Romans

Aurore de Bertrand Touzet

Portrait d’une femme d’aujourd’hui, infirmière, la presque quarantaine, dans les Pyrénées, touchée en plein cœur par la requête d’un vieil homme souffrant d’Alzheimer. Un roman juste qui puise dans l’air du temps ses thèmes humanistes : la solidarité des cœurs, la nécessaire interaction des générations… 

Soigner, veiller, sourire, prodiguer les mots et les gestes qui réconfortent, être là tout simplement… Aurore sait combien son travail d’infirmière à domicile, aussi routinier et difficile soit-il, agit comme un baume pour ses patients. Et contre le désert affectif de sa vie. Aurore élève seule Nils, ado, et s’est reconstruite au fil des ans dans ce petit village. En enfouissant le drame qui a atomisé sa vie d’avant et en se protégeant des jeux de l’amour. Même si son charme ne laisse pas indifférent le déroutant docteur Verdier… 

Un jour, Aurore découvre une petite annonce : « Vieil homme ne voulant pas finir sa vie seul ou en maison de retraite cherche personne ou famille qui voudrait l’adopter. » Car Noël est inconsolable depuis la mort de son épouse. Souvent il va se recueillir sur sa tombe qu’il orne de petites violettes en origami et convoque ses souvenirs lumineux mais de plus en plus épars. 

Autour de Nils, Aurore et le vieil homme vont nouer un profond lien filial et s’ouvrir à de nouveaux lendemains. Et si Noël n’attend plus guère des jours, Aurore a encore beaucoup à accomplir. Pour elle seule désormais et non plus pour les autres ? 

7/10

266 pages

Merci à l’édition Presses de la Cité pour ce roman tout doux

Mon avis: Aurore est aide-soignante à domicile. Elle aime son mode de vie, qui lui permet de voir du monde et d’aider ceux qui en ont besoin. Mère seule avec son fils adolescent, elle a parfois du mal à le comprendre, même s’il se révèle adorable. 

La jeune femme tombe sur une drôle d’annonce, au cours de sa tournée: Un vieux monsieur recherche une famille adoptive, prête à l’accepter en son sein. Intriguée, elle garde cette information en tête. 

Dans le petit village où elle vit, les choses se savent vite. Et elle se rend compte que Noël, un veuf esseulé, a besoin d’aide… 

J’avais, en lisant ce résumé, été tentée de découvrir cette histoire. Je m’étais dit qu’un roman feel good me plairait beaucoup. Après tout, un peu de bonheur fait toujours du bien, pas vrai? 

Aurore est une femme adorable, investie dans son travail et ayant beaucoup d’empathie pour ses patients. Elle a une histoire compliquée, qu’elle s’efforce de surpasser. Son fils, un adolescent mal dans sa peau et timide, lui apporte beaucoup d’amour.  

Et puis, il y a Noël, un vieil homme à qui il ne reste que des souvenirs et un cancer qui le tue à petit feu. Il sait qu’il ne lui reste pas très longtemps à vivre, mais pour autant, il n’a aucune intention de se laisser enfermer dans une maison de repos. 

Sa rencontre avec Aurore va leur permettre de trouver un compromis: elle et son fils viendront vivre avec lui, aussi longtemps que cela sera possible. Et cette recomposition va leur apporter à chacun du bonheur qu’ils n’attendaient pas.  

C’est effectivement un roman feel-good, même si la première partie du roman m’a semblé un peu longuette. Le placement de la situation intéressante a pris le temps à arriver. Au-delà de ça, la seconde partie du roman m’a beaucoup plu. Bercée de douceurs, de souvenirs adorables, et d’un bien-être que leur atmosphère m’a offert, je me suis installée douillettement dans l’histoire. Hélas, la fin est arrivée beaucoup trop vite à mon goût! 

J’en garde en tout cas une jolie impression de douceur fort plaisante. 

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :