une chose : si elle ne retrouve pas sa sœur avant que les cinq nuits du jeu soient écoulées, celle-ci disparaîtra pour toujours…

Imaginez un monde où l’Empire britannique aurait écrasé la rébellion qui a donné naissance aux États-Unis d’Amérique…

Dans ce XIXe siècle alternatif, Charlotte, seize ans, vit loin de ses parents, descendants des révolutionnaires américains, qui continuent la lutte contre les sous-marins et les machines volantes de Britannia. Entourée d’autres enfants de la rébellion, elle habite dans un réseau de grottes souterraines non loin de la Cité Flottante de New York, où les artisans de la Ruche et les ouvriers de la Grande Fonderie côtoient l’aristocratie des vainqueurs. Un matin, elle croise dans la forêt un garçon amnésique, poursuivi par les machines de l’Empire, et lui sauve la vie.

Mais quand elle le ramène dans les Catacombes, auprès de ses compagnons de lutte, l’équilibre de son existence est bouleversé : parmi ses camarades, tous ne sont pas ce qu’ils prétendent être, et l’existence de ce mystérieux garçon fait peser sur la rébellion une terrible menace… Des décharges de métal de l’Empire, infestées de rats cuirassés, aux salons opulents de la noblesse, en passant par les méandres labyrinthiques de la Guilde des inventeurs, Charlotte est contrainte de quitter son refuge pour partir explorer le vaste monde !

Rébellion est le premier tome du Secret de l’inventeur, la nouvelle trilogie steampunk d’Andrea Cremer, l’auteur du best-seller international Nightshade, plusieurs fois classée dans les listes des meilleures ventes du New York Times. Monstres d’acier, magie vaudou et automates maléfiques, elle a su tisser un univers d’une grande richesse où brille une héroïne née pour mener la lutte !

Et vous? Qu'est-ce qui vous tente?

Commentaires

13/12/2017 à 0 h 59 min

J’ai vraiment beaucoup aimé Le secret de l’inventeur ! Un steampunk vraiment original. Caraval aussi a été une bonne découverte. En tout cas, j’en connais plusieurs qui sont dans ma wishlist ^^



12/12/2017 à 11 h 47 min

Mais oui, mais oui, il faut que je prenne le tome 3 des Cartographes et que je lise le tome 2. Ah toutes ces séries en même temps hein ^^



12/12/2017 à 11 h 29 min

Jolie sélection.
Certains me font également de l’oeil.
Le seul que j’ai lu est Caraval qui m’a bien plu malgré quelques défauts.^^



12/12/2017 à 10 h 29 min

Le secret de l’inventeur est une saga qui me plait beaucoup !!



12/12/2017 à 10 h 11 min

Nous avons le livre de Lucinda Riley en commun 😉



12/12/2017 à 9 h 54 min

Oh ouiiiiii L’Ange de Marchmont Hall, il est tellement bien <3 J'ai aussi lu Le secret de l'inventeur, et je l'ai trouvé plutôt bof en fait :/



Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :