Romans

Les voleurs de curiosités de Jess Kidd

 » Londres n’est-il pas l’endroit idéal pour cacher une enfant remarquable ? Et dans la mesure où elle est remarquable, eh bien, Londres ne manquera pas d’acquéreurs potentiels. «  

Londres, 1863. Bridie Devine, détective spécialisée dans les cas délicats, fait face à l’affaire la plus complexe et la plus insolite de toute sa carrière. Christabel Berwick, l’héritière d’un baronet, a été kidnappée. Mais Christabel n’est pas une enfant ordinaire. Son existence a été cachée aux yeux de tous et ses étranges talents semblent effrayer son entourage autant qu’ils attirent l’attention des collectionneurs de curiosités. 

Ne ménageant pas ses efforts pour retrouver l’enfant, Bridie entre dans un monde de chirurgiens déments et de saltimbanques mercenaires. Aidée dans sa quête par le fantôme tatoué d’un boxeur mélancolique qu’elle seule peut voir et par une femme de chambre à la carrure impressionnante, la jeune femme suit pas à pas les traces laissées par les ravisseurs, s’exposant ainsi à un passé qu’elle a tenté d’oublier. 

9/10

480 pages

Merci à l’édition Presses de la Cité et Netgalley pour ce roman hors du commun

Mon avis: Bridie Devine est engagée sur une étrange affaire: la fille d’un notable a été kidnappée. Pour quelle raison, et pourquoi personne n’a pratiquement jamais entendu parler de cette enfant? 

La jeune femme se lance dans une enquête hors du commun, parsemée d’éléments mystérieux et intrigants… 

Ce roman est totalement particulier. J’aime énormément ce style. Si je devais le situer, je le placerais entre l’atmosphère un peu sombre du Treizième conte et le côté superbe et surnaturel de La forme de l’eau. 

Bridie est déjà un personnage haut en couleurs. Pour l’époque traitée, elle sort du lot. Elle vit seule, n’a pas peur de se faire entendre, de bousculer les hommes si nécessaire, et ne recule pas devant le danger. A sa suite, on se trouve embarqués dans une aventure qui nous offre un panorama fantastique. 

La jeune kidnappée, Christabel, nous offre la partie fantastique de l’histoire. Je ne voudrais pas trop vous en dévoiler la concernant, mais j’ai retrouvé dans son parcours l’extraordinaire qu’il fallait pour la touche de magie que j’attendais.  

Ce roman coule comme de l’eau: je me suis sentie happée par ce que je lisais, bercée par le rythme de la narration, et ébahie par ce que l’on me montrait.  

C’est mystérieux, et franchement, il y avait longtemps que je n’avais plus quelque chose d’aussi particulier. Vraiment, ce roman sort des genres communs, et apporte au lecteur un paysage étonnant. 

J’ai adoré ma lecture, et je ne peux que vous dire de lire ce livre à votre tour! 

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :