Afficher : 1 - 2 of 2 Articles
Young adult

Un truc truc comme un biscuit craquant de E. LOCKART

Un truc truc comme un biscuit craquant de E. LOCKART

 J’ai 15 ans, 11 rendez-vous avec ma psy et 4 grenouilles en céramique.

Tel est le désespérant constat que Ruby fait de sa vie.

Sans compter qu’en 10 jours, elle a rompu avec son petit copain, s’est gravement disputée avec sa meilleure amie, a bu sa première bière (beurk), a été prise sur le fait par sa mère (aïe!) et a subi une attaque de panique colossale.

Mais Ruby a des réserves d’intelligence (et de mauvaise foi). Elle est surtout persuadée que l’existence est une aventure à haut risque totalement réjouissante, un vêtement tout doux mais qui gratte un peu.

Oui, mille fois oui, la vie selon Ruby, c’est finalement un truc truc comme un biscuit craquant !

Edition: Casterman

Nombre de pages: 501 pages

Mon avis: Ruby, 15 ans, est l’archétype de l’adolescente en pleine ébullition. Elle a, en plus, une réserve d’humour débordante et une propension aux psychodrames. Il faut dire que quand on est adolescent, il y a matière à ça.
La jeune fille est emplie d’une énergie folle, et imagine toutes sortes de choses. Il reste qu’elle est adorable, et qu’elle est attachante. Alors…
Entre parents tout à fait particuliers, des amies qui ont disparu de son horizon proche et une livre secret, Ruby a de quoi penser…
J’ai découvert, en cherchant s’il y avait d’autres tomes sur Booknode, qu’il s’agissait en réalité d’une réédition. Ce livre reprend les deux premiers tomes de la série Ruby & Oliver.
Un truc truc comme un biscuit craquant de E. LOCKART
Peut-être le connaissez-vous?
Toujours est-il qu’il s’agit là d’une véritable série pour ados, aucun doute là-dessus.
Ruby est en plein dedans. Disputes entre amies, quiproquo, béguin et grand amour, et petits et grands soucis à gérer. Tout  ce que nos ados vivent au quotidien..
Sauf que la demoiselle a l’air de se mettre dans les ennuis, bêtement. Et l’art de voir les choses avec un zeste d’humour. C’est particulièrement ce point là qui m’a plu. J’aime quand on prend les choses avec un peu de recul, quitte à faire un peu d’auto-dérision.
J’ai lu pas mal de romans de ce genre. Et hélas, régulièrement, il s’avère que la lecture est niaise, lourde, ennuyeuse. Pourquoi? Parce qu’on tourne toujours autour des mêmes sujets: les garçons, les copines, l’école et la liberté qu’ils rêvent d’obtenir.
Evidemment, il s’agit des mêmes sujets dans ce livre. Mais je dois avouer qu’ils sont plutôt bien traités.
Le must, pour moi, c’est ce fameux livre secret, dans lequel les amies ont consigné toutes sortes de conseils et de règles à respecter: Ne pas piquer le copain de sa copine, ne pas rappeler un garçon trop rapidement. Je l’imagine bien ce cahier, empli de textes à plusieurs mains, et les pages parsemé de dessins et de photos.
Je ne dis pas que c’est un coup de coeur, comprenons-nous bien. Mais malgré tout, j’ai passé un agréable moment de lecture. Peut-être même me laisserais-je tenter par la suite.

Points attribués: 7/10

Je rémercie l’édition Casterman pour cette lecture craquante

Il vous tente?

[amazon_link asins=’2203124784′ template=’ProductCarousel’ store=’aufildespage-21′ marketplace=’FR’ link_id=’4ef04e84-87f8-11e7-af2f-4754df2ab32f’]

[su_divider]

Young adult

U4: Yannis de Florence HINCKEL

 «Je m’appelle Yannis. Ce rendez-vous, j’y vais pour rester libre. »
Yannis vit à Marseille. Ses parents et sa petite sœur sont morts. Maintenant, il voit leurs fantômes un peu partout – peut-être qu’il devient fou ? Quand il sort de chez lui, terrifié, son chien Happy à ses côtés, il découvre une ville prise d’assaut par les rats et les goélands, et par des jeunes prêts à tuer tous ceux qui ne font pas partie de leur bande. Yannis se cache, réussit à échapper aux patrouilles, à manger…
Mais à peine a-t-il retrouvé son meilleur ami que ce dernier se fait tuer sous ses yeux. Il décide alors de fuir Marseille et de s’accrocher à son dernier espoir : un rendez-vous fixé à Paris…

Edition: Syros – Nathan jeunesse

Nombres de pages: 401 pages

Mon avis: Yannis est marseillais. Jusqu’à il y a peu, il vivait avec ses parents et sa petite soeur. Mais le virus U4 a fait ses ravages, et le voilà aujourd’hui seul au monde. Seul son chien, Happy, lui tient aujourd’hui compagnie.
Désemparé, hanté par ses êtres chers disparus, il ne sait pas quoi faire. Jusqu’à ce que les choses s’enchaînant, il décide de rejoindre Paris, pour aller au rendez-vous donné par Kronos, le 24 décembre.
Le chemin est semé d’embûches, et Yannis a peur. Heureusement, il fera quelques heureuses rencontres.
J’ai davantage apprécié le personnage de Yannis. Plus sensible, plus émotif, plus démonstratif que Stéphane, pour laquelle je n’avais pas vraiment accroché.
Yannis est un adolescent perdu, seul, et touché par la perte de sa famille. Ce qui se rapproche, à mon sens, davantage d’un adolescent jeté au milieu d’un monde post-apocalyptique.
J’ai beaucoup aimé ses réactions, son attachement à son chien, et son grand coeur. Il est touchant, dans chaque instant de son parcours. Il est intuitif, et malgré son émotivité, débrouillard.
Voir l’histoire développée par un deuxième personnage permet de voir les choses autrement, avec d’autres yeux, et d’autres aspirations. Si Stéphane avait un but bien à elle, Yannis, au contraire, pense également à la communauté, au moins de sauver le plus de monde possible.
Vraiment, j’ai préféré ce personnage-ci.

Points attribués: 10/10

Je remercie les Editions Syros et Nathan jeunesse pour cette lecture tout à fait particulière.

[su_button url= »http://au-fil-des-pages.be/2015/08/14/u4-stephane-de-vincent-villemino/ » style= »3d » background= »#aceec5″ color= »#141212″ size= »5″ wide= »yes » center= »yes » text_shadow= »px 8px 0px #000000″ desc= »U4: Stéphane »][/su_button]

[su_divider]

%d blogueurs aiment cette page :