Affichage de 132 Résultat(s)
Documents Romans

Landru, l’élégance assassine de Bruno FULIGNI

Edition: Du Rocher Nombre de pages: 216 pages 0 % <iframe style= »width:120px;height:240px; » marginwidth= »0″ marginheight= »0″ scrolling= »no » frameborder= »0″ src= »//ws-eu.amazon-adsystem.com/widgets/q?ServiceVersion=20070822&OneJS=1&Operation=GetAdHtml&MarketPlace=FR&source=ac&ref=tf_til&ad_type=product_link&tracking_id=aufildespage-21&marketplace=amazon&region=FR&placement=2268104133&asins=2268104133&linkId=f7ca2e14f525d784b4b76a8e7c322469&show_border=true&link_opens_in_new_window=true&price_color=333333&title_color=020c14&bg_color=f9d8d8″> </iframe><blockquote><strong>Résumé</strong>: Lui ? Landru, Henri-Désiré de son prénom, celui que la presse baptisa …

Documents Littérature jeunesse Romans

L’affaire des fées de Cottingley de Natacha HENRY

Edition: Rageot Nombre de pages: 192 pages 0 % <iframe style= »width:120px;height:240px; » marginwidth= »0″ marginheight= »0″ scrolling= »no » frameborder= »0″ src= »//ws-eu.amazon-adsystem.com/widgets/q?ServiceVersion=20070822&OneJS=1&Operation=GetAdHtml&MarketPlace=FR&source=ac&ref=tf_til&ad_type=product_link&tracking_id=aufildespage-21&marketplace=amazon&region=FR&placement=2700275438&asins=2700275438&linkId=a13f0ff254e28f57bf73902735e8d7c6&show_border=true&link_opens_in_new_window=true&price_color=333333&title_color=020c14&bg_color=f9d8d8″> </iframe><blockquote><strong>Résumé</strong>: Le roman, inspiré de faits réels, se déroule durant l’été 1917 en Angleterre, …

Documents Littérature jeunesse

Si l’histoire m’était contée… de Richard UNGLIK

Edition: Casterman Nombre de pages: 256 pages 0 % <iframe style= »width:120px;height:240px; » marginwidth= »0″ marginheight= »0″ scrolling= »no » frameborder= »0″ src= »//ws-eu.amazon-adsystem.com/widgets/q?ServiceVersion=20070822&OneJS=1&Operation=GetAdHtml&MarketPlace=FR&source=ac&ref=tf_til&ad_type=product_link&tracking_id=aufildespage-21&marketplace=amazon&region=FR&placement=220315358X&asins=220315358X&linkId=1ae466b5f8e8cdcf8e3373e556f31a44&show_border=true&link_opens_in_new_window=true&price_color=333333&title_color=020c14&bg_color=f9d8d8″> </iframe><blockquote><strong>Résumé</strong>: Toute l’Histoire de l’humanité racontée à travers des mises en scène de personnages Playmobil …

Documents

Trump fiction de Jean-Luc HEES

Edition: Baker Street Nombre de pages: 278 pages <h2>70%</h2> <iframe style= »width:120px;height:240px; » marginwidth= »0″ marginheight= »0″ scrolling= »no » frameborder= »0″ src= »//ws-eu.amazon-adsystem.com/widgets/q?ServiceVersion=20070822&OneJS=1&Operation=GetAdHtml&MarketPlace=FR&source=ac&ref=tf_til&ad_type=product_link&tracking_id=aufildespage-21&marketplace=amazon&region=FR&placement=B07F7W8545&asins=B07F7W8545&linkId=a3572a17b87d2a1223a6d1e311307434&show_border=true&link_opens_in_new_window=true&price_color=333333&title_color=020c14&bg_color=f9d8d8″> </iframe><blockquote><strong>Résumé</strong>: Deux ans après l’accession de Donald Trump à la Maison-Blanche, on pensait tout connaître …

Documents

Marquise de Pompadour: Marquise des Lumières de Martial DEBRIFFE

Edition: De Borée

Nombre de pages: 401 pages

Résumé: Février 1745. Jeanne-Antoinette Le Normant d’Étioles est présentée au Roi Louis XV au cours d’un bal masqué organisé à l’occasion du mariage du Dauphin Louis-Ferdinand avec l’infante Marie-Thérèse d’Espagne. Sa beauté, sa jeunesse (elle a 24 ans) et son esprit enflamment le monarque dont elle devient bientôt la favorite. Début d’une passion sans réserve, indifférente à la réprobation du Clergé et de la Cour, qui se prolongera avec autant de force dans l’amitié et la tendresse. Intelligente, curieuse et passionnée par les Arts dont elle se fit la protectrice – combien de peintres, de sculpteurs et d’écrivains lui furent redevables ! – Madame de Pompadour s’impose alors comme l’une des figures majeures du Siècle des Lumières.

Merci à l’édition De Borée pour cette belle redécouverte

Mon avis: Dans l’histoire de France, il y a eu beaucoup de figures emblématiques. Jeanne-Antoinette Le Normant, mieux connue sous le nom de Marquise de Pompadour, est l’une d’elle.

Pourtant, rien ne la prédisposait à atteindre une place si enviée. Venue au monde dans une famille humble, avec un père condamné à un peine de prison, qui aurait pu croire que cette toute petite fille grimperait autant d’échelons ?

Sa grâce et surtout son intelligence lui ont offert de vivre au côté du Roi. Fine et instruite, elle a contribué toute sa vie, grâce à sa position, à soutenir de nombreux artistes et écrivains.

La marquise de Pompadour n’est pas un personnage auquel je m’intéressais en particulier. Mais lorsque j’ai vu son nom sur la couverture de ce livre, j’ai eu très envie d’en apprendre davantage sur ce personnage historique.

Bien m’en a pris, puisque j’ai découvert énormément de choses que je ne connaissais pas sur la Marquise. Son parcours, de l’enfance à l’âge adulte d’abord. Son mariage, qui la hisse dans la société. Sa rencontre avec le Roi. Son installation à Versailles. Ses déboires face aux critiques et aux attaques ciblées. Et sa manière de toujours protéger les arts.

Dans ce livre, l’auteur dresse un portrait complet, et bien moins noir que ce qu’on a l’habitude d’entendre. On la qualifie souvent comme une intrigante, ne cherchant que ses propres intérêts, et s’évertuant à bien placer tous les membres de sa famille, quand bien même n’en seraient-ils pas méritants.

Mais j’ai vu ici une femme passionnée, intelligente, en avance sur son époque. Elle recherchait le raffiné, savait manier la langue française, s’intéressait aux peintres et aux sculpteurs. Elle avait également un caractère aimable, ne refusant jamais de prêter une oreille attentive, et ayant pour la Reine mille attentions.

Je la vois, après ma lecture, comme une personnage vraiment belle, autant physiquement qu’intellectuellement. Grâce à Martial Debriffe, j’ai pu découvrir une femme vraiment digne d’intérêt, qui mérite qu’on rende justice à ses actions, et l’avancée qu’elle a fait faire à de nombreux domaines, grâce à son soutien.

Documents

Le comte Léon, bâtard infernal de Napoléon de Joseph VEBRET

Edition:  De Borée

Nombre de pages: 293 pages

0 %
Résumé: Incroyable itinéraire que celui de Léon, né en 1806 d’une maîtresse de Napoléon Ier, alors que, marié à Joséphine, celui-ci était convaincu d’être stérile. L’Empereur, qui se préoccupa de ce premier enfant, dans ses dernières volontés, à Sainte-Hélène, aurait aimé que son « bâtard » devienne magistrat. Mais l’adolescent prit très vite un autre chemin… Excentrique, dandy, joueur, jouisseur, le comte Léon dilapide avec un génie rarement égalé la fortune que lui a léguée son père. Querelleur et arnaqueur, il connaît la prison pour dettes. Dépité ou manipulé par des services secrets, il provoque en duel son cousin, le futur Napoléon III. Idéaliste et mégalomane, il se porte contre lui candidat à l’élection présidentielle de 1848, puis ne cesse de lui demander de régler ses innombrables dettes. Enfin exaucé, il se convertit un temps en chef d’entreprise, mais ses affaires périclitent les unes après les autres. Il n’est pas un seul membre de la famille qui n’ait été sollicité pour lui venir en aide. Le Tout-Paris s’amusait fort de l’incroyable ressemblance de cet « Aiglon des boulevards » avec Napoléon 1er, de ses frasques et des scandales qu’il provoqua, briguant le trône d’Italie ou attaquant en justice sa propre mère… Convaincu qu’on lui avait volé son destin, cet histrion, au tempérament à l’opposé de son très digne demi-frère Alexandre Walewski, a connu une inexorable descente aux enfers pour finir dans la misère la plus noire. A travers lui, ce sont toutes les figures historiques du XIXe siècle qui défilent.

Merci à l’édition De Borée pour cette lecture intéressante

Mon avis: Nous connaissons tous Napoléon Bonaparte. Mais que savons-nous de ses descendants ?

Nous nous intéressons aujourd’hui à l’aîné d’entre eux : Léon.

Dès sa naissance, sa vie n’aura pas été rose. Enlevé à sa mère pour lui sauver la vie, il ne connaîtra que de loin son géniteur. Il ne connaîtra d’ailleurs cette filiation qu’à l’adolescence. Jusque-là, il était pour lui un gentil monsieur qui l’avait parfois invité dans son palais, lorsqu’il était petit, et qu’il avait gâté de sucreries.

Arrivé à l’âge, Léon démontre l’entièreté de son caractère fantasque. Il réclame ses héritages séance tenante, dilapide tout ce qu’il possède à toute vitesse. Puis réclame d’autres sommes à sa mère, et à des amis. Il veut faire valoir son ascendance impériale, dans le but de se faire attribuer une rente.

Le problème d’argent sera, toute sa vie, récurrent. Vivant avec peu, rêvant d’avoir tout, cet homme n’arrivera jamais à trouver sa place dans une société qui a changé si vite, et qui tente d’oublier les années de règne de son père.

Je ne connaissais pas du tout l’histoire de ce fils de Napoléon. J’ai été très curieuse lorsque je suis tombée sur ce titre, dans le catalogue de l’édition De Borée. Napoléon n’est pas un personnage que j’apprécie particulièrement, mais sa place dans l’Histoire lui vaut une attention. Je suis toujours intéressée de savoir ce que sont devenus les descendants d’illustres personnages historiques, et je m’apprêtais donc, en ouvrant ce livre, à faire des découvertes.

Napoléon lui-même était quelqu’un d’emporté, imbu de lui-même, irascible. Il ne pouvait transmettre autre chose que ce caractère à ses enfants. Léon d’ailleurs, autant physiquement (il était le portrait vivant de son père) qu’au niveau du caractère, démontre à lui seul la force de l’hérédité.

Ce n’était pas un homme plaisant dans le sens où il avait sans cesse des revendications quant à ses revenus, aux postes qu’il briguait et à l’attention qu’il réclamait. Il était capable de toutes les manœuvres juridiques pour tenter d’obtenir quelque chose. D’un autre côté, il avait toujours une idée sur le feu, et était prêt à la défendre bec et ongles !

J’ai découvert un homme dont je n’avais pratiquement jamais entendu parler. Et ce qu’on a retrouvé de ses écrits ressemble tant à la manière de faire de son père qu’on ne pouvait douter de cette filiation.

Finalement, je n’apprécie pas plus le père que le fils. Mais comme on dit : La pomme ne tombe jamais loin de l’arbre. Pourtant, les autres enfants de Napoléon n’ont pas démontré une pareille nature. Il faut croire que le côté maternel a dû primer…

La plume de l’auteur a su retracer un portrait complet. Grâce à de nombreuses archives, dont il nous donne quelques extraits, il a su détailler la vie du Comte Léon. J’ai apprécié ma lecture, que j’ai trouvé très intéressante, bien détaillée et claire.

Documents

L’affaire Dupont de Ligonnès: La secte et l’assassin de Guy HUGNET

Edition: L’Archipel

Nombre de pages: 256 pages

Résumé: On croyait tout savoir sur l’affaire Dupont de Ligonnès. Tout, sauf l’essentiel : qu’est-il advenu de l’auteur présumé du quintuple assassinat de Nantes ?
C’était le 21 avril 2011 : la police découvrait cinq corps enfouis sous la terrasse d’un jardin, chacun accompagné pour son dernier voyage d’une figurine religieuse. Or cette « clé » symbolique n’a été que très peu exploitée. Elle permet pourtant de déchiffrer cette affaire criminelle hors norme.
Xavier Dupont de Ligonnès grandit dans la magie des miracles et des apparitions, auprès d’une mère – papesse autoproclamée d’une Église apocalyptique – engagée dans un combat obsessionnel contre Satan. Jusqu’à l’âge de 35 ans, il se croit un « Élu » de Dieu. Puis, brutalement, il perd la foi. « La pire désillusion », écrira-t-il. Dès lors, tel Lucifer, l’ange déchu, il entame une longue descente aux enfers qui se conclura par une effroyable tragédie familiale.
Menée sur six années et s’appuyant sur des documents inédits – notamment les écrits de la mère –, cette enquête suit, tel un profiler, l’errance mentale d’un psychopathe hanté par la question religieuse. Guy Hugnet s’est rendu à Roquebrune-sur-Argens, sur les lieux de la disparition de «XDDL». Après avoir reconstitué l’itinéraire probable du fugitif, il indique le lieu, jamais exploré par les enquêteurs, où son corps pourrait être retrouvé

Merci à l’édition L’Archipel pour cette lecture intéressante

Mon avis: Qui aurait pu croire que cet homme qui avait l’air bien sous tous rapports aurait pu assassiner tous les membres de sa famille et disparaître ensuite dans la nature ?

Pourquoi est-ce arrivé ? Comment expliquer ce geste ? Qu’est-ce qui a pu le pousser à commettre ce crime ?

Ce fait a défrayé la chronique en 2011 : on retrouvait 5 corps enterré dans le jardin d’une maison familiale. Depuis les interrogations sont nombreuses, et bien que de nombreuses hypothèses aient été abordées, personne n’a vraiment une réponse précise.

Ce livre tente, avec des recoupements, et des archives, de tracer un portrait complet de l’homme qui s’appelle Xavier Dupont de Ligonnès et qui a commis un geste impardonnable.

Je dois dire que l’auteur a fait de très nombreuses recherches. Il a pris le temps de lire les mails et les courriers, très nombreux, qui ont jalonné la longue descente aux enfers de cette famille. Il a rencontré des personnes de son entourage, est retourné sur les traces du père de famille qui a disparu dans la nature.

Heure par heure, ou presque, il a  reconstitué les derniers jours avant les meurtres.

La première partie est celle qui m’a intéressé le moins. Pourtant, elle est nécessaire si l’on veut comprendre les réactions de cet homme. L’aspect mystique de son enfance, de son adolescence a une grande importance dans les réflexions qu’il a eu. Xavier Dupont de Ligonnès a grandi dans une secte obscure et peu recommandable. Entouré de fanatiques, et encouragé à grandir dans cette mentalité, il ne pouvait faire autrement que d’avoir ancré en lui des préceptes lui faisant voir le monde comme mauvais et destructeur.

Sans aucune stabilité émotionnelle, et enfoncé jusqu’au cou dans des idées macabres, il était très facile pour lui d’imaginer vivre en se libérant de tout cela, même une fois adulte.

L’aspect financier de la vie de cette famille est ensuite abordé. Cette partie nous montre un budget largement déficitaire, des craintes pour l’avenir, et un couple plus que fragilisé. Des témoignages de leurs proches les décrivent pourtant comme un couple heureux, façade qu’ils dressaient systématiquement au reste du monde.

Bien sûr, ce qui est relaté ici n’est pas nouveau. Et tout un chacun pourrait, en faisant quelques recherches sur Internet, retrouver des interviews, des émissions et des articles traçant les grandes lignes de l’affaire. Toutefois, en avoir ici un tableau complet permet, non pas de résoudre l’affaire, mais au moins de s’en faire une idée plus précise.

Documents

Mon cahier Montessori de géographie

Edition: Nathan jeunesse

 

Merci à l’édition Nathan jeunesse pour cette activité

Mon avis: J’aime régulièrement avant des livrets et des carnets traitant de toutes sortes de sujets : le corps humain, les maladies, les sciences, les plus grandes inventions, etc.

J’aime avoir l’occasion de papoter avec l’un ou l’autre de mes enfants autour d’un thème qui leur passe par la tête, et pour lequel ils ont des questions à poser.

Je vous présente aujourd’hui, arrivé il y a peu à la maison : le carnet Montessori Ma géographie.

Ce carnet contient une grande mappemonde géante que l’on peut détailler, admirer. Que l’on peut accrocher au mur. Sur laquelle on peut chercher son propre pays ou celui dans lequel on voudrait voyager. De quoi laisser l’imagination des enfants et leur curiosité s’exacerber.

Ce livre rassemble également 180 pages de cartes détaillées, traitant des continents, des pays et des capitales. De quoi dresser un portrait complet de notre monde.
L’activité prévue est de pouvoir retrouver tous les pays, ainsi que leurs capitales. Ainsi, des encarts vides permet de coller une stickers nommant le pays ou la capitale au bon endroit sur la carte. Il faut donc chercher sur le grand planisphère et retrouver le nom demandé sur les pages.

J’ai fait le test avec mon fils de 8 ans et demi. Le module recherche lui a beaucoup plu (même s’il a fini par se lasser un peu).  En effet, quelques soucis d’organisations se sont fait sentir.

Les points positifs

  • De grandes pages colorées
  • Un planisphère géant
  • Le principe de stickers plaît toujours
  • Les explications données à chaque nouvelle section, claires et avec une police agréable
  • La précision de détails des cartes

Les points négatifs

  • Pas de pages détachables pour les pages de stickers, ce qui oblige les allers et retours dans le livres
  • Le format du livre pose problème, à cause de la pliure des pages qui se fait sur certains pays, au centre de deux pages
  • Pas de système de stickers repositionnables. Si l’enfant se trompe, il ne peut plus modifier. Et une fois que le livre est complet, il ne peut plus manipuler le même exercice.
Documents littérature enfantine

Questions réponses: L’encyclopédie des animaux

Plus de 250 questions réparties en 5 grands chapitres :

Qu’y a-t-il dans la bosse d’un chameau ? Les chiens voient-ils les couleurs ? Les piverts ont-ils mal à la tête ? Les poissons dorment-ils ?…

Avec en plus, sur chaque double page, un quiz express qui pose 3 autres questions passionnantes (réponses en fin de livre !) et un encadré qui favorise l’observation du lecteur.

Edition : Nathan jeunesse

Nombre de pages : 144 pages

Mon avis : J’ai un petit garçon plutôt curieux de beaucoup de choses. Aussi, lorsque je vois ce genre d’encyclopédies, je les prends.
Cette collection, que j’ai déjà maintes fois l’occasion d’ouvrir, est très bien faite. Je vous en déjà parlé plusieurs fois, d’ailleurs.
Dans cette encyclopédie, il ne s’agit pas seulement de recenser un maximum d’animaux différents, en placardant des encarts lourds et ardus à lire pour de jeunes enfants. C’est une encyclopédie POUR les enfants. Qu’est-ce que ça change ?
TOUT…
Le livre est divisée en plusieurs parties, pour les mammifères, les reptiles, les oiseaux, etc. A chaque page, on traite un animal, plutôt connu, qui fait partie de la catégorie traitée. Une double page est chaque fois allouée à l’animal. Une image, au centre des deux pages, représente agréablement le sujet qui est abordé. Tout autour, de petits paragraphes avec une police suffisamment grande permet au jeune lecteur de pouvoir lire par lui-même les informations données. Ajoutons à cela quelques petits dessins colorés, et nous avons là un plaisir renouvelé, chaque fois que l’on tourne une nouvelle page.
De quoi titiller la curiosité, même des plus jeunes. Et je trouve cela parfait ! Pas vous ?
Je conseille donc, une nouvelle fois, cette collection de questions-réponses.
Points attribués : 8/10
Je remercie l’édition Nathan jeunesse pour cette lecture instructive.
Il vous tente ?

[amazon_link asins=’2092566709′ template=’ProductCarousel’ store=’aufildespage-21′ marketplace=’FR’ link_id=’47947cee-a364-11e7-a871-f718c868e094′]

%d blogueurs aiment cette page :