Romans

Les enfants des Otori tome 1: les Guerriers orphelins de Lian Hearn

« Guerre, magie, passion et violence au cœur d’un Japon féodal d’une infinie beauté : un nouvel opus dans la saga des Otori. 

Parce qu’il est le fils d’un traître, Sunaomi est condamné à devenir moine. Résigné à vivre au temple de Terayama jusqu’à la fin de ses jours, le garçon voit pourtant naître en lui des pouvoirs insoupçonnés. Et les clans qui s’affrontent pour régner sur les Huit Îles ne tardent pas à s’intéresser de près à ce puissant descendant de la Tribu. » 

7/10

386 pages

Merci à l’édition Gallimard jeunesse pour cette découverte

Mon avis: J’ai vu arriver ce titre dans ma boite à lettres avec interrogation. En effet, m’étant un peu renseignée, j’avais découvert qu’il s’agit en réalité d’une suite de la série très connue: Le Clan Otori. Série que je n’ai pas lu, et sur laquelle je ne m’étais pas penchée.

Bon… J’entame ma lecture en me disant que je devais me concentrer un maximum, en me doutant bien que j’allais prendre une histoire en cours. 

Effectivement, je découvre des personnes qui ont évidemment eu une histoire avant que je les rencontre. On parle de guerres, de clans, d’alliés et d’ennemis. J’atterris dans un monastère où se sont retrouvés enfermés deux jeunes enfants, rescapés de toute une famille. Obligés d’y vivre à jamais sous peine d’être mis à mort s’ils en sortent. 

Le départ est donc tout de suite sombre. Je comprends que je m’aventure dans un récit complexe, fait de tradition et d’histoires généalogiques. Je fais une immersion totale dans la culture japonaise féodale. Une époque qui s’est révélée brutale dans l’Histoire. L’atmosphère est tout à fait bien retranscrite dans ce roman. 

Je pense que ce roman n’est pas du tout mon style, et cela l’a desservi malheureusement. Mais en restant objective, la narration est belle, et les personnages sont intéressants. Et la trame est complexe. Même si j’ai eu un peu de mal au départ à m’y retrouver entre les personnages, j’ai assez rapidement fini par en avoir une idée assez claire. 

Au final, pour ceux qui aiment la culture japonaise, pour ceux qui avaient lu la première sage, ce nouveau roman est tout à fait pour vous! Foncez! 

 

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :