Romans

Autopsie d’un drame de Sarah Vaughan

Jess, mère au foyer, fait preuve d’une grande dévotion envers ses trois enfants, qu’elle chérit et protège à tout prix. C’est du moins la façon dont Liz, son amie depuis dix ans, la perçoit. Mais le doute s’installe lorsque Jess se rend aux urgences pédiatriques où travaille Liz. Dans ses bras, sa fille Betsey, âgée de dix mois, présente tous les signes d’un traumatisme crânien. Jess, d’ordinaire si soucieuse du bien-être de sa famille, semble étrangement distante et peu concernée par la situation, et ses explications ne collent pas avec la blessure de l’enfant. Liz s’interroge sur les réelles motivations de son amie. Pourquoi a-t-elle attendu aussi longtemps avant de se rendre à l’hôpital ? S’agit-il vraiment d’un accident, comme elle l’affirme ? Un drame psychologique brillamment tissé qui sonde les enjeux de la maternité, de l’amitié et interroge ce qui nous lie ou nous sépare. 

8/10

448 pages

Merci à l’édition Préludes et Netgalley pour cette découverte 

Mon avis: Liz voit arriver son amie au service des urgences dans lequel elle travaille, accompagnant sa petite fille ayant un traumatisme cranien. Les explications nébuleuses qu’elle donne de l’origine du traumatisme font douteur Liz, qui se voit contrainte d’en référer à sa hierarchie. 

Aussitôt, une enquête est ouverte, et les services sociaux interviennent. Pourtant, la jeune femme sait que Jess est une mère absolument remarquable, capable d’attention et d’amour au-dela du possible pour ses enfants. Qu’a-t-il donc bien pu se passer? 

On démarre avec une scène relativement banale: une mère se présente aux urgences avec un bébé souffrant. Mais rapidement, on tombe dans l’angoisse. Les non-dits, les inquiétudes, les suspicions sont nombreux et provoquent un tableau sombre.  

Le thème n’est pas extraordinaire, mais c’est pourtant souvent dans ce genre de circonstances que l’horreur peut apparaître dans les grandes largeurs. Ce qui est finalement le cas ici, mais pas comme on le pensait. 

Au fil des chapitres, on suit la propagation de l’affaire dans le milieu médical, judiciaire mais aussi personnel des protagonistes. Une mère suspectée d’avoir maltraité son enfant, et ce sont les personnes les plus proches qui se placent dans deux camps: celles qui n’y croient pas et qui soutiennent, et celles, souvent plus nombreuses, qui sont persuadées de découvrir un monstre parmi elles. C’est bouleversant de lire cet aspect de la situation. L’auteur a très bien su tracer pour nous une réalité des plus choquantes.  

J’ai eu le cœur serré de nombreuses fois au cours de ma lecture. A cause des révélations, des raisonnements de certains personnages, et d’actions d’autres.  

Voilà un roman qui se lit en ayant le cœur serré de bout en bout. Je n’avais jamais lu de roman de cette plume, c’est donc une découverte pour moi. Et j’ai été totalement chamboulée! 

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :