Afficher : 1 - 6 of 6 Articles
Young adult

Métamorphoses tome 3: Sombre présage d’Ericka DUFLO

Métamorphoses tome 3: Sombre présage d'Ericka DUFLO

 Senna continue sa formation à Arpia. Mais elle est hantée par le sombre présage qu’Io lui a adressé et elle n’a toujours pas résolu le mystère de ses affaires volées. La situation d’Ian se dégrade. Elle n’a personne sur qui compter.

Entre manigances, déceptions et trahisons, Senna est plus méfiante que jamais. Pour faire face à ces difficultés, elle va être amenée à faire des choix, à créer de nouvelles alliances et peut-être devoir renoncer à certaines amitiés.

Edition: Kennes Edition

Nombre de pages: 378 pages

Mon avis: Senna se sent de plus en plus inquiète: sa tante ne réapparaît pas, elle se sent espionnée et Ian n’est pas dans son état normal.
Il va bien falloir qu’elle s’en sorte par ses propres moyens.. Et peut-être un peu aidée.
Rappelez-vous, j’avais été un peu déçue de la consistance du premier tome. Mais j’avais trouvé le second mieux bâti. Ce troisième opus apporte encore de belles améliorations dans son style.
Senna murit. Elle n’est plus la petite adolescente perdue et sans consistance du premier tome. Elle est plus assurée, plus aventurière et plus sûre d’elle-même. Ses pouvoirs, qui ont évolué également, lui ont certainement également apporté une stabilité.
Io, la petite fille rencontrée dans le précédent livre, se découvre un peu plus. Elle paraissait si effrayante au début. Mais Ericka Duflo lui a fait de la place, lui a créé de la consistance dans ce nouvel épisode. On apprend à la connaître mieux, et c’est tant mieux, puisque c’est un des personnages les plus intrigants, je trouve.
Il n’y a pas qu’elle, évidemment. Et je dois dire que la mère Harpie a vraiment de quoi inquiéter. Quoique, encore une fois, elle nous montre une facette que nous n’avions pas encore eu l’occasion de découvrir jusqu’ici. Un peu plus douce, et sentimentale.
C’est finalement une sympathique petite série que les adolescents peuvent se mettre sous la dent. Je pense que l’idée des Harpies est dans l’air du temps, et que les jeunes filles aiment s’imaginer séductrice.
Il y a toujours certaines lenteurs dans le récit, et quelques vides que j’aurais aimé voir combler. Mais dans l’ensemble, j’ai beaucoup aimé ma lecture, et je lirai le prochain tome avec grand plaisir. Toi aussi, Pampoune?

Points attribués: 7/10

Je remercie l’édition Kennes pour cette lecture mythologique.

Il vous tente?

[su_divider]

littérature enfantine

Le journal du (pas si) grand méchant loup de Catherine GIRARD-AUDET

Le journal du (pas si) grand méchant loup de Catherine GIRARD-AUDET

 Au village de Livresdecontes, nous retrouvons avec plaisir l’ensemble des personnages mythiques des contes de fées que nous lisaient nos parents avant de dormir. Nous est présenté, dans ce roman gaiement illustré, le journal intime du Grand Méchant Loup. Ce dernier est pris sur le fait lors de quelques méchants agissements, comme la destruction des habitations des Trois Petits Cochons ou encore l’attaque de la grand-mère du Petit Chaperon Rouge. Il est alors condamné à suivre une thérapie dans un centre de réhabilitation. C’est là qu’il rencontre Paul, son psychologue, qui lui demande d’écrire son journal. Peu après, il sera accusé à tort par les villageois d’avoir mangé deux des petits cochons alors qu’il s’en était au contraire fait des amis (comme quoi tout est possible dans Livresdecontes). Balthazar, de son vrai nom, devra affronter un dragon pour prouver son innocence. Il sera d’ailleurs aidé dans sa quête par le troisième Petit Cochon.

Edition Kennes edition

Nombre de pages: 135 pages

Mon avis : Le Grand Méchant Loup tient un journal depuis quelques temps. Il a décidé de changer de vie, puis de revenir au village de Livresdecontes, pour faire son mea culpa.
Mais ce n’est pas si facile d’effacer ses erreurs du passé. Il faut faire des efforts pour prouver sa bonne volonté…
Pour une fois, le grand méchant loup a une belle image. Il s’est adouci, s’est amendé, et a décidé de commencer une nouvelle vie. Il est aidé, pour ça, d’une famille de hippies qui lui ont appris à vivre simplement, à calmer les battements de cœur de colère, et à apprendre à aimer son prochain, quel qu’il soit.
Ce loup, si féroce, est devenu tendre et doux. Il ne rêve que de retrouver son frère et de s’établir. Mais ça aurait été si simple s’il n’y avait pas la disparition de Chaperon Rouge pour compliquer tout.
Ce petit livre est tout doux et gentillet. Il raconte que n’importe qui, même le plus méchant, peut changer de comportement, et faire des efforts sur son caractère. Bien sûr, je pense que les enfants qui liront ce roman n’y verront pas cette leçon. Après tout, il y a de nombreux événements qui peuvent les distraire du but premier. Des enquêtes, des histoires d’amour, de vieilles rancunes… Il y a de quoi se mettre sous la dent hihi.
J’ai malgré tout bien apprécié cette petite lecture, bien sympathique.

Points attribués : 7/10

Je remercie l’édition Kennes pour cette lecture de contes de fée.

Il vous tente ?

[su_divider]

Young adult

Phobie douce de John Corey WHALEY

Phobie douce de John Corey WHALEY

De toute façon, Solomon n’avait jamais besoin de sortir de la maison. Il avait de la nourriture. Il avait de l’eau. Il pouvait voir les montagnes depuis la fenêtre de sa chambre. Ses parents étaient si occupés qu’il organisait sa vie à la maison à sa guise. Jason et Valérie Reed n’intervenaient pas, parce que finalement céder à leur fils était la seule solution pour qu’il aille mieux. À L’âge de seize ans, il n’avait pas quitté le domicile familial depuis trois années, deux mois et un jour. Il était pâle, assez souvent pieds nus, et allait plutôt bien.

Edition: Casterman

Nombre de pages: 312 pages

Mon avis: Lisa est décidée à quitter la petite ville dans laquelle elle vit. Une seule solution: obtenir une bourse pour l’université qu’elle a choisi. Un seul moyen pour cela: constituer un dossier dans lequel elle pourra expliquer comment elle a guéri quelqu’un d’un trouble psychologique.
C’est là que Solomon entre en scène. Sujet à des crises d’angoisse, agoraphobe, il vit chez lui depuis 3 ans. Sans jamais mettre le pied ou le nez dehors. Pas même dans son jardin.
Lisa a une idée: le guérir et le faire sortir de chez lui.
C’est la première fois que je lis ce genre de roman. Une histoire où l’héroïne est aussi la méchante. Il fallait oser…
Lisa a un objectif bien clair. Et au premier regard, on pourrait se dire qu’effectivement, elle n’a aucun scrupules. Oui, elle joue avec les émotions de Solomon. Oui, elle lui ment, puisqu’elle ne lui dit pas pourquoi elle lui rend visite si souvent.
Mais au-delà de cela, il y a sa réflexion profonde. Elle a un projet, mais n’avait pas pensé à l’affectif. Et quand elle se retrouve liée d’amitié à Solomon, tout dérape. S’oppose alors sa volonté de réussir pour son obtention de bourse, et celle de réussir pour le bien de Solomon.
Le jeune Solomon est, lui, un personnage vraiment, vraiment génial. Replié sur lui-même et sur son microcosme, il s’est créé son propre univers. Doté d’humour, d’autodérision, et d’un esprit d’analyse à toute épreuve, il est sensible et déroutant.
Enfin, le petit ami de Lisa, Clark, est l’élément stable du trio. Il est doux, calme, émouvant de gentillesse. Et c’est lui qui équilibre les émotions que l’on rencontre dans le livre.
La fin du roman m’a émue. J’aurais eu envie de me lever, les deux mains au ciel, et de crier « Hourra!!! ».
L’auteur a fait preuve d’une sensibilité profonde, arrivant à exprimer les angoisses de Solomon, les volontés de Lisa, et les questionnements de Clark. Moi je dis bravo!
C’était le deuxième roman que je lisais de cet auteur, et j’en sors avec une plus grande envie de découvrir ses futurs écrits.

Points attribués: 10/10

Je remercie l’édition Casterman pour cette lecture particulière.

Il vous tente?

[su_divider]

littérature enfantine

Chez nous personne n’est parfait de T.S. EASTON

Chez nous personne n'est parfait de T.S. EASTON

 CHEZ NOUS, la Porte d’Entrée s’ouvre quand elle veut. On doit hurler « scou-bidou-bidou » pour que nos chats (La Limace et Clématite) rentrent dîner. Quand à mon petit frère, William D, il récolte sans arrêt des rapports de divers accidents/ incidents de l’école. Il y a aussi Papa qui ne s’attaque jamais à la taille du rhododendron envahissant le jardin. Pas plus qu’il ne nous dépose à l’heure à l’école.

Nous on s’en fiche un peu, mais Maman a déclaré qu’on ne pouvait plus continuer comme ça. Alors moi, Chloé, dix ans, j’ai décidé de prendre les choses en main. Quand Maman rentrera de Londres, tout sera parfait… Enfin, j’espère !

Edition: Casteman

Nombre de pages: 338 pages

Mon avis: Dans la famille de Chloé, c’est vraiment particulier. La porte d’entrée ne s’ouvre que quand elle a envie. Et puis les copines de leur grand frère passe une évaluation chaque fois qu’il y en a une nouvelle qui se présente.
Papa travaille à la maison, pendant que maman court partout. Et dehors, il y a les chats qui ne répondent qu’à un certain mot, le voisin qui crie qui disparaît, des fêtes qui n’en sont pas, et un rhododendron vraiment envahissant.
Mais un jour, maman en a assez. Et elle décide de partir se reposer, pendant que papa et les enfants feront un effort sur le ménage…
J’ai savouré ce livre de la première à la dernière page! Un savant mélange d’humour, d’originalité, de philosophie, et d’aventures.
J’ai adoré la vision des choses que possède Chloé. Une fillette qui exprime avec ses propres tous les soucis que l’on rencontre tous… plus quelques autres. Elle met de la simplicité là où les adultes dramatisent. Elle entend et voit des choses qui passent inaperçues la plupart du temps.
Bien que ce soit un roman destiné à la jeunesse, j’y ai trouvé aussi une petite leçon pour les adultes. La vie est difficile, mais après tout, que serait-il s’il n’y avait pas de temps en temps des imprévus, et des nuages de folies?
Ce petit roman est une véritable bouffée d’air dans ce monde où tout doit toujours aller très vite. Une bulle de douceur dans laquelle on peut évoluer le monde tout autour, tout en respirant le calme.
Voilà une lecture qui m’aura rendu zen hihi. Le plus, c’est qu’il s’agit d’un premier tome. J’ai donc vraiment hâte de retourner dans cette maison où personne n’est parfait.

Points attribués: 10/10

Je remercie l’édition Casterman pour cette lecture apaisante.

Il vous tente?

[su_divider]

littérature enfantine

Mabel Jones et la cité interdite de Will MABBITT

Mabel Jones et la cité interdite de Will MABBITT

 Après son improbable aventure à bord d’un bateau-pirate, Mabel Jones est enfin de retour chez elle. Mais au beau milieu de la nuit, une armée de lianes tentaculaires s’empare de sa petite sœur Maggie ! N’écoutant que son courage, Mabel se lance à sa recherche. Arrivée dans le Nouuuvo Monde, elle apprend que Maggie est retenue prisonnière au cœur de la Cité interdite par la Sorcière. Avec l’aide d’une loutre et d’un blaireau explorateurs, et de ses anciens compagnons Jarvis et Flouze, Mabel s’enfonce dans la jungle, bien décidée à sauver sa petite soeur…

Edition: Nathan jeunesse

Nombre de pages: 320 pages

Mon avis: Mabel Jones a une petite soeur. Parfois bien encombrante, mais c’est tout de même la sienne.
Alors, la nuit où le bébé est kidnappé par des êtres peu recommandables, Mabel n’écoute que son courage et fonce à leur poursuite. La voilà revenue dans ce monde peuplé de pirates, d’escrocs et de voleurs.
Qu’à cela ne tienne, Mabel Jones a plus d’un tour dans son sac et d’anciens amis qui sont encore là cette fois pour l’aider…
J’avais beaucoup aimé le premier tome de Mabel Jones. Et il avait ensuite voyagé de mains en mains, parmi mes enfants. Quel bonheur donc de découvrir une seconde aventure (une troisième arrive, mais Chut! Je ne vous ai rien dit).
Energique, comique, et peuplé de personnages hauts en couleurs, ce livre ne pouvait que plaire! En plus, oui, le personnage principal est une fille, mais elle se bat comme un garçon! Du coup, les filles se sentent héroïnes, et les garçons sont intéressés. Ce qui fait de cette série un choix très appréciable et apprécié.
Il faut dire que Mabel est absolument adorable. Elle déborde d’énergie, d’imagination, et elle relève beaucoup de défis. Même pour moi, qui suis adulte et maman, j’ai trouvé les péripéties de la petite fille vraiment très drôles.
Le plus de cette collection est la présentation. Les différences de taille de police, l’impression qu’une phrase a glissé sur la page, ainsi que les dessins vraiment joliment réalisés donnent d’autant plus envie de découvrir l’histoire, je dois dire.
J’avais déjà, je pense, été très enthousiaste pour le premier opus. Je le suis tout autant pour le second, et j’attends donc avec impatience le troisième. Vous me suivez?

Points attribués: 8/10

Je remercie l’édition Nathan jeunesse pour cette lecture énergique.

Il vous tente?

[su_divider]

littérature enfantine

L’abominable écrivain d’Anne-Gaëlle BALPE

L'abominable écrivain d'Anne-Gaëlle BALPE

 Manolo, allergique à la lecture, redoute la venue à l’école de Roland Dale, célèbre auteur pour la jeunesse invité par la maîtresse. A peine arrivé, Dale capture les enfants grâce à un sort. Epargnés, le garçon et son amie Joanna partent secourir leurs amis enfermés dans le manoir de l’écrivain qui tente de leur voler leur imagination

Edition: Sarbacane

Nombre de pages: 280 pages

Mon avis: Manolo est bien embêté. Au lieu de pouvoir travailler dans le cirque familial, avec son otarie, le voilà coincé à l’école, avec l’impression de perdre son temps.
D’autant plus que l’institutrice annonce la visite d’un écrivain célèbre. Et que Manolo n’a absolument aucune envie de rencontrer un écrivain!
Pourtant, le grand jour arrive, et Manolo n’a d’autres choix que de se plier aux directives. Jusqu’à ce qu’il se rende compte qu’il se passe quelque chose qui n’est pas très normal…
Manolo est un petit personnage libre et joyeux, et qui, comme beaucoup d’enfants, a la sensation d’être enfermé dans une classe. Je retrouve dans ses pensées nombre des réactions que mes propres enfants éprouvent. Ce qui est un premier bon point pour ce livre, puisque je suis certaine que nos petits lecteurs pourront totalement s’imaginer à la place de Manolo.
Mais l’aventure arrive pour le petit garçon, et pour ses camarades. Très vite, ça dérape, on entre dans l’imaginaire, et voilà ces enfants qui déboulent dans une histoire rocambolesque.
Des plantes vivantes, un château à l’abandon, des enfants zombifiés, du mystère et du danger.. Que faudrait-il de plus pour que cela plaise? A mon avis, rien du tout. Tout est là, que ce soit les différents caractères des enfants que nous suivons, le plaisir d’être le maître d’un animal exotique ou la possibilité de se croire en plein milieu d’une scène de Benjamin Gates…
Pour ma part, j’ai lu ce livre très rapidement (c’est ce qui arrive en général, d’ailleurs, avec les livres de cette édition hihi). Je me suis retrouvée prise dans l’intrigue, et j’ai suivi les enfants dans leurs recherches.
J’ai passé un super moment de lecture. Et je pense que mes enfants vont se l’arracher hihi.

Points attribués: 8/10

Je remercie l’édition Sarbacane pour cette lecture mystérieuse.

Il vous tente?

[su_divider]

%d blogueurs aiment cette page :