Romans

L’orpheline des soeurs de la Charité de Florence Roche

7/10

306 pages

Une jeune orpheline tente de comprendre l’acte fou qui a conduit sa mère au meurtre en 1893, drame qui a marqué au fer rouge son existence et condamne ses amours avec Armand. 

Orpheline, Mathilde a grandi dans le pensionnat des Sœurs de la Charité au Puy-en-Velay. En 1913, lors d’une promenade, elle croise Armand, l’unique fils de la prospère famille Josserand. C’est le coup de foudre. Mais les parents du jeune homme font tout pour éloigner la jeune fille : Armand est déjà promis. En outre, Mathilde n’est qu’une simple lingère, et surtout elle serait la fille d’une criminelle, Lise Leclerc, condamnée au bagne pour le meurtre de quatre personnes. Mathilde, pour espérer goûter au bonheur, doit faire la lumière sur son passé. Elle se lance dans une quête effrénée pour comprendre l’acte fou commis par sa mère vingt ans auparavant et démêler l’écheveau que fut la vie de Lise Leclerc. 

Entre mystère et vengeance. 

Merci à l’édition Presses de la Cité pour ce beau roman 

Mon avis: Mathilde est belle, intelligente et volontaire. Pour la première fois de sa vie, elle va quitter le pensionnat où elle a vécu toute sa vie.  

Engagée dans une blanchisserie, son principal objectif est d’obtenir des réponses sur son histoire. Pour cela, elle va creuser, quitte à se mettre en danger, et découvrir quelque chose d’immense… 

Florence Roche est un auteur que j’ai vraiment appris à apprécier. Il faut dire qu’elle s’attache toujours à nous présenter des personnages et des scénarions intéressants. 

Mathilde est une jeune fille à peine majeure, que l’on suit dès son premier pas dans le monde. Jusque-là, elle ignore tout de sa mère, de son histoire, d’où elle peut venir. C’est donc une quête tout ce qu’il y a de plus logique qu’elle veut entamer.  

L’histoire qu’elle découvre est tout à fait hors du commun. Et le long chemin qu’elle suit au fil de ses recherches la mène dans une situation à laquelle elle n’était pas du tout préparée. Heureusement, elle trouve autour d’elle des personnages bienveillants, tout prêts à vouloir protéger une jeune fille adorable. 

Cette recherche de vérité est le fil conducteur du roman, et j’ai toujours un petit coup de cœur pour ce type d’histoire. Les secrets familiaux, les sagas tournant autour de ces filiations, sont toujours intéressants. Aussi, ce roman ne pouvait que me plaire! 

Au final, je l’ai lu très rapidement, me laissant totalement absorber par ce que j’étais en train de découvrir. Mathilde m’a convaincue de bout en bout, et l’histoire qu’elle retrace est suffisamment intrigante pour m’avoir tenue en haleine tout du long. 

J’ai donc passé un très bon moment! 

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :