La cavalcade des enfants rois de Raphaël DELPARD

Romans

En 1941, dans la Sarthe, trois jeunes enfants, que la vie n'a pas épargnés, s'engagent dans un réseau de résistance, effectuant des missions essentielles de communication et d'information. Ces actes sont aussi, pour chacun d'eux, une quête éperdue d'amour et de reconnaissance.

Nez au vent, foulée légère, pour la toute première fois Julien goûte à la liberté. Il fuit sa vie ballottée d'une famille d'accueil à l'autre. Mais, vite repris par les gendarmes, l'orphelin est mené dans un centre d'éducation pour jeunes délinquants et vagabonds. Il trouve réconfort auprès de Tristan, un peu plus âgé et plus mûr, dont les parents, juifs, ont été déportés. Un jour, ils parviennent à s'enfuir, direction la Sarthe, que Julien connaît bien pour y avoir grandi. Là, leur destin sera lié à celui de la petite Marie, placée chez des fermiers qui la maltraitent.

Ces trois compagnons, que la vie n'a pas épargnés, vont alors s'enrôler dans un réseau de résistance...

Quel sera le prix de leur engagement ? Sacrifieront-ils leur enfance, leurs rêves au nom de leur combat ?

70%
Note

Edition: Presses de la Cité Terres de France

Nombre de pages: 329 pages

Mon avis: Julien a toujours vécu en famille d'accueil, pour ce qu'il s'en rappelle. Mais voilà, il en a marre d'être affamé, et maltraité. Il en a assez d'avoir froid. Alors il décide de partir, d'essayer de rejoindre l'Amérique, où tout à l'air d'une aventure.
Errant sur les routes, il est vite attrapé et placé en maison de redressement. En pleine période de Seconde Guerre Mondiale, les conditions y sont pénibles. Le bien-être des enfants qui y sont placés n'est pas la priorité, et certains restent même sur le carreau.
Mais Julien est entouré, heureusement, de bonne âmes. Ses amis, bien décidés à s'enfuir, l'embarquent avec eux. C'est ainsi que de hasard en opportunité, il se retrouve enrôlé dans la résistance française. Les véritables défis commencent....
Le parcours de Julien est atypique, je dois dire. Enfant malmené, malheureux, et pourtant courageux, ce petit garçon a de l'énergie et de la volonté à revendre. Les coups durs lui pleuvent dessus, pourtant. Il n'a pas vraiment de chance.
Mais si le début du roman laisse présager un récit de maltraitance, on oblique assez vite vers le gros du sujet: la résistance française pendant la guerre. Bien qu'ils soient jeunes, ces enfants ont été une aide précieuse pour aider à faire parachuter des denrées utiles, à diriger les parachutistes pour qu'ils ne se fassent pas prendre, ou à recopier des messages transmis par la radio.
Chacun a son rôle, et chacun doit le respecter. Quelle que soit la fatigue, ou la peur qu'ils éprouvent, ils doivent tenir bon. Bien sûr, c'est ce qu'on attendait de tout résistants. Mais il faut tout de même se rappeler que ce sont d'enfants dont nous parlons, avec une résistance physique moins grande.
Je me suis attachée à Julien, mais surtout à l'une de ses petites compagnes, elle aussi ballotée et rejetée par ses pairs. Ensemble, ils font une belle paire de laissés pour compte. Heureusement que leurs chemins se croisent...
Au final, il s'agit là d'un roman de terroir tout à fait particulier! J'ai apprécié ma lecture, et je dois dire que je l'ai terminé rapidement.
Si vous voulez sortir un peu des sentiers battus, alors laissez-vous tenter.

 

Je remercie l'édition Presses de la Cité Terres de France pour cette jolie découverte.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 Comment

  1. Delpard 27/11/2017 16 h 42 min

    Merci pour le commentaire que je viens de découvrir. C’est vrai qu’il s’agit d’un roman particulier dans l’univers des romans de terroir. Mais c’est aussi un roman de terroir, c’est-à-dire, un roman de la vie.
    Cordialement,
    Raphaël Delpard

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :