Voici Janet. Janet est triste. Pas seulement pour elle : pour le monde. Le monde, vous savez ? Ce show merdique qui est en train de très mal se terminer. C’est pourquoi Janet s’est isolée : elle travaille dans un refuge pour chiens, au milieu des bois. Là, au grand dam de son petit ami, elle peut éviter au maximum le contact avec les humains. 

C’est que, voyez-vous, Janet n’a pas envie de rendre les autres tristes. Elle n’a pas envie de se pointer dans une maternité et d’expliquer aux nouveaux parents que, d’une manière ou d’une autre, ils vont foutre la vie de leur gosse en l’air. 

Et cependant, il lui arrive parfois de se demander à quoi ça pourrait ressembler, de ne pas être triste. Aussi, quand son médecin lui parle d’un nouvel antidépresseur qui pourrait lui permettre d’être heureuse pour Noël, Janet, sur un coup de tête, tente sa chance. C’est le début d’une série d’événements improbables qui vont chambouler son quotidien et l’obliger à remettre en question sa vision radicalement pessimiste de l’existence. 

7/10

304 pages

Merci à l’édition Cherche-Midi pour ce Noël différent 

Mon avis: Janet pose sur le monde en général un regard totalement désabusé. Elle observe les autres se livrer à une pantomime cherchant à ressemblant à du bonheur. Mais elle, elle ne veut pas jouer de rôle. 

Elle veut être triste si c’est le cas, elle ne veut pas se gaver d’antidépresseurs, elle s’aime comme elle est. 

Durant la période de Noël, c’est évidemment encore plus compliqué de faire entendre son avis sur la question à son entourage. Aussi, le jour où son médecin lui propose une pilule miracle pour retrouver l’esprit de Noël, elle décide d’accepter… 

Je vous assure, il s’agit bien d’un roman de Noël! Mais alors, il n’est pas du tout, pas du tout, ordinaire! 

Si on parle bien de la magie de Noël, des préparatifs de Noël, de réunion de familles… de Noël of course, ce n’est pas du tout en partant du même angle que d’habitude. Et c’est le moins que l’on puisse dire. 

Au départ, en rencontrant Janet, on pourrait se dire qu’elle est simplement cynique, ou qu’elle possède un humour très noir. Et puis, au fil de ses explications, on se positionne à côté d’elle, et on regarde ce qu’elle nous montre… 

Mettons-nous bien d’accord, je suis une fana de Noël et de tout ce que l’on entend par “Magie de Noël”. Pourtant, je n’ai pu m’empêcher de donner raison à Janet sur pas mal de points différents.  

Elle nous parle de sa mère qui avale ses petites pilules comme si c’était une cure de vitamines, de ces gens qui font toujours semblant que tout va bien, de ces publicités qui vantent des produits miracles, de cette société qui pousse sans cesse à arborer un masque de fausse bonne humeur. 

Elle nous expose son point de vue de façon détachée, simplement. Certaines de ses expressions m’ont fait mourir de rire (notamment lorsqu’elle parle de Mariah Carey et de son tube de Noêl). C’est à la fois totalement réaliste et honnête. Et rafraîchissant, quelque part. Parce que pour une fois, un personnage qui est triste nous apporte un regard sur le monde qui nous offre un panorama qui ne ressemble pas à un décor de Tim Burton… 

Ce roman est fait pour ceux qui n’aiment pas les romans dégoulinants de bons sentiments, de retrouvailles familiales heureuses, ou de coup de foudre au pied du sapin. Et puis, même ceux-là devraient aimer cette histoire hihi! 

Etiquettes liées :

aufildespages

aufildespages chroniqueuse littéraire

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :