Romans

Verity de Colleen HOOVER

La vie a toujours souri à Verity Crawford. 

Ses livres font d’elle une auteur star, sa maison du Vermont est splendide et elle forme avec Jeremy, son mari, un couple parfait. Mais un jour, sur une route, son rêve tourne au cauchemar. L’accident l’empêche d’écrire, transforme sa trop grande maison en prison, et menace de l’éloigner de Jeremy. 

La vie n’a jamais été tendre avec Lowen Ashleigh. 

Ses livres ne rencontrent qu’un accueil poli, ses finances sont au plus mal et ses histoires d’amour sont des feux de paille. Jusqu’à ce que Jeremy la recrute pour devenir le ghostwriter de Verity et terminer à sa place sa série à succès. 

Pour Lowen, aussi incongrue que soit la proposition, l’occasion est beaucoup trop belle pour ne pas la saisir. Et Jeremy beaucoup trop séduisant pour qu’elle lui dise non. Mais en découvrant, dans les papiers de Verity, ce qui semble être son autobiographie, Lowen va voir se dessiner, page après page, le portrait d’une femme épouvantable, prête au plus atroce des crimes pour ne pas perdre ce qu’elle a, et prompte à toutes les perversités lorsqu’elle se sent menacée. 

Et aux yeux de VerityLowen est désormais une menace. 

8/10

330 pages

Merci à l’édition Hugo et Netgalley  pour cette lecture vraiment particulière

Mon avis: Lowen Ashleigh met beaucoup d’espoir dans le rendez-vous auquel elle se rend. Elle est fauchée, vient de perdre sa mère, et voudrait pouvoir respirer un peu. 

La proposition qu’on lui fait est assez surprenant: on lui demande d’écrire les trois derniers tomes d’une série qu’une autre écrivaine a fait connaître, Verity Crawford, mondialement connue. Pour Lowen c’est un pont en or, pour le mari de Verity, un moyen de faire perdurer le nom de son épouse, catatonique depuis un accident de voiture. 

Cela semble si simple. Mais l’est-ce vraiment? 

Je n’ai jamais lu de roman de Colleen Hoover. Les romances n’ont pas vraiment ma préférence. Mais le résumé de ce livre m’a attiré, et j’ai donc sollicité la lecture sur la plateforme Netgalley.  

La lecture a été très fluide, et je suis restée en haleine tout du long. 

Ce qui semble être au départ une simple histoire possible entre un mari malheureux et une jeune femme démunie, se transforme assez rapidement en un trio très glauque.  

Verity, bien qu’elle n’ait pas un mot à dire durant une grande partie du livre fait ressentir sa présence à chaque page, et ce ressenti apporte une pesanteur intrigante au récit.  

Pour ceux qui connaissent l’auteure, je n’annonce rien de nouveau quand je parle de romance. Pour les autres, j’ai lu quelques scènes très hem-hem, émoustillantes quoi. Ca ajoute du piquant et de l’intérêt à l’ensemble, surtout quand le personnage masculin n’a rien à envier à Hugh Jackman… Bref, je m’égare hihi 

L’histoire de Verity est perturbante, choquante, et bien que l’envie de l’insulter soit présente quand on lit ses écrits, les lecteurs se trouvent happés malgré tout! 

Au final, j’ai totalement dévoré ma lecture, jusqu’au tout dernier chapitre qui m’a totalement surprise! C’est donc une découverte tout à fait agréable qui m’a beaucoup plu! 

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :