Romans

La maison des égarées de Julie Kibler

Texas, 1904. Comme toutes les pensionnaires du foyer Berachah, Lizzie et Mattie ont traversé bien des épreuves. La première, prostituée malade, mère d’une petite fille, n’a connu que la misère, tandis que la seconde a tout perdu en tombant enceinte hors mariage. Et si ce lieu pas comme les autres leur offrait enfin une seconde chance ? 

Un siècle plus tard, Cate, bibliothécaire, se prend de passion pour ces destins poignants qui font écho à sa propre histoire. Lizzie et Mattie lui transmettront-elles la force de se libérer de son passé ? 

10/10

 512 pages

Merci à l’édition Belfond pour ce magnifique roman

Mon avis: Cate vient d’emménager dans une petite ville. Son travail de bibliothécaire lui plaît énormément. Et le passé historique du lieu l’intrigue au plus haut point. En effet, elle est tombée par hasard sur des tombes oubliées, attachées à un foyer qui n’existe plus. Mais qui étaient ces femmes et ces enfants? 

Un siècle plus tôt, Lizzie et Mattie se réfugient au foyer Berachah, un endroit pour les filles-mères, les femmes sous l’emprise de la drogue ou vivant une vie de prostituée. Accompagnées dans leur reconstruction, elles peuvent garder leurs enfants auprès d’elle, au contraire d’autres lieux beaucoup plus sévères. Pour ces deux jeunes femmes, c’est l’espoir de se reconstruire et de changer de vie… 

Cette histoire m’a happée du début à la fin. J’ai été totalement intéressée, que ce soit par l’histoire de Kate, que l’on retrouve régulièrement, ou par celles de Lizzie et Mattie, douloureuses et intéressantes.  

Je n’avais jamais lu cette plume, et j’ai été très agréablement surprise. C’est fluide, doux et intéressant à la fois. 

De plus, l’auteur s’est basée sur une histoire véridique, ce qui est encore un autre point positif à mes yeux. J’ai d’ailleurs eu le plaisir de retrouver quelques photos sur le net de cet endroit qui n’existe plus aujourd’hui. Elle a pris le temps de se renseigner, de rechercher des informations précises, et sa note en fin de live apporte de nombreux éléments intéressants. 

Toutes les femmes présentées dans ce roman ont des caractères différents, et des histoires fortes. Bien qu’elles paraissent toutes fragiles de prime abord, elles démontrent des capacités vraiment étonnantes, et les événements qui se déroulent devant nos yeux sont à la fois tragiques, touchants et intéressants. 

Je ne peux que vous encourager à le découvrir à votre tour. Je vous promets que vous ne le regretterez pas! 

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :