Romans

Austen Wenthworth de Brigid COADY

Edition: Milady

Nombre de pages: 437 pages

0 %

Résumé: C’est une vérité universellement reconnue que travailler avec son ex est une très mauvaise idée… 

Annie Elliot est loin de mener la vie dont elle avait toujours rêvé… Célibataire, la jeune femme est comptable, habite chez son père et doit supporter les piques constantes de ses proches. Pas très glamour, surtout quand on vit à Hollywood ! Lorsqu’elle parvient à devenir productrice sur une nouvelle adaptation d’Orgueil et Préjugés, Annie se dit que la chance lui sourit enfin. Un seul problème : son ex, Austen Wentworth, a décroché le rôle de Mr Darcy… Et alors que la vie d’Annie était au point mort, lui s’est hissé aux rangs de star de cinéma et d’homme le plus sexy au monde. Face à celui qu’elle tente d’oublier depuis dix ans, Annie se laissera-t-elle persuader de donner une seconde chance à l’amour ? 

Merci à l’édition Milady pour cette très jolie adaptation

Mon avis:Annie a toujours tout donné à sa famille. Ses sœurs, actrice et présentatrice télé, et son père, acteur également, ont pris l’habitude depuis la mort de la mère de famille de toujours tout demander à Annie. 

Celle-ci, résignée, s’est oubliée. Elle n’a pas de vie à elle, à laissé partir huit ans plus tôt l’homme qu’elle aimait, et court sans cesse pour arriver à satisfaire tous les désidarata de sa famille. 

Pourtant, elle voudrait être une productrice de film reconnue. La chance lui est donnée lorsque l’on décide de tourner une adaptation d’un livre de Jane Austen. La tête d’affiche masculine n’est autre qu’Austen Wenthworth, LE Austen, celui qu’elle a laissé partir. La situation devient encore plus compliquée lorsque ses sœurs et son père sont également embauchés sur le tournage… 

J’ai commencé ce roman un soir, et l’ai terminé le lendemain! 

Annie est un personnage effacé. Pourtant, c’est à travers son regard que l’on découvre toute l’histoire. Un peu enrobée, désespérée, épuisée, elle se console de sa vie comme elle peut: des chips et du houmous, cachée dans la cuisine à cause des critiques de ses sœurs, font son bonheur. 

Pourtant, elle a énormément de potentiel. Dotée d’une très belle droiture, d’un courage sans faille, d’un humour agréable et d’une passion pour son métier infaillible, elle affronte jours après jour des critiques, des demandes insensées, des budgets à maintenir, des situations compliquées,… 

Ce roman est un joli mélange entre un livre de Jane Austen et le conte de Cendrillon. Tout cela à l’époque contemporaine.  

Je lis rarement ce genre de roman. Pourtant, j’aime assez ce style qui permet de se changer les idées. Il faut dire que pour une fois, on ne tombe pas dans le mièvre. Les personnages sont piquants et certains sont même capables d’avoir des réparties pas piquées des vers. 

Alors, oui, par contre, on a bien sûr le bellâtre (mais qui a pour lui un bel esprit réfléchi), des midinettes qui lui courent après, des sœurs que l’on peut qualifier de harpies, une Jane Austen-Cendrillon à la hauteur. Et cela crée un panorama très agréable à raconter. 

Surtout qu’il y a quand même quelques jolies situations croquignolesques qui nous sortent des habituels scénarios “ils sont sages, ils sont parfaits”. Ca m’a bien fait rire, j’ai adoré! 

J’ai passé un très bon moment avec cette lecture. C’est léger, comique, adorable. Pile ce qu’il faut au bord d’une piscine, dans l’avion ou simplement pour un dimanche matin tranquille.  

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 commentaires

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :