Littérature jeunesse

Anna caritas: Le sacrilège de Patrick ISABELLE

Edition: Kennes

Nombre de pages: 330 pages

0 %

Résumé:Le retour de Marianne Roberts au prestigieux collège Anna Caritas semble avoir enclenché une série d’événements bizarres dans la petite ville de St-Hector. William Walker n’a jamais cru à ce genre de phénomène. Pourtant, lorsque ses amis et lui décident d’interroger l’au-delà, ils réveillent quelque chose d’étrange dans la maison de Sabrina et, bientôt, cette force surnaturelle semble s’attaquer à eux sans répit. Forcé d’admettre son impuissance face à l’ennemi invisible, William, accompagné de ses fidèles complices, Anthony et Gabrielle, n’aura pas d’autre choix que de se tourner vers celle qu’il essayait d’éviter à tout prix: Marianne.

Merci à l’édition Kennes pour cette lecture forte en rebondissements 

Mon avis:William vit dans une petite ville dans laquelle il ne se passe jamais rien. Un seul collège, huppé. Quelques rues entretenues. Un ancien cinéma à l’abandon.

Il y a quelques années, pourtant, une mort avait défrayé les chroniques. Et aujourd’hui, la fille de cette victime réapparaît au lycée, après plusieurs années d’absences… De quoi faire remonter à la surface des questions que l’on n’ose pas poser.

Au cours d’une soirée arrosée, William et ses amis décident d’utiliser une planchette oui-ja. Et ils vont recevoir des réponses. Mais pas celles qu’ils espéraient…

Rien que la couverture m’avait donné envie de découvrir ce titre. En ayant lu le quatrième de couverture, je me suis dit qu’il fallait absolument que je le découvre. Et je ne le regrette pas !

Dans les premiers chapitres, William plante le décor. Il nous explique sa petite vie bien tranquille, son lycée renommé dans toute la région, sa bande de copains, les qualités et les défauts de chacun. Ce qu’il décrit est attirant, pour moi en tout cas. Ces premiers chapitres m’ont bien installé dans l’ambiance. Et gentiment, on se dirige vers cette première fameuse soirée.

Alors, tout de suite, il faut que je vous dise : C’est juste WAOUH !! Moi qui aime les romans proposant du paranormal, j’ai été servie !! Je ne voudrais pas trop vous en raconter, histoire que vous ayez la même surprise que moi. Mais sachez tout de même que l’auteur fait très fort. Une vraie scène digne d’un bon film d’horreur comme on les aime.

Passé ce cap, évidemment, j’ai totalement adhéré à l’histoire, qui possède une trame bien construite. Les mystères alternent avec des solutions ou des explications, et les personnages principaux apparaissent de plus en plus intrigants.

On voyage un peu plus que lors des premiers chapitres, ce qui nous ouvre les accès à quelques nouveaux endroits de la ville.

J’aime particulièrement William. Courageux, faisant preuve de réflexion mais aussi d’émotions, il me fait un peu penser à Archie, de la série Riverdale (si jamais vous regardez, vous savez ce dont je veux parler ; si vous ne la regardez pas encore, qu’est-ce que vous attendez ?!).

Quant à Marianne, finalement le personnage le plus mystérieux et en même le plus haut en couleur de ce livre, j’en suis totalement fan. Discrète, mais sachant beaucoup de choses, elle s’installe peu à peu dans l’histoire, jusqu’à en devenir l’un des piliers. Elle est totalement hors du cadre si propre de St-Hector. Et c’est justement pour cela qu’elle marque autant les esprits.

La chute du livre n’est pas à dénigrer, au contraire. Un dernier chapitre qui nous donne à penser que,  peut-être, on pourrait avoir la chance de découvrir une autre situation toute aussi haletante que celle-ci dans les prochains mois. Je l’espère en tout cas.

Si j’ai une impression à garder de ce roman, c’est que j’ai vécu un moment vraiment palpitant !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :